FANDOM


James Bond: "Sur quelle balle est marqué mon nom ? Première ou dernière ?"
Anya: "Dernière ou première, je n'ai jamais échoué, quel que ce soit la mission."
James Bond: "Dans ce cas-là, major, il y a forcément l'un de nous qui cours à une déception."
―James Bond et Anya Amasova[src]

Anya Amasova est née en Russie en 1947. Elle a finalement rejoint le KGB et est devenu l'un des agents les plus compétents (si ce n'est le meilleur) du service. La jeune femme, désignée sous le nom de code de XXX et répondant directement du directeur du KGB, le général Anatol Alexis Gogol, s'est également rapprochée d'un de ses collègues, Sergei Barsov, et est devenu son amante. Elle a également suivi un cours de survie en Sibérie.

En raison de sa formation d'agent russe, Anya Amasova possède de multiples capacités. C'est une femme intelligente, forte, douée à la conduite, au tir, à la lutte et aux environnements militaires. Elle est audacieuse et a des nerfs d'acier puisqu'elle est capable de rester calme même lors de situations tendues. Anya semble aussi avoir de bonnes connaissances, notamment sur les agents de renseignement occidentaux et leurs équipements, démontrant connaître le profil de l'agent du MI6 James Bond 007 et déclarant avoir volé les plans d'une Lotus gadgétisée conçue par Q, le quartier-maître du service. Comme en témoignent son grade de major et sa brillante carrière, elle est habituellement sérieuse et déterminée lors de ses missions et est donc généralement froide mais elle n'est pas pour autant contre un peu de plaisir en route avec ses collègues masculins.

Dans le film Modifier

Mort de Barsov et briefing sur la mission Modifier

Gogol: "J'ai le regret de vous informer, major, que l'agent Sergei Barsov n'est plus de ce monde. Tué en mission, à Berngarten, dans les Alpes autrichiennes."
Anya: "C'est une nouvelle tragique, camarade général."
Gogol: "Da. Nous savons que vous et l'agent Barsov êtiez bien plus que de bons amis depuis peu. Vous m'envoyez désolé."
Anya: "En quelles circonstances ?"
Gogol: "On ne sait pas exactement comment il est mort, mais il semblerait que Barsov ait trempé dans l'affaire des services secrets British."
Anya: "Veuillez me tenir informée des progrès de l'enquête. J'aimerais beaucoup voir en face le responsable de sa mort."
―Anatol Alexis Gogol et Anya Amasova parlant de la mort de Barsov.[src]
Anya et Barsov

Anya couchant avec Barsov.

Courant septembre 1977, Anya passe un week-end en la compagnie de Sergei Barsov et couche finalement avec ce dernier dans un endroit appelé Le centre de repos et de récupération du Peuple lorsque le général Gogol la contacte pour lui demander de se présenter d'urgence au quartier-général du KGB à Moscou, en Russie, pendant que Barsov se rend à Berngarten, en Autriche, dans le cadre d'une mission visant à éliminer James Bond.

Anya se présentant

Anya se présentant au bureau de Gogol.

Plus tard, Anya se présente au bureau de Gogol au siège du KGB vêtu de son uniforme militaire et est informée par son supérieur qu'un de leurs sous-marins nucléaires transportant des missiles balistiques intercontinentaux, le Potemkin, a disparu dans de mystérieuses circonstances et il l'envoie donc au Caire, en Égypte, pour y rencontrer un contact et débuter une enquête à ce sujet. Enfin, Gogol informe Amasova que Barsov a été tué au cours de sa dernière mission et Anya, ignorant que son amant a en fait été abattu par Bond en situation de légitime défense, déclare qu'elle souhaiterait beaucoup voir le meurtrier en face.

Égypte Modifier

Assassinat du contact et première rencontre avec James Bond Modifier

Une fois au Caire, Anya entre en relation avec son contact, un intermédiaire impliqué dans la vente de la copie microfilmée d'un système de suivi de sous-marins et rencontre l'homme à un spectacle de sons et lumière touristique sur les trésors égyptiens qui se déroule près des pyramides de Gizeh. Cependant, Bond, qui enquête par coïncidence sur la disparition d'un sous-marin nucléaire britannique, le HMS Ranger, identifie également le contact mais ne peut empêcher son assassinat aux mains d'un tueur à gages aux dents d'acier connu sous le nom de Requin, qui disparaît ensuite sans laisser de traces. Après avoir récupéré sur le corps de l'intermédiaire un carnet indiquant qu'il devait rencontrer l'homme ayant acquis le microfilm dans un bar appelé le Mojaba Club, l'agent 007 est confronté par Anya, qui le prend pour le meurtrier de son contact et envoie donc deux autres agents du KGB le neutraliser mais en raison de ses compétences, Bond est capable de mettre ses deux assaillants au tapis et de repartir après avoir souhaité une "bonne nuit" à Amasova.

Retrouvailles avec Bond au Mojaba Club Modifier

James Bond: "Oh, c'est une surprise et une joie. Bienvenue au Mojaba Club. Je vous offre un verre, major Amasova, ou puis-je vous appeler XXX ?"
Anya: "Vous savez donc qui je suis."
James Bond: "Vous ne passez jamais inaperçu."
―Bond et Anya se retrouvant au Mojaba Club.[src]
Anya et Bond au bar

Anya récitant des évènements de la vie de Bond.

Mise elle aussi sur la piste du Mojaba Club par un moyen inconnu, Anya réapparaît plus tard au bar où elle retrouve Bond. Tout en se présentant l'un à l'autre, les deux espions démontrent les connaissances qu'ils possèdent sur leur homologue, XXX récitant notamment plusieurs évènements de la vie de 007 dont le fait que sa femme ait été assassinée, à la consternation du Britannique. Reçu par l'acheteur du microfilm, James prend congé mais Anya le rejoint et les deux s'apprêtent à faire des offres pour obtenir le microfilm lorsque leur interlocuteur est appelé au téléphone. Cela s'avère n'être qu'une diversion pour permettre à Requin de le tuer lui aussi et de subtiliser le microfilm. Repérant l'assassin, Bond et Anya se cachent à l'arrière de la camionnette dans laquelle il s'enfuit, ignorant que l'antagoniste entend leur conversation via des microphones installés dans le véhicule.

Confrontation avec Requin Modifier

Le lendemain matin, Requin laisse la camionnette à un site architectural dans lequel Bond et Anya le suivent. Le géant parvient cependant à leur fausser compagnie et tente de les tuer avec une pierre avant de se livrer à un affrontement avec 007. Menaçant Requin de son arme, Anya exige le microfilm et l'assassin, parfaitement calme, le jette par terre. Tout en récupérant l'objet, l'agent soviétique est désarmée mais elle parvient à retourner à la camionnette, seulement pour se rendre compte que Bond a pris les clés. Lorsque l'Anglais la rejoint, ils se préparent à partir mais Requin (qui a survécu à son escarmouche avec 007) atterrit brusquement sur le capot du fourgon et utilise sa grande force physique pour arracher une partie de son toit avant de descendre et de détruire plusieurs parties du véhicule. Anya parvient à l'écraser contre un mur avant de s'enfuir avec Bond, laissant le tueur seul sur le site.

Subtilisation du microfilm Modifier

Anya et Bond se rapprochant

Anya et Bond se rapprochant.

En dépit de leur succès apparent, Bond et Amasova sont finalement contraints de poursuivre leur route à pied puisqu'après avoir parcouru quelques mètres, la camionnette devient inutilisable en raison des dégâts causés par Requin. Après plusieurs heures de marches dans le désert, le binôme décide d'emprunter un bateau de pêche pour traverser le Nil et James en profite pour examiner discrètement le microfilm. Anya et lui semblent ensuite se rapprocher et la subordonnée de Gogol évoque le cours de survie qu'elle a suivi en Sibérie où elle déclare avoir appris qu'il est parfois important de "partager la chaleur animale", l'amenant à partager brièvement de premiers baisers avec Bond malgré l'opposition de leurs nations respectives dans la guerre froide. Cependant, le major, décidant finalement de rester fidèle à sa cause, fait semblant de vouloir fumer, une ruse pour souffler des jets de gaz au visage de James avec une cigarette gadgétisée. Laissant l'espion endormi sur le bateau, Anya s'enfuit et rejoint le général Gogol au temple d'Abou Simbel.

Analyse du microfilm et alliance avec Bond Modifier

M: "Nos gouvernements respectifs se sont mis d'accord pour grouper leurs moyens afin de savoir où sont passés nos sous-marins."
Gogol: "Nous sommes entrés dans une ère nouvelle de rapports anglo-soviétique. Et en gage de la bonne fois des Soviets, je m'apprête à mettre à votre disposition le microfilm récupéré par l'agent XXX."
―M et Gogol révélant leur intention de faire équipe dans l'enquête.[src]

Une fois réveillé, Bond se rend lui aussi au temple d'Abou Simbel dans lequel il y retrouve Anya ainsi que Gogol mais aussi son propre supérieur, Miles Messervy, et d'autres membres du MI6. À ce moment-là, M et Gogol révèlent leur intention de faire équipe dans leur enquête afin d'améliorer la relation entre leurs deux nations et le général soviétique met alors le microfilm à la disposition des Britanniques. Les plans sont donc examinés et Anya reconnaît le logo de la compagnie maritime des Stromberg Shipping Lines, qui appartient à un riche industriel suédois, Karl Stromberg. Le centre de recherche marine de ce dernier se trouve en Sardaigne, en Italie, et Bond et Anya y sont donc envoyés et sont ainsi une nouvelle fois amenés à coopérer.

Affrontement contre Requin dans le train Modifier

Anya: "Que s'est-il passé ?"
James Bond: "Rien de bien méchant. Il voulait me manger un petit bout sur le pouce."
―Anya et Bond après avoir affronté Requin.[src]
Requin attaquant Amasova

Anya étant attaquée par Requin.

Afin de se rendre en Sardaigne, le duo emprunte un train où il partage un repas ensemble. De retour dans leur compartiment, Anya refuse poliment de partager une bouteille de champagne avec James (bien qu'elle est clairement sous le charme de l'agent du MI6) et ils se séparent pour aller se coucher. Cependant, le major s'aperçoit avec stupeur que Requin est caché dans son placard et est attaquée par le géant, qui la domine facilement et l'assomme d'une violente frappe au visage. Anya est sur le point d'être tuée par les dents d'acier du criminel mais est heureusement sauvée par Bond, qui brise la bouteille de champagne sur le tueur, l'engageant dans un nouveau corps-à-corps. La militaire ne revient à elle que lorsque 007 éjecte Requin du train au terme de leur affrontement et s'apercevant que son partenaire a été blessé en l'ayant sauvé, elle propose de le soigner en faisant l'amour avec lui et ils deviennent ainsi des amants.

Sardaigne Modifier

Rencontre avec Stromberg Modifier

Anya et Bond à la réception

Anya et Bond étant à la réception de l'hôtel.

Une fois en Sardaigne, Bond et Amasova se rendent à un port en calèche et y retrouvent Q, qui met à leur disposition la Lotus gadgétisée dont l'agent du KGB a auparavant volé les plans. Ils utilisent l'automobile pour se rendre à l'hôtel où ils ont une réservation sous le nom de couverture de James, Robert Sterling. La réceptionniste leur délivre un message disant que Stromberg est d'accord de les rencontrer et après s'être changé, les deux protagonistes se rendent à une plage où ils sont accueillis par Naomi, une assistante de Stromberg qui tape dans l'œil de Bond, rendant Anya jalouse. Alors qu'ils sont conduits en hors-bord jusqu'à l'Atlantis, une citadelle océanique servant de laboratoire de recherche marine à Stromberg, le major est encore plus furieuse lorsque Naomi, qui n'est pas non plus indifférente aux charmes de James, jette des regards sulfureux au commandeur.

Arrivé dans l'Atlantis, Anya reste avec Naomi pendant que Bond rencontre Stromberg dans son bureau en se faisant passer pour un biologiste marin et sa rivale lui indique la maquette du Liparus, le dernier navire de la flotte de Stromberg. Lorsque 007 revient de son bref entretien avec l'entrepreneur, Anya contredit Naomi lorsqu'elle déclare que le Liparus est le plus gros pétrolier du monde, vexant cette dernière, d'autant plus que Bond démontre qu'il n'a aucune intention de tromper Anya avec elle.

Course-poursuite Modifier

Plus tard, Bond et Anya roulent dans la Lotus et 007 dit qu'il compte retourner vers l'Atlantis pour l'étudier, puis ils admettent que la maquette du Liparus paraissait étrange. Cependant, le duo se rend probablement compte qu'ils ont été démasqué par Stromberg en voyant un side-car les poursuivre. Une fois ce dernier éliminé à cause d'un camion de matelas, une voiture dans laquelle se trouvent Requin et d'autres tueurs les prennent à leur tour en chasse mais Bond s'en débarrasse rapidement en utilisant une option de la Lotus qui déverse du ciment sur le pare-brise de leur véhicule, les envoyant eux aussi dans le décor. À ce moment-là, un hélicoptère prend part à la course-poursuite et Naomi se révèle en être la pilote. L'assistante de Stromberg a manifestement décidé de venger son amour-propre puisque James a préféré Anya à elle et tente donc de tuer le couple avec les mitraillettes de son appareil jusqu'à ce que la Lotus tombe à l'eau. Bond utilise alors d'autres options qui permettent à la voiture de se transformer en sous-marin, puis il décide d'envoyer un missile sur l'hélicoptère de Naomi pour la tuer, probablement au grand soulagement d'Anya, loin d'être attristée par la mort de sa potentielle rivale en amour.

Anya, Bond et la carte du monde

Anya et Bond voyant les gardes observer la carte du monde.

Progressant dans les fonds marins au volant de la voiture sous-marin, Bond se rapproche de l'Atlantis et Anya et lui voient à travers les hublots des gardes observer une immense carte du monde mais ils ignorent encore leurs projets. Des plongeurs de Stromberg utilisant des propulseurs se lancent à leur poursuite et Anya élimine l'un d'eux en sortant une mine d'une petite trappe sous la voiture avec l'un des boutons de son tableau de bord, révélant à ce moment-là à James qu'elle a volé les plans du véhicule.

Révélation Modifier

Anya: "[Montrant la photo de Barsov] Vous le reconnaissez ?"
James Bond: "Non. Qui est-ce ?"
Anya: "L'homme que j'aimais. Il était à Berngarten il y a trois semaines. Vous l'avez tué."
James Bond: "Quand un type à ski dévale derrière vous à plus de 70 km/h en essayant de vous loger une balle dans le dos, on n'a pas toujours le temps de bien voir son visage. Dans notre métier, on peut se faire tuer. Vous et moi, nous le savons. Il le savais aussi, c'était lui ou moi. Pour en revenir à votre question, oui. Oui, je l'ai tué."
Anya: "Alors, quand cette mission sera finie, je vous tuerai aussi."
―James Bond et Anya Amasova[src]
Anya, Bond et la photo de Barsov

Anya montrant la photo de Barsov à Bond.

De retour à l'hôtel, Bond rapporte à Anya que M lui a délivré un message disant que le Liparus n'a fait aucune escale au cours des six derniers mois. Lorsque 007 sort son briquet pour allumer la cigarette qu'elle fume, Amasova est intriguée par l'objet et quand James déclare qu'il provient de Berngarten, la Russe réalise qu'il est peut-être responsable de la mort de Barsov et lui montre alors la photo de son défunt petit-ami en lui demandant s'il le reconnaît. Quand James nie le connaître, Anya lui apprend qu'il était l'homme qu'elle aimait et qu'il l'a tué si bien que malgré ses sentiments envers l'agent "00", elle jure de le tuer lui aussi une fois leur mission terminée pour rendre justice à Barsov avant de quitter la pièce.

Capture par Stromberg Modifier

"Maintenant, vous êtes belle. Je regrette d'entraver un peu votre liberté mais vous avez une tendance à la violence qui doit être contrôlée."
― Stromberg retenant Anya captive.[src]

Plus tard, Anya et Bond sont hélitreuillés à bord d'un sous-marin de la flotte américaine, l'USS Wayne, et le commandant du bâtiment autorise le major à utiliser sa douche et met une cabine à sa disposition ainsi qu'une autre à celle de James. Cependant, le Liparus engloutit le navire peu de temps après, confirmant à Bond et à Anya que Stromberg était également responsable de la disparition du HMS Ranger et du Potemkin grâce au système de détection de sous-marins. L'antagoniste, également présent, menace d'exterminer tous les occupants du navire au cyanogène si l'équipage ne se rend pas et les protagonistes sont donc tous capturés. Bond remet une casquette à Anya pour lui permettre de se fondre dans la masse mais les deux sont rapidement démasqués et emmenés face à Stromberg dans la salle de contrôle où il se trouve avec le capitaine du Liparus et des techniciens. Le terroriste révèle alors son intention d'utiliser le Ranger et le Potemkin pour détruire New York et Moscou avec des missiles nucléaires afin de purger le monde dans une guerre nucléaire qui détruira le monde et lui permettra de créer une nouvelle civilisation sous l'océan.

Anya et Stromberg

Anya étant retenue captive dans le bureau de Stromberg.

Après avoir envoyé le Ranger et le Potemkin en pleine mer, Stromberg s'enfuit vers l'Atlantis avec Anya en otage pendant que Bond est censé être emmené auprès des autres prisonniers. Le major est alors retenue captive dans le bureau de son ravisseur, qui lui fait aussi porter une robe rouge au lieu de l'uniforme d'équipage du Wayne. L'homme d'affaires pervers est ensuite informé en vidéoconférence par le capitaine du Liparus que "certains" prisonniers se sont enfuis, une nouvelle qui semble ravir Anya car elle se rend compte que Bond et en train de déjouer les plans de Stromberg avec les équipages libérés.

Sauvetage par Bond et situation finale Modifier

Anya: "James ! Stromberg ?"
James Bond: "Mort... et nous aussi, si nous ne filons pas en vitesse."
―Anya étant délivrée par Bond.[src]
James Bond délivrant Anya

Anya étant délivrée par Bond.

Une fois le génocide contrecarré, Bond emprunte un jet-ski que Q lui avait fait livrer et l'utilise pour se rendre jusqu'à l'Atlantis dans le but d'y délivrer Anya malgré l'ordre du Pentagone de détruire la citadelle. Après avoir tué Stromberg et vaincu Requin une nouvelle fois, Bond retrouve la prisonnière et s'empresse de la délivrer. Le duo s'enfuit dans une sonde de survie, échappant ainsi au naufrage du centre de recherche marine de Stromberg, abattu par des torpilles de l'USS Wayne. Remarquant une bouteille de champagne Bollinger, 007 s'apprête à l'ouvrir et Anya, décidant de rester fidèle à sa promesse initiale malgré son sauvetage, en profite pour subtiliser son Walther PPK qu'elle pointe dans sa direction, à la surprise du Britannique. Rappelant que la mission est désormais terminée, elle tire mais ne fait que de déboucher le Bollinger. À ce moment-là, James déclare que dans son pays, un condamné a toujours le droit de formuler une ultime requête et Anya lui accorde cette dernière volonté. Bond l'invite alors à avoir des rapports sexuels avec lui et probablement en raison de toutes les épreuves qu'ils ont traversé ensemble, la belle décide d'abandonner sa croisade de vengeance et ils commencent à s'embrasser sans se rendre compte qu'un navire de la flotte britannique récupère leur sonde. Une fois à l'intérieur, les supérieurs respectifs des deux espions les surprennent en train de s'embrasser. Une Anya nerveuse s'en rend compte mais contrairement à elle, Bond est peu préoccupé par l'avis des hauts fonctionnaires et tire un voile devant le hublot pour les cacher et leur permettre de rester dans l'intimité.

Le sort d'Anya Amasova après cet incident demeure en grande partie inconnu et il est possible qu'elle ait été licencié par le général Gogol pour avoir couché avec un agent occidental, ce qui justifierait en partie son absence dans les opérations subséquentes du KGB.

Production Modifier

Anya Amasova est considérée comme la protagoniste secondaire dans le film de James Bond de 1977 L'espion qui m'aimait. Elle a été interprétée par l'actrice américaine Barbara Bach, qui a été doublée dans la version française par la comédienne spécialisée dans le doublage Francine Lainé, qui prête également sa voix à Ruby Bartlett et à Corinne Dufour.

Anya Amasova est un personnage original créé spécialement pour le film par le scénariste Richard Maibaum[1].

Barbara Bach a obtenu le rôle d'Anya seulement quatre jours avant le début du tournage et s'attendait apparemment à n'obtenir qu'un rôle secondaire. Le producteur Albert R. Broccoli avait décidé de faire appel à l'actrice après avoir visionné un bout d'extrait qu'elle a tourné pour son ancien associé Tony Richardson[2].

Du fait que le film L'espion qui m'aimait n'était fidèle à aucun des romans de l'écrivain britannique Ian Fleming, la société de production des films de James Bond, EON Productions, a autorisé, pour la première fois, la rédaction d'un roman basé sur le script d'un film de Bond[3]. L'ouvrage, intitulé James Bond, l'espion qui m'aimait, a été écrit par le scénariste du film Christopher Wood et met également en avant le personnage d'Anya. Bien qu'écrit par Wood, l'intrigue du roman comporte de nombreuses différences par rapport à celle du film afin d'être plus fidèle au style de Ian Fleming. Anya est ainsi affiliée au département de l'Otdyel IV de l'agence de contre-espionnage soviétique du SMERSH, une faction antagoniste récurrente dans la série de romans qui avait pourtant été présumée démantelée à l'époque des évènements du roman Opération Tonnerre (1961). En outre, le personnage n'est jamais appelé "XXX" même si le nom de code est mentionné dans le résumé de la page finale du livre[4].

Contrairement au ton quelque peu comique du film, le roman présente une intrigue plus sombre ainsi qu'un certain nombre de scènes de violence graphique dont une où Bond est torturé par les deux agents lancés contre lui par Anya. Cependant, la Russe met fin à l'interrogatoire barbare car elle préfère utiliser de la drogue pour soutirer des informations au Britannique. De plus, contrairement au film, 007 ne connaît pas Anya avant de l'avoir rencontré[4].

La séquence dans le bateau de pêche est manquante dans le roman puisqu'au lieu de cela, Anya neutralise Bond avec un anneau empoisonné dans la camionnette après avoir fui le site archéologique. La scène de l'affrontement dans le train avec Requin est elle aussi absente et le binôme ne devient intime que beaucoup plus tard dans le roman, vraisemblablement lors de la scène de l'hôtel suivant la course-poursuite avec la Lotus où Anya répète d'ailleurs à Bond la phrase "Nous avons tout le temps du monde", les mêmes mots prononcés par sa femme Tracy dans le roman Au service secret de Sa Majesté (1963)[4].

Les circonstances dans lesquelles Amasova se rend compte que Bond est le meurtrier de Sergei Barsov (appelé Sergei Borzov dans le roman) sont ici différentes puisqu'elle est informée de l'implication de 007 dans le meurtre par son supérieur, Niktin (qui remplace le général Gogol), mais elle n'en parle pas directement à son partenaire, le laissant s'inquiéter en la voyant changer radicalement de comportement. Anya n'explique la situation à Bond qu'à bord de l'USS Wayne[4].

Suite à la capture de l'équipage du Wayne par les hommes de Stromberg, la raison pour laquelle le méchant décide d'emmener Anya à l'Atlantis est différente dans le roman puisqu'il est précisé que Requin est tombé amoureux d'elle et que son employeur décide de la lui livrer en récompense de sa loyauté. En outre, le major est emmenée à bord d'un hélicoptère sous les yeux d'un Bond impuissant et non pas dans une vedette comme dans le film. Enfin, la scène où elle confronte Bond pour la dernière fois sur le meurtre de Borzov a lieu à bord de l'Atlantis et non pas dans la sonde de survie. La scène finale où le duo est surpris dans la nacelle par leurs patrons respectifs est absente et Anya apparaît pour la dernière fois dans une scène originale où elle rend visite à Bond dans son appartement à Londres quelques temps après la réussite de leur mission. Elle confie qu'elle lui a pardonné d'avoir tué Borzov et qu'elle vient donc s'occuper de lui, impliquant une autre fin romantique à leur relation[4].

Durant le développement de Moonraker (1979), la suite de L'espion qui m'aimait, il a été envisagé qu'Anya Amasova réapparaisse brièvement en tant que femme couchant avec le général Gogol mais l'idée a finalement été écartée. Quelques années plus tard, il est à nouveau envisagé de faire revenir Anya dans le film de 1985 Dangereusement vôtre mais Barbara Bach ayant décliné l'offre, le personnage original de Pola Ivanova a été créé à la place[5][6].

Bien qu'elle ne soit plus réapparu dans les films, Anya Amasova a aussi été adaptée pour le jeu de rôle sur table James Bond 007 de la société Victory Games, qui a été publié dans les années 1980. Apparaissant brièvement au début de l'aventure "Au service secret de Sa Majesté", l'agent du KGB est manifestement chargée d'enquêter sur les activités d'espionnage menées par un certain Gregory Fox. Elle rencontre Bond à l'intérieur d'un château dans le sud de la France et est censé récupérer un microfilm mais elle disparaît du jeu après que 007 se soit enfui du château en ayant découvert les intentions de Fox. Le manuel du jeu rapporte en outre qu'Anya a été élevée dans un foyer de l'État, sa mère étant morte en lui donnant naissance et son père étant trop occupé par son travail dans l'armée soviétique.

Images Modifier

Notes Modifier

  • Contrairement aux précédentes James Bond Girls apparues dans la série de films qui étaient souvent représentées comme peu intelligentes et peu autonomes qui obéissaient aveuglement aux ordres de leur patron tout en manquant d'utilité dans l'intrigue, Anya Amasova est une femme forte et indépendante qui dispose de plusieurs ressources spécifiques comme en témoignent ses diverses capacités susmentionnées. Elle est clairement la première James Bond Girl à être représentée comme une égale de Bond et a été capable de manipuler le protagoniste et de lui échapper à plusieurs reprises pour le compte du KGB avant de devenir son alliée et de se rendre utile dans sa mission. Son envie initiale de tuer l'espion britannique pour venger la mort de Barsov contribue aussi à faire d'Anya un personnage unique. En conséquence, elle a été globalement bien accueillie par le public et est aujourd'hui encore considérée comme l'une des meilleures James Bond Girls. Des études critiques soutiennent également le fait qu'Anya est un personnage féminin révolutionnaire dans l'univers de James Bond.
  • Anya Amasova est la première James Bond Girl principale dans son film à être initialement représentée comme une autre espionne rivale de Bond ce qui l'amène à débuter une relation plutôt tendue avec le protagoniste avant de s'allier avec lui dans le cadre de l'enquête commune qu'ils mènent sur les méchants. Des personnages tels que Holly Goodhead, Pam Bouvier, Wai Lin et Jinx seront par la suite compris dans cette catégorie.
  • Anya agi comme une antagoniste dans le film du point de vue qu'elle cherche à tuer Bond mais elle n'est pas une méchante car elle ne cherche pas à le faire par cruauté ou parce que l'espion entrave ses plans, son seul objectif étant de venger la mort de Sergei Barsov.

Références Modifier

  1. http://www.commander007.net/2016/02/lespion-maimait-scripts-originaux/
  2. https://jamesbond007.net/portfolio/anya-amasova-barbara-bach/
  3. http://jamesbond007.net/Encyclo/lespion-qui-maimait-1977-novelisation/
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3 et 4,4 Wood, Christopher (1977). James Bond, L'espion qui m'aimait ISBN 2266006452
  5. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.jamesbondwiki.com/page/Pola%2BIvanova&prev=search
  6. https://www.commander007.net/2016/quelques-anecdotes-films/
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .