FANDOM


Dikko Henderson est un agent des services de renseignement anglais qui a participé à la bataille de Singapour, lors de la Seconde Guerre mondiale, où il a perdu sa jambe droite qu'il remplace depuis par une prothèse en bois. Il s'est finalement installé au Japon où il sert désormais de contact et d'informateur pour le MI6 qui fait le lien entre eux et les services secrets japonais, notamment avec son dirigeant, Tigre Tanaka, qu'il a l'air de bien connaître. D'ailleurs son assistante, Aki, travaille aussi pour ce dernier.

Dikko Henderson est un homme sympathique, accueillant et détendu. C'est un allié fiable et plein de ressources. Son appartement mêle la culture japonaises et la tradition anglaise et il apprécie vivement les boissons alcoolisées comme la vodka martini qu'il sert volontiers à ses invités. Il la boit agitée et non secouée.

Dans le film Modifier

En 1967, alors que Dikko Henderson vit au Japon depuis 28 ans, une capsule spatiale américaine disparaît dans de mystérieuses circonstances en plein vol et l'agent du MI6 James Bond est amené à enquêter sur cet incident au Japon, là où l'engin volé aurait atterrit. Son patron, Miles Messervy, lui donne l'adresse d'Henderson et le charge de le rencontrer une fois arrivé dans le pays asiatique. Conduit jusqu'à l'agent vétéran par Aki, 007 le rencontre comme prévu dans son appartement. Afin de vérifier son identité, il le tient en joue avec son Walther PPK et utilise son bâton pour frapper sa jambe artificielle. Tandis qu'il sert une vodka martini à l'agent britannique, Henderson lui dit que Tigre Tanaka sera son contact principal. Il lui conseille ensuite d'agiter la boisson et non de la secouer, puis l'informe qu'une puissance étrangère majeure serait responsable de la disparition de la capsule. Alors qu'il commence à parler d'une grande industrie japonaise qui serait apparemment mêlée à tout cela, un assassin à la solde de l'industriel japonais corrompu Osato le poignarde mortellement à travers le mur en papier de la pièce. Bond élimine ce dernier juste après, puis poursuit son enquête.

Après que James ait rencontré Tigre Tanaka, il découvre que la théorie d'Henderson concernant l'implication d'une industrie japonaise dans la disparition de la caspule est exacte et qu'il s'agit de l'entreprise d'Osato, Osato Chimicals & Engineering, elle-même secrètement utilisée par le réseau terroriste du SPECTRE.

Production Modifier

Dikko Henderson est considéré comme le protagoniste tertiaire du film de James Bond de 1967 On ne vit que deux fois. Il a été interprété par l'acteur britannique Charles Gray, qui est également connu pour avoir incarné Ernst Stavro Blofeld dans le film Les diamants sont éternels (1971). Sa voix française est celle de l'acteur Roger Rudel, lequel a aussi doublé Donald Grant, Felix Leiter, Gibson, Sandor et Anatol Alexis Gogol.

Le personnage de Dikko Henderson a été originellement crée par l'écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming, qui s'était lui-même inspiré d'une personne réelle qu'il avait déjà rencontré, le journaliste Richard "Dikko" Hugues, lequel était basé en Asie pour couvrir l'actualité australienne et anglaise[1]. Henderson est apparu dans le onzième roman d'espionnage de Fleming, On ne vit que deux fois (1964), dont est vaguement basé le film. Dans l'ouvrage, son nom complet est Richard Lovelace Henderson. Il est de nationalité australienne et est à la tête de la station J du MI6 (la division des services secrets britanniques basée au Japon). Il rencontre James Bond lors de sa mission pour le mettre en contact avec Tigre Tanaka. Henderson lui enseigne les bases de la culture japonaise avant de le présenter à Tigre. Son rôle est ici nettement plus important et il ne meurt pas, contrairement au film.

Référence Modifier

  1. http://jamesbond007.net/Encyclo/dikko-henderson-charles-gray/
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .