FANDOM


"Xenia, tu m'étouffes !"
― Les derniers mots de Chuck Farrel[src]

Chuck Farrel[1] est né au Canada à une date inconnue. Il est devenu un amiral qui semble avoir de l'attirance pour des femmes nettement plus jeunes que lui.

Dans le film Modifier

En 1995, l'amiral Chuck Farrel est censé être présent à une démonstration de l'hélicoptère blindé Tigre à Monte-Carlo, à Monaco. Cependant, le soir d'avant, il se rend à un casino où il rencontre Xenia Onatopp, un assassin professionnel absolument sociopathe qui le séduit. Alors que cette dernière fait connaissance avec son adversaire au baccara, l'agent secret britannique James Bond, Farrel l'aborde et repart avec elle. Tandis que le binôme discute à l'extérieur, Bond les prend en photo et établi l'identité d'Onatopp lorsqu'ils se rendent au yacht Manticore que possède l'amiral. Les deux ont alors des rapports sexuels violents et Farrel semble apprécier la brutalité de sa partenaire. Cependant, celle-ci a secrètement reçu l'ordre d'usurper son identité pour détourner le vol du Tigre le lendemain et se met alors à écraser sa poitrine entre ses cuisses, l'asphyxiant. Le pauvre amiral braille faiblement qu'il n'a plus d'oxygène, puis succombe en pleine exaltation sexuelle.

Le lendemain, lors de la démonstration du Tigre, Bond s'infiltre dans le Manticore, espérant obtenir des informations sur Onatopp. Lorsqu'il ouvre un placard dans la chambre de Farrel, il voit tomber le corps nu du Canadien. Celui-ci est encore en train de sourire quant aux activités de la nuit précédente. Hélas, 007 est incapable d'empêcher Onatopp et son mystérieux complice de décoller dans le Tigre et de se rendre à Severnaya où ils massacrent le personnel d'un centre de contrôle d'armes spatiales.

Quelques jours plus tard, la mort de Chuck Farrel est vengée puisque Bond entraîne la mort d'Onatopp, qui termine étouffée par son harnais dans la fourchette d'un arbre après avoir tenté d'étouffer 007 entre ses cuisses.

Production Modifier

Chuck Farrel est considéré comme un protagoniste supporter dans le film de James Bond de 1995 GoldenEye. Il a été interprété par l'acteur Billy J. Mitchell et sa voix dans la version française est celle de l'acteur Jean-François Lalet.

Au début du développement du film, il était prévu que Xenia Onatopp prenne une douche avec un Russe nommé Peter qu'elle tuait en pressant un point vital situé au niveau de son cœur[2]. Il est probable que cette scène remplaçait celle qui est devenu la scène de lit entre Farrel et Onatopp. Par ailleurs, il était initialement prévu que l'amiral séduit et tué par Onatopp était de nationalité américaine mais cela a dû être changé car l'armée américaine avait souffert d'une mauvaise réputation en raison de scandales sexuels et le Pentagone a alors protesté quant à la nationalité du personnage. Néanmoins, toutes les autres caractéristiques de ce passage sont restées dans la version finale du film.

Le yacht Manticore dans lequel a lieu la scène d'amour entre Chuck Farrel et Xenia Onatopp se nomme en réalité Northern Cross et est la propriété de l'entreprise Finn-Power[3].

Chuck Farrel apparaît également dans l'adaptation en roman du film écrite par l'écrivain britannique John Gardner mais sa nationalité est américaine, conforme aux premières versions du scénario. De plus, l'ouvrage rajoute quelques détails supplémentaires. Notamment, on nous précise que Farrel et Onatopp ont eu trois rapports sexuels en une heure[4].

La scène d'amour entre Farrel et Onatopp a également été reproduite en bande-dessinée.

Curieusement, Chuck Farrel est absent des jeux-vidéos dérivés de GoldenEye, sortis en 1997 et 2010.

Images Modifier

Notes Modifier

  • Dans la vraie vie, il aurait été impossible que Chuck Farrel se soit rendu au casino car les hommes en uniforme ne sont pas admis dans ces établissements à cause d'un différend avec l'Angleterre au temps de la reine Victoria. En effet, un amiral britannique avait parié son navire et a perdu.
  • Tout comme dans le film de 1984 Top secret !, le personnage de Billy J. Mitchell meurt dans un sourire.
  • L'uniforme de Farrel n'est pas le même que celui porté par les officiers canadiens à l'époque.
  • Le numéro d'identification de Farrel est 2488.

Références Modifier

  1. 1,0 et 1,1 Beaucoup de gens ont tendance à orthographier le nom "Farrell" mais sa carte d'identité aperçue dans le film ainsi que le générique de fin prouvent que la véritable orthographe est "Farrel".
  2. http://www.commander007.net/2015/01/goldeneye-le-script-dorigine/
  3. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.imdb.com/title/tt0113189/trivia&prev=search
  4. Gardner, John (1995). GoldenEye. ISBN 1409135772.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .