James Bond: "Jamais je n'ai vu plus jolie fille, Tania."
Tatiana: "Merci, mais je crois que ma bouche est un peu grande."
James Bond: "Non, la taille idéale. Pour moi, en tout cas."
―James Bond et Tatiana Romanova[src]

Bons baisers de Russie (From Russia with Love en version originale) est un film d'espionnage britannique réalisé par Terence Young en 1963. Il s'agit du deuxième long-métrage de la franchise cinématographique de James Bond produite par EON Productions. L'acteur écossais Sean Connery tient à nouveau le rôle de James Bond qu'il incarnait dans le premier film, James Bond 007 contre Dr. No (1962), qui a également été mit en scène par Terence Young. Les acteurs Bernard Lee, Lois Maxwell et Eunice Gayson reprennent eux aussi leurs rôles respectifs, respectivement M, Miss Moneypenny et Sylvia Trench. Tous réapparaîtrons dans une bonne partie des films suivants à l'exception de Gayson qui signe ici sa deuxième et dernière apparition dans la saga. Ce film est par ailleurs le premier à inclure l'acteur Desmond Llewelyn (Q) dans son casting, lequel reprendra son rôle dans pas moins de 16 autres films.

Avec un budget d'environ 2 500 000 $, Bons baisers de Russie a totalisé plus de 500 000 $ de recettes à travers le monde et s'est avéré être le film le plus rentable de l'année 1963. D'autres films de James Bond tels que Goldfinger (1964) ou Moonraker (1979) ont également accomplis cette exploit.

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

En pleine guerre froide, cherchant à prendre leur revanche auprès de l'agent du MI6 James Bond pour avoir éliminé leur membre Julius No et déjoué leur précédente opération, l'organisation criminelle du SPECTRE (Service Pour l'Espionnage, le Contre-Espionnage, le Terrorisme, la Rétorsion et l'Extorsion) forme des agents pour éliminer le commandeur sur leur île secrète dont l'assassin irlandais Donald Grant alors que le directeur des planifications de la société, Tov Kronsteen, un maître incontesté des échecs, imagine un complot consistant à attirer Bond dans un piège en l'amenant à récupérer un lecteur de déchiffrement mis au point par les Soviétiques au consulat russe d'Istanbul, en Turquie. L'ancienne militaire du KGB Rosa Klebb est chargée de superviser l'opération tout en s'assurant que Grant tue 007 au bon moment, c'est-à-dire lorsque le lecteur sera en la possession du SPECTRE. Afin de motiver Bond à s'emparer du lecteur, Klebb a sollicité l'aide involontaire d'une employée du consulat du nom de Tatiana Romanova, qui est chargée de séduire l'espion britannique et de l'attirer dans leur piège.

À Londres, Bond est convoqué par son supérieur hiérarchique Miles Messervy, qui lui apprend que Tatiana est tombée amoureuse de lui après avoir vu sa photo et demande son aide pour passer à l'Ouest en échange de permettre aux Britanniques de récupérer le lecteur. Selon la prédiction de Kronsteen, M pense qu'il s'agit d'un piège mais charge malgré tout son agent de cette mission puisque son gouvernement cherche à obtenir un lecteur depuis plusieurs années. Avant de partir, Bond se fait délivrer par Q, le quartier-maître du MI6, une mallette contenant plusieurs gadgets afin de l'aider dans sa nouvelle aventure. Arrivé à Istanbul, le protagoniste rencontre Ali Kerim Bey, le chef de section local des services secrets britanniques, mais ce dernier est confronté à Krilencu, un tueur bulgare employé par les Soviétiques, qui tente de tuer Kerim alors que Grant surveille subrepticement Bond pour assurer sa protection jusqu'à ce qu'il obtienne le lecteur. Après une attaque dans un camp de gitans dans la banlieue d'Istanbul, Kerim parvient à tuer Krilencu avec l'aide de Bond avant que l'assassin ne puisse fuir la ville.

Bond et Tatiana se rencontrant.

De retour à sa suite d'hôtel, Bond y fait la rencontre de Tatiana, qui accepte de lui remettre les plans du consulat pour lui permettre de voler le lecteur. Le couple passe la nuit ensemble sans se douter qu'il est filmé par des agents du SPECTRE dans le cadre du plan de Kronsteen. Après avoir que Tatiana ait remis les plans du consulat à 007, le commandeur élabore un plan pour voler le lecteur avec Kerim, puis ils fuient avec Tatiana à bord de l'Orient Express. Cependant, ils se rendent compte qu'ils sont suivis par le commissaire Benz, un agent russe que Kerim et Bond neutralisent dans un autre compartiment. Kerim reste ensuite avec ce dernier pour le surveiller mais ils sont tous deux tués par Grant, également dans le train, qui laisse penser qu'ils se sont entretués alors que 007 commence à remettre en question les motivations de Tatiana, qui jure ne pas être au courant de ce qui se passe.

Lorsque l'Orient Express arrive à Belgrade, en Serbie, Bond informe Mehmet, un des fils de Kerim de la mort du chef de section, et charge ce dernier d'expédier un message à M lui demandant d'envoyer un autre agent pour aider Tatiana et lui à passer la frontière yougoslave. Malheureusement, l'agent en question, Norman Nash, est implicitement tué par Grant lors d'une escale du train à Zagreb, en Croatie, et l'agent criminel prend son identité pour rencontrer Bond et Tatiana. Après avoir drogué la commise de chiffrement à l'hydrate de chlorate durant leur dîner dans le wagon-restaurant, l'assassin piège également 007 et révèle que la jeune femme a été manipulée par le SPECTRE et qu'il a l'intention de les tuer tous les deux en maquillant la scène comme un meurtre-suicide en se servant du film tourné à leur suite d'hôtel comme preuve afin d'humilier le gouvernement britannique tandis qu'il rapportera le lecteur au SPECTRE. Cependant, les choses prennent un autre tournant lorsque Bond piège Grant avec la mallette remise par Q avant de le tuer au cours d'un affrontement musclé. 007 et Tatiana quittent ensuite le train avant la frontière yougoslave et s'échappent en bateau vers Venise, en Italie, tout en déjouant d'autres tentatives du SPECTRE de les arrêter.

Klebb et Kronsteen étant convoqués par Blofeld.

Ayant étant informé de la mort de Grant, Ernst Stavro Blofeld, le mystérieux leader du SPECTRE, fait exécuter Kronsteen en réponse à l'échec de l'opération et sachant que l'organisation était censé remettre le lecteur aux Russes, Klebb reçoit l'ordre de récupérer l'objet et de tuer Bond pour de bon. Déguisée en femme de chambre, elle tient 007 sous la menace d'une arme à la chambre d'hôtel à Venise où l'agent récupère avec Tatiana mais en raison de ses sentiments pour Bond, Tatiana sauve finalement l'agent anglais et tue Klebb avec sa propre arme alors qu'elle tentait de piquer le protagoniste avec une lame de venin fugue cachée dans sa chaussure. Sa mission étant accomplie, 007 jette le film pris par le SPECTRE à l'eau alors qu'il échange des baisers avec Tatiana lors d'une promenade romantique en bateau.

Distribution[modifier | modifier le wikicode]

Production[modifier | modifier le wikicode]

Inspiration de l'histoire de base[modifier | modifier le wikicode]

Au cours de l'année 1940, alors que la Grande-Bretagne est peut-être sur le point d'être envahie par le Reich allemand, Ian Fleming, alors membre des services de renseignement britanniques, met en oeuvre une opération consistant à faire fonctionner un système de cryptage de la machine de chiffrement électromécanique Enigma, l'engin utilisé par l'armée allemande pour assurer la sécurité de son système de commandement et de ses télécommunications militaires et qui avait été remit aux Britanniques par les Polonais un an plus tôt, lors de la déclaration de guerre. Entre août et septembre de la même année, Fleming décide alors de subtiliser les clés de déchiffrement aux Allemands. L'opération a lieue en début octobre mais est finalement compromise et Fleming se retrouve alors aux commandes d'une opération qui la remplace. Cette histoire véridique est l'une des principales sources d'inspiration du roman Bons baisers de Russie que Fleming publie en 1957. Il s'agit du cinquième roman à mettre en scène le personnage de James Bond. L'ouvrage est ensuite publié en France au cours de l'année 1960 sous le titre Échec à l'Orient Express. Dans l'intrigue, le service de contre-espionnage russe du SMERSH (organisme qui a réellement existé durant la Seconde Guerre mondiale) prévoit d'exterminer James Bond et de discréditer le MI6. Il tend ainsi un piège à Bond par l'intermédiaire de l'agent russe Tatiana Romanova. Bien que se retrouvant hospitalisé à la fin de l'histoire, l'agent 007 survit à maintes péripéties et l'antagoniste principal de l'intrigue, Rosa Klebb, est finalement tuée par un moyen inconnu.

Genèse du projet[modifier | modifier le wikicode]

Dès la fin du tournage du premier film de la franchise James Bond, James Bond 007 contre Dr. No, une suite est littéralement mise en chantier. Les producteurs Albert R. Broccoli et Harry Saltzman décident immédiatement de se lancer dans la production du film suivant suite au succès assez étonnant de James Bond 007 contre Dr. No au box office. La société United Artists verse 2 millions de dollars à EON Productions pour le prochain film ainsi qu'un salaire très élevé pour l'acteur Sean Connery qui incarne James Bond. Initiallement, le roman Opération Tonnerre devait servir de base à ce prochain film mais après que le président américain John F. Kennedy aie cité en mars 1961 le roman Bons baisers de Russie parmi ses dix livres préférés, c'est finalement ce dernier qui est choisit pour l'adaptation. De plus, c'était le préféré du réalisateur Terence Young. et s'était vendu à plus de 6 millions d'exemplaires.

L'écrivain et scénariste britannique Len Deighton est choisit pour écrire le script du film avant qu'il ne soit renvoyé et que le scénario ne soit confié à Richard Maibaum et Johanna Harwood. Immédiatement, les deux commencent la rédaction du script en se basant sur le roman et en y rajoutant des scènes d'action.

Tournage[modifier | modifier le wikicode]

Le tournage du film débute le 1 avril 1963 au studios londoniens de Pinewood, après le feu vert de la Turquie pour les prises de vue à Istanbul. C'est durant cette première semaine d'avril qu'est tournée la scène du tournoi d'échecs opposant Vladek Sheybal (Tov Kronsteen) à Peter Madden (MacAdams). Cette dernière s'inspire d'ailleurs d'une partie d'échecs réellement disputée entre deux grands champions d'échecs russes : Boris Spassky et David Bronstein[1].

Durant la nuit du 16 au 17 avril, la scène du pré-générique est tournée dans les jardins du studio. L'idée du pré-générique venait en fait d'Harry Saltzman et Bons baisers de Russie est le premier film à comporter ce genre de séquence, James Bond 007 contre Dr. No s'ouvrant directement avec la générique d'ouverture.

Quelques jours plus tard l'équipe du film se rend en Turquie. Ian Fleming se rend personnellement sur le tournage. L'affrontement entre les gitanes Zora et Vida, incarnées respectivement par Martine Beswick et Aliza Gur, avait été répété durant trois semaines et est filmé à Londres, en studio. Le corps-à-corps opposant James Bond à Donald Grant, quant à lui, aura nécessité trois semaines de tournage pour avoir une durée de moins de deux minutes à l'écran. Sean Connery et Robert Shaw ont exécutés la plupart de leurs propres cascades, bien qu'ils aient quelques fois étés doublés par les cascadeurs Bob Simmons et Jack Cooper. Le combat a été chorégraphié à la seconde près par Terence Youg, lui-même. Il a été tourné dans deux plateaux à Pinewood. Le monteur et éditeur Peter Hunt a prit l'initiative de fragmenter la lumière afin d'ajouter du mystère à la scène et d'augmenter le bruit des roues du train que l'on entend par une vitre brisée histoire d'augmenter le stress chez le spectateur.

Le tournage s'achève officiellement le 23 août 1963 et a donc duré plus de quatre mois.

Casting[modifier | modifier le wikicode]

Bien que Tatiana Romanova soit brune dans le roman (Fleming l'a décrit comme une "Greta Garbo en plus jeune"), Albert Broccoli et Harry Saltzman voulaient que le rôle soit joué par une actrice blonde et ont alors auditionné près de 200 femmes dans Pia Lindström, Sally Douglas, Magda Konopka, Margaret Lee, Lucia Modugno, Sylva Koscina, Virna Lisi, Annette Vadim, Tania Mallet et Aliza Gur. L'actrice allemande Elga Andersen a été une des candidates les plus envisagées mais United Artists s'est opposé à la faire apparaître dans le film en raison d'un jugement défavorable sur l'actrice. Terence Young a finalement décédé de confier le rôle à Daniela Bianchi, qui était supposément le choix de Sean Connery. Comme Ursula Andress, interprète de la James Bond Girl Honey Ryder dans le film précédent, Bianchi était inconnue à l'époque et avait seulement 21 ans. Après avoir été choisie, la comédienne avait suivit des cours d'anglais mais à cause de son accent, elle a finalement était doublée par l'actrice britannique Barbara Jefford. Bianchi a ensuite passé des tests d'écran sur la scène d'amour dans le lit avec Bond, qui était pour l'occasion joué par l'acteur britannique Anthony Dawson.

Du côté des antagonistes, la chanteuse et actrice autrichienne Lotte Lenya est sélectionnée pour le personnage de Rosa Klebb tout comme l'acteur britannique Robert Shaw, 36 ans, pour celui de l'assassin Red Grant. On peut également citer Anthony Dawson, qui le professeur Dent dans le film précédent et qui fait ici une apparition non créditée dans la peau du leader du SPECTRE Ernst Stavro Blofeld dont on ne verrait jamais le visage de tout le film.

Ursula Andress devait initialement revenir pour faire une petite apparition vers le début du film dans le rôle d'Honey Ryder avant que ce ne soit finalement Eunice Gayson qui revienne pour interpréter son personnage de Sylvia Trench. L'idée originale était d'offrir à l'actrice un rôle récurrent dans le style de Miss Moneypenny mais lorsque Guy Hamilton commence Goldfinger, il ne fait pas appel à l'actrice et elle ne fera plus aucune apparition dans les films suivants. Elle reste toutefois l'une des deux seules James Bond Girl à être apparue dans plus d'un film, l'autre étant Rubelvitch, la secrétaire du général Gogol, interprétée par l'actrice et mannequin autrichienne dans L'espion qui m'aimait (1977), Rien que pour vos yeux (1981) et Octopussy (1983), bien que cette dernière ait un rôle mineur.

Adaptation en jeu-vidéo[modifier | modifier le wikicode]

En 2005, le film Bons baisers de Russie fait l'objet d'une adaptation en jeu-vidéo et Sean Connery incarne à nouveau James Bond. Il s'agit du seul jeu-vidéo dans lequel l'acteur apparaît.

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  • Ce film de James Bond est le préféré d'au moins trois acteurs ayant interprétés James Bond : Sean Connery, Timothy Dalton et Daniel Craig. Il en va de même pour Lois Maxwell et les futurs producteurs de la franchise Michael G. Wilson et Barbara Broccoli[1]. C'est également le préféré du célèbre cinéaste américain Quentin Tarantino[2].
  • C'est le deuxième et dernier film de James Bond qu'à vu Ian Fleming qui est malheureusement tué par un infarctus en 1964. L'écrivain, qui avait réprimander le choix de Sean Connery pour incarner James Bond dans James Bond 007 contre Dr. No, a finalement été conquis par ce film[1].

Vidéos[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.