Dimitrios: "J'ai un peu de mal à comprendre en quoi c'est de ma faute. C'est votre plan, je n'ai fait que vous trouver votre homme."
Le Chiffre: "Un homme qui était surveillé par les services secrets britanniques. Ce qui m'amène à me demander si je peux vous faire confiance."
Dimitrios: "Et alors ? J'en ai rien à foutre. Moi, ce qui m'importe, c'est ma réputation."
―Alex Dimitrios et Le Chiffre[src]

Alex Dimitrios est né à Thessalonique, en Grèce, le 12 septembre 1958. Il est devenu un contractant gouvernemental mais également un associé de nombreux criminels dont le banquier terroriste Le Chiffre de l'organisation criminelle Quantum. Ainsi, Dimitrios sert d'intermédiaire à ce dernier et embauche pour lui divers terroristes indépendants pour commettre d'importants attentats à travers le monde. Un homme riche en raison de son travail, il possède une magnifique Aston Martin DB5 ainsi qu'une villa à Nassau, aux Bahamas, une demeure qu'il partage avec sa femme, Solange. Cependant, Alex ne semble pas ressentir beaucoup d'amour et d'affection à l'égard de cette dernière et se montre même souvent sévère et intransigeant avec la malheureuse, qui ne mène donc pas une vie très heureuse à ses côtés.

Avec ses multiples ressources dont ses liens gouvernementaux, Dimitrios est un homme mystérieux et difficile à atteindre pour des agences tels que le MI6. Il est aussi habile dans les combats au couteau.

Dans le film[modifier | modifier le wikicode]

Courant été 2006, Alex Dimitrios engage pour Le Chiffre un poseur de bombes malgache nommée Mollaka Danso (ignorant qu'il est surveillé par le MI6) pour commettre un attentat à l'aéroport international de Miami, en Floride, aux États-Unis, qui détruirait un prototype du plus gros avion du monde, le Skyfleet S570, dans le cadre du complot de l'agent criminel visant à augmenter ses revenus monétaires. Malheureusement pour eux, avant de pouvoir réaliser ce travail, Mollaka est éliminé par l'agent secret britannique James Bond 007, qui utilise ensuite son téléphone portable trouvé dans le sac à dos qu'il portait pour tracer le signal de l'expéditeur de son dernier message (en réalité Dimitrios) à l'Océan Club, à Nassau, aux Bahamas. Une fois dans l'hôtel, l'espion utilise une distraction pour s'introduire dans la salle de vidéosurveillance de l'établissement où il identifie Dimitrios comme l'employeur de Mollaka en visionnant les enregistrements vidéos de l'heure où a été envoyé le message en question. Il apprend ensuite le nom de l'intermédiaire par la réceptionniste du club face à qui il prétend avoir abimé l'Aston Martin DB5 du Grec. De plus, en se baignant, Bond aperçoit Solange et Alex pour le première fois mais n'entre pas en contact avec eux.

Le soir-même, après avoir mené des enquêtes complémentaires sur Dimitrios et ses associés, Bond décide de rencontrer Dimitrios en face et se joint à lui à une partie de poker au club avec d'autres joueurs. Au cours de la partie, Solange fait son entrée pour embrasser son mari mais celui-ci se montre furieux par sa présence, déclarant qu'elle a 2 heures de retard pour lui porter chance, et se débat de ses bras. Humiliée, la belle va donc s'asseoir seule à une table. La partie de poker se poursuit et Dimitrios, qui a une bonne main, décide d'augmenter la mise. Cependant, la croupière refuse, estimant que la mise maximum ne peut surpasser les 20 000 $. Dimitrios met alors en jeu son Aston Martin DB5 et Bond, qui doit probablement désirer le véhicule, accepte le pari. Persuadé de pouvoir gagner face à l'espion britannique, Dimitrios révèle trois rois mais Bond le bat avec trois as ce qui signifie qu'il empoche l'Aston Martin, à la grande frustration du criminel, d'autant plus que 007 emmène ensuite Solange faire un tour avec la voiture avant de commencer à faire l'amour avec elle.

Ignorant que sa femme le trompe, Alex est convoqué par Le Chiffre à bord de son yacht privé, amarré quelque part aux Bahamas. Le banquier lui confie qu'il doute de sa loyauté à cause du fait qu'il ait engagé un homme (Mollaka) surveillé par les services secrets britanniques. Dimitrios, cependant, ne prend pas la remarque de son employeur au sérieux, affirmant que seule sa réputation l'importe et qu'il a un autre homme prêt à poursuivre le travail de l'attentat à l'aéroport.

En sortant de l'entrevue avec Le Chiffre, Dimitrios appelle Solange, qui couche encore avec Bond, et l'informe qu'il se rend à l'aéroport de Miami. La jeune femme répète cela à Bond avant de se séparer de lui tandis que l'agent secret anglais prend son mari en filature jusqu'à une exposition de Body Worlds à Miami. Là, il voit Dimitrios déposer sur une table un jeton avec le numéro "53" pour Carlos Nikolic, le terroriste qu'il a engagé en remplacement de Mollaka. Le mari de Solange surprend ensuite Bond et le menace avec un couteau. L'Anglais, cependant, attrape son bras et les deux hommes se font alors face au cours d'un bras de fer tendu durant lequel chacun essaie de rassembler suffisamment de force pour poignarder l'autre tout en restant calme pour ne pas alerter les passants. Dimitrios est alors poignardé au ventre avec sa propre arme après avoir été distrait par Bond, qui dépose ensuite son corps sur une chaise avant de s'en aller.

Dans les minutes qui suivent la mort de Dimitrios, Bond déjoue de justesse l'attentat de l'aéroport en faisant exploser Nikolic avec sa propre bombe. Cependant, Le Chiffre, convaincu que quelqu'un lui a fourni des informations, fait torturer et tuer Solange.

Quelques années après les morts de Dimitrios et de Nikolic, Bond enquête sur une organisation criminelle se révélant être le SPECTRE et son dirigeant, Ernst Stavro Blofeld, qui est également son frère adoptif vengeur, lui apprend que Quantum n'était en fait qu'une branche du réseau terroriste et il devient finalement clair que Dimitrios, tout comme Le Chiffre et de nombreux autres criminels, n'étaient tous que des pions dans son plan de faire souffir 007 psychologiquement.

Production[modifier | modifier le wikicode]

Alex Dimitrios est considéré comme un antagoniste supporter dans le film de James Bond de 2006 Casino Royale. Il a été interprété par l'acteur français Simon Abkarian, qui a assuré son propre doublage dans la version française.

Dimitrios apparaît également dans le jeu-vidéo Quantum of Solace, sorti en 2008, qui reprend de nombreux évènements de Casino Royale et de son film éponyme. Dans celui-ci, l'agente bolivienne Camille Montes demande à Bond s'il a perdu un être cher et le jeu se poursuit alors dans les évènements de Casino Royale où comme dans le film, Bond identifie Dimitrios comme l'employeur de Mollaka. Il le suit alors jusqu'à un musée des sciences à Miami où il affronte le grand groupe de sbires qui gardent les lieux tandis que le Grec rencontre Carlos à l'intérieur du musée. Après que le poseur de bombes soit reparti, Bond a l'occasion de tuer Dimitrios à l'intérieur du musée. Contrairement au film, l'associé de Le Chiffre ne se bat pas avec un couteau mais avec un pistolet et peut être éliminé comme un sbire normal (il n'a pas de résistance particulière et ne combat pas Bond physiquement). En outre, Dimitrios est cette fois présenté comme un trafiquant d'armes et un entrepreneur privé par les cinématiques d'introduction du jeu et que contrairement au film, il est décrit comme un citoyen naturalisé américain mais ayant des origines libanaises. De plus, Solange étant absente du jeu, le personnage ne semble pas avoir de femme dans cette continuité alternative.

Par ailleurs, le joueur déverrouille, au cours de sa progression dans le jeu, des salles de débriefing du MI6 où ont été placés divers éléments apparus dans le mode solo comme des personnages ou des armes. L'une de ces salles est consacrée aux trois niveaux de Miami et nous y retrouvons le modèle du personnage de Dimitrios tel qu'apparu dans le jeu parmi les articles.

Images[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

Dimitrios tel qu'il apparaît dans le générique.

  • Alex Dimitrios apparaît également dans le générique d'ouverture de Casino Royale. Il est l'homme affrontant Bond avec un couteau.
  • Le numéro "53" inscrit sur le jeton que Dimitrios dépose pour Carlos Nikolic à l'exposition dans le film est en fait une référence à l'année de sortie du roman Casino Royale de l'écrivain Ian Fleming.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.