FANDOM


Hans Glaub est né le 2 février 1913 à Berlin, en Allemagne. À une époque indéterminée, il s'est découvert un intérêt particulier pour la reproduction et la génétique et a alors débuté une carrière de scientifique. Glaub est alors rapidement devenu un médecin fou et aux méthodes bien peu orthodoxes ; il était même apparemment atteint de misanthropie. Finalement, à peu près à l'époque de la Seconde Guerre mondiale, l'Allemand s'est spécialisé dans les expérimentations hormonales chez les femmes enceintes qui étaient retenues dans les camps de concentration et dont il se servait comme rats de laboratoire pour créer des "super bébés" (des nouveaux-nés souvent de nature psychotique mais possédant une intelligence phénoménale). Malheureusement pour Glaub, la plupart de ces expériences se sont soldées par des échecs puisqu'elles entraînaient les avortements des femmes, bien qu'une poignée d'entre elles sont parvenus à accoucher. Glaub a accordé une attention particulière à l'un des "super bébés", Max Zorin, qu'il a décidé d'adopter.

À l'instar de la plupart de ses compatriotes nazis, Glaub est parvenu à échapper aux Alliés et au procès de Nuremberg après la guerre, emportant Zorin avec lui. Néanmoins, une unité militaire soviétique a attaqué les installations du docteur pendant la guerre et a même été en mesure de l'appréhender. Cependant, les Russes, conscient du potentiel de Glaub, ont choisi de l'emmener en Union soviétique où il a passé quinze ans à mettre au point des stéroïdes pour leurs athlètes. Le nazi a ensuite fuit l'Union soviétique avec Zorin et a adopté le nom de Carl Mortner avant de reprendre ses activités en génétique, travaillant maintenant sur les chevaux qu'il est parvenu à rendre plus rapide grâce à ses stéroïdes. Ces méthodes n'étant pas du dopage, elles ne pouvaient être détectées par les tests et Mortner implantait les micropuces conçues par l'entreprise de Zorin, Zorin Industries, dans les cerveaux des chevaux et poussait les pur-sang à accélérer en utilisant un récepteur caché dans une cravache. Glaub et Zorin exploitaient alors leur propre écurie de chevaux de cette manière et prétendaient simplement face au grand public que les animaux tiraient leurs capacités d'un élevage sélectif complexe. En plus de cela, en tant que père adoptif de Zorin, Mortner assiste fidèlement celui-ci dans son complot visant à inonder la Silicon Valley en provoquant un séisme artificiel dans la faille de San Andreas afin d'éliminer la concurrence des Zorin Industries sur le marché des micropoces mais prend néanmoins rarement part aux actions de celui-ci, préférant resté distant et silencieux.

Un vieil homme doté d'une intelligence de niveau génie tout en étant extrêmement sadique, Carl Mortner est le stéréotype même du scientifique fou. Ses connaissances et son expertise font de lui un atout pour Zorin et il est peut-être même le seul allié auquel l'industriel psychopathe se soucie vraiment.

Dans le film Modifier

En mai 1985, au cours de leur enquête sur Max Zorin, les agents du MI6 James Bond et Godfrey Tibbett s'invitent au château de Chantilly depuis lequel le milliardaire gère ses ventes annuelles de pur-sang. Pendant que l'agent 007 est guidé par Scarpine, le chef de la sécurité de Zorin, à travers les écuries de son suspect, Tibbett, alors auprès de leur voiture dans un parking (il se fait passer pour le chauffeur de Bond), est intrigué par Carl Mortner et le suit jusqu'aux écuries alors que l'Allemand y ramène un des chevaux de Zorin. L'espion parvient à échapper à la vigilance du vieil homme mais perd la trace du cheval.

Plus tard, Mortner participe à la réception des ventes dans les jardins du domaine pendant laquelle il surprend Bond en train de s'infiltrer à l'intérieur du château. Inconscient de ses activités et des motifs de sa présence ici, le médecin l'escorte à l'extérieur après que le Britannique ait prétendu chercher le bar. Alors que Zorin aperçoit les deux hommes ensemble, Bond questionne Mortner sur son rôle auprès de l'industriel et lui demande comment il est possible que les chevaux de ce dernier remportent toutes les compétitions. Zorin les sépare ensuite et discute à son tour avec leur invité.

Le lendemain matin, après que 007 et Tibbett se soient infiltrés dans les laboratoires de Zorin où ils ont pris conscience des opérations de Mortner sur les chevaux, celui-ci se rend sur place avec Zorin et Scarpine à qui il confirme l'entrée par effraction en constatant qu'une de ses fioles n'a pas été remise au bon endroit. Cela amène Zorin et ses subordonnés à tuer Tibbett et apparemment, Bond lui-même, bien que le protagoniste survive à leur insu et poursuit ses investigations sur le terroriste, apprenant ainsi le passé de Mortner et sa véritable identité d'Hans Glaub auprès d'un agent de la CIA à San Francisco, en Californie, aux États-Unis, à partir d'une photo du nazi prise par Bond lui-même pendant leur discussion.

Bien plus tard, Mortner est à nouveau auprès de Zorin et de Scarpine après que ces derniers aient froidement assassiné tous leurs hommes de mains travaillant dans la faille de San Andreas. Les trois criminels attendent l'explosion des bombes et le cataclysme qui en résultera depuis leur dirigeable mais malheureusement, Bond et May Day, la compagne repentie de Zorin, sont en mesure d'empêcher la catastrophe de se produire en emmenant la bombe hors de la mine, bien que May Day se sacrifie dans le processus. En représailles, Zorin, Mortner et Scarpine enlèvent Stacey Sutton, l'autre partenaire de 007, et l'emmènent dans leur dirigeable, bien que Bond s'accroche aux câbles d'amarrage de l'appareil et lie celui-ci au pont du Golden Gate. Lorsque Sutton échappe à la vigilance de Mortner et attaque Zorin, le dirigeable heurte violemment une poutre du pont, assommant Mortner et permettant à Sutton de rejoindre Bond après avoir assommé Scarpine. Reprenant ses esprits pendant que l'espion anglais affronte Zorin, Mortner est alors témoin de la mort de son fils adoptif. Furieux, il tente d'abattre les deux ennemis de son défunt employeur avec son pistolet mais il les manque et est à court de munitions. Glaub allume alors une dynamite qu'il se prépare à lancer sur Bond et Sutton mais 007 se sert de la hache d'incendie précédemment utilisée par Zorin pour couper les cordes d'amarrage, éloignant le dirigeable. Toujours à l'intérieur de l'aérostat, Mortner et Scarpine tentent de récupérer la dynamite pour la jeter dehors et se sauver mais celle-ci explose dans leurs mains, faisant exploser le dirigeable et les tuant tous les deux.

Image Modifier

Notes Modifier

  • Mortner est en quelques sortes responsable de l'intrigue du film puisque s'il n'avait pas créé Zorin, celle-ci n'aurait pas eu lieu.
  • Bien que jamais officiellement mentionné, il est probable que Glaub était un élève de l'infâme Josef Mengele, justement connu pour ses expériences génétiques sur des sujets humains dans les camps de concentration pendant la guerre. Il est d'ailleurs intéressant de noter que Mengele est aussi parvenu à échapper à la justice et au procès de Nuremberg.
  • Compte tenu de la taille et de la force quasi surhumaine de May Day, certains fans prétendent qu'elle est elle aussi issue d'une expérience de Glaub[1].

Référence Modifier

  1. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.jamesbondwiki.com/page/Dr.%2BCarl%2BMortner&prev=search
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .