FANDOM


"Sachez une bonne chose sur moi et les gens avec qui je travaille. Nous faisons affaire avec la gauche, la droite, les dictacteurs, les libérateurs. Si l'actuel président avait été plus accommodant, nous n'aurions pas cette discussion. Alors si vous refusez de signer, vous vous retrouverez avec les couilles dans la bouche sous le regard goguenard de votre successeur enthousiaste. Vous en doutez ? Descendez-moi, prenez l'argent et allez dormir sur vos deux oreilles."
― Dominic Greene lorsque le général Medrano refuse de signer leur accord.[src]

Dominic Greene est né en France le 12 juin 1968[1]. Sa mère était une enseignante de piano alors que la profession de son père est inconnue. Nous savons également que Dominic a un cousin prénommé Elvis qui vivait dans la misère et la pauvreté[2]. À l'âge de 15 ans, Greene est tombé fou amoureux d'une des élèves de piano de sa mère mais il a été furieux lorsqu'il a entendu cette dernière raconter des choses affreuses et vraisemblablement fausses sur lui, à tel point qu'il a vraisemblablement tué la fille avec un fer à repasser.

Au fil des années, Greene s'est consacré à l'écologie et est même devenu un milliardaire environnementaliste. Il a aussi sauvé son cousin Elvis de la pauvreté[2] et a fondé une société, la Greene Planet, dont la vocation est l'acquisition de terrains pour préserver leurs ressources écologiques et promouvoir par la même occasion les énergies renouvelables. En raison de ce rôle humanitaire, Dominic a la possibilité d'entrer en contact avec de nombreux hommes d'affaires et politiciens dans le monde mais à l'insu du grand public, il est aussi secrètement le chef des opérations sud-américaines de la puissante organisation terroriste du SPECTRE ainsi qu'un membre de haut rang de sa branche, Quantum, ce qui signifie que Greene Planet est en fait une couverture pour ses activités criminelles. En réalité, Greene exploite l'entreprise pour contrôler des ressources comme l'eau et le pétrole, notamment à Haïti ou en Bolivie, pour le compte de Quantum, ce qui joue un certain rôle dans le plan du SPECTRE d'exercer un contrôle sans précédent sur le globe. L'homme d'affaires a donc l'influence nécessaire pour manipuler ou faire tomber des gouvernements et soudoyer des militaires ou des services secrets dans le cadre de ses plans.

Vers 2006, dans le cadre d'une opération nommée le projet Tierra, Greene contacte le président bolivien et lui propose une grosse somme d'argent en échange de pouvoir contrôler 60% des réserves d'eau de son pays. Le chef d'État refusant l'offre, le milliardaire arrange par la suite un deal avec un général en exil, Luiz Medrano, dans lequel il l'aidera à renverser l'actuel gouvernement bolivien en lui fournissant des fonds et des armes en échange de pouvoir contrôler les approvisionnement en eau de la nation, bien qu'il prétend originellement vouloir simplement acquérir des terrains apparemment sans aucune valeur, ce qui signifie que Greene le manipule en réalité. En plus de cela, il soudoie Gregg Beam, le chef de la section d'Amérique du Sud de la CIA, pour que son agence ignore les activités de Quantum en Bolivie en échange de quoi il permettra aux États-Unis de profiter de son influence dans le pays sud-américain en ce qui concerne le pétrole. Dominic s'est également assuré la complicité du colonel Carlos, le chef de la police bolivienne, et d'au moins une partie de ses hommes. À un moment donné, il a aussi été approché et séduit par une espionne bolivienne du nom de Camille Montes et les deux ont alors commencé à entretenir une relation, bien que Camille couchait en réalité avec Greene uniquement pour approcher Medrano qu'elle prévoit de tuer pour avoir violé et tué sa famille lorsqu'elle était petite.

En tant que membre de haut rang de Quantum et du SPECTRE, Dominic Greene est un homme particulièrement intelligent, ambitieux et dont le statut de milliardaire écologiste lui donne accès à de nombreuses ressources et relations pouvant lui servir dans l'atteinte de ses objectifs. Ses nombreux contacts lui permettent d'en savoir beaucoup sur le fonctionnement des services secrets du monde comme le MI6 ou la CIA et sa capacité de corrompre et de manipuler impitoyablement ses différents associés comme des pièces d'échiquier lui confère sans doute un grand avantage sur ses ennemis qu'il peut facilement essayer de faire tuer. Bien que Greene ne dispose étonnamment que d'une petite escorte menée par Elvis (désormais son bras droit et garde du corps), celle-ci est suffisante pour lui éviter d'avoir à se salir les mains et permet sa sauvegarde pendant un certain temps.

Dominic est aussi sournois et pratiquement imprévisible puisqu'il reste difficile pour ses adversaires d'anticiper ses prochaines actions. Il est probablement fier de la responsabilité que lui confie ses supérieurs et la manipulation de son entourage est sans doute un exemple de la puissance de Quantum et du SPECTRE qu'il tente de démontrer. Greene aime également se sentir puissant car il jubile lorsqu'il rencontre des associés et il apprécie donner des ordres et diriger ses sbires tout en restant mystérieux. Lorsque quelqu'un le contredit ou tente de lui faire obstacle, l'homme d'affaires devient alors dérangé et proférera des menaces et des insultes à l'encontre de cette personne avant de tenter de la tuer ou simplement de la manipuler. En raison de son statut d'écologiste, il s'exprime avec un vocabulaire soigné et poétique qui lui donne l'apparence d'une personne polie, tout comme son style vestimentaire chic et son comportement habituellement calme et détendu, qui suggère peut-être qu'il est bisexuel. Cela n'est cependant qu'une façade pour masquer sa véritable personnalité, celle d'un individu psychopathe, sadique et extrêmement arrogant qui ne voit aucun inconvénient à utiliser des méthodes brutales et peu orthodoxes pour venir à bout de ses adversaires tout en se moquant d'eux de manière impitoyable. De plus, même si Greene est loin d'être imposant physiquement et qu'il n'est pas un homme d'action, il se révèle être un combattant efficace qui, en dépit de son tempérament serein, peut être capable d'une violence surprenante quand il se bat. Dominic a cependant un défaut qui est aussi sa faiblesse : il est lâche et prêt à faire tout ce qui est en son pouvoir pour échapper aux représailles de ses supérieurs ou de ses ennemis, ayant conscience que le SPECTRE et Quantum ont tendance de punir par le meurtre leurs employés incompétents ou déloyaux. Lorsqu'il est vaincu, il perdra donc toute combativité et tentera sous un certain point de vue de demander le pardon de son interlocuteur.

Dans les films Modifier

Quantum of Solace Modifier

Péripéties à Haïti Modifier

Camille: "Alors c'est vrai que tu viens d'essayer de me faire tuer ?"
Greene: "Et ça m'a rendu tellement triste...de penser que jamais je ne te reverrais. Mais te revoilà."
―Camille Montes et Dominic Greene[src]

Ayant réalisé qu'il ne représente en réalité aucun intérêt pour Camille Montes et qu'elle a arrangé une rencontre avec un géologue vendant des informations sur le projet Tierra, Greene engage un tueur à gages nommé Edmund Slate pour éliminer la jeune femme en se faisant passer pour le géologue mais avant de pouvoir faire cela, l'homme est trouvé par l'agent du MI6 James Bond (qui enquête sur Quantum dans le cadre de sa croisade de vengeance de la mort de sa petite-amie, Vesper Lynd) et est tué par ce dernier dans sa chambre d'hôtel. Camille rencontre ensuite l'espion en pensant qu'il est le géologue mais en voyant le contenu de la mallette de Slate qu'il transporte, elle croit qu'il veut la tuer sous les ordres de Greene et se rend donc aux quais de King Quay pour confronter son amant. L'antagoniste réagit cependant avec indifférence et fait semblant d'être désolé de son acte avant d'emmener la femme dehors pour lui montrer le corps sous l'eau d'un homme qui doit être le géologue en soulignant à quel point il se sent mal à l'aise quand des personnes parlent dans son dos. Camille tente alors de convaincre Dominic que c'était le géologue qui lui avait téléphoné pour lui vendre les informations mais l'écologiste ne la croit pas et révèle qu'il sait que depuis le début, elle l'utilise pour approcher Medrano. Le général arrive justement au port pour parler de son accord avec Greene en ignorant encore qu'il le manipule. Le membre de Quantum présente ensuite Medrano à Camille et lui demande de l'emmener avec lui et de la tuer. Il assiste ensuite Bond (qui a observé toute la scène à distance) intervenir et repartir avec Camille dans un autre bateau au moment où elle allait tirer sur Medrano, l'agent secret ignorant sans doute que la sauvegarde du militaire pervers est favorable aux plans de Greene.

Conversation avec la CIA dans le jet Modifier

"Qui va nous reprocher de ne pas avoir contré un putsch si on n'était pas au courant ?"
― Gregg Beam signalant son allégeance à Greene.[src]

Plus tard, Bond suit Greene dans un 4x4 volé alors que le criminel se dirige vers son jet privé pour s'envoler vers l'opéra de Bregenz, en Autriche, où il a organisé une réunion secrète avec de nombreux membres de Quantum. Au même moment, Dominic est identifié par le MI6 et Bond apprend ainsi de Bill Tanner, le chef d'état-major du service, l'identité de l'homme, notamment son nom et son statut d'écologiste.

Greene, Beam, Leiter et les accords commerciaux

Greene discutant des accords commerciaux avec Beam et Leiter.

Dans le jet, Greene rencontre Gregg Beam et son collègue Felix Leiter et après s'être changé, il discute des accords commerciaux qu'il entretient avec eux, puis il déclare avoir un "parasite" tandis qu'Elvis leur montre une photo de Bond. Lorsque Leiter ment en disant ne pas connaître l'agent secret, Beam l'identifie et assure de pouvoir se débarrasser de lui.

Réunion à l'opéra Modifier

"C'est la ressource la plus précieuse au monde. Il faut que nous en contrôlions le plus possible. La Bolivie est la priorité des priorités."
― Greene soulignant à quel point il est important de pouvoir contrôler les approvisionnements en eau de Bolivie.[src]
Greene lors de la réunion

Greene lors de la réunion.

Toujours suivis par Bond, Greene, Elvis et leur chauffeur privé arrivent plus tard à l'opéra de Bregenz où l'homme d'affaires rencontre un certain nombre de personnes avant le début de la représentation de Tosca. Lors de la performance, l'agent communique avec les autres membres de Quantum (tous dispersés dans le public) à l'aide d'oreillettes et il souligne à quel point il est important de pouvoir contrôler les approvisionnements en eau de Bolivie. Cependant, Bond, qui a subtilisé l'équipement d'écoute d'un des criminels qu'il a neutralisé ou tué, révèle volontairement sa présence aux autres agents, compromettant la réunion. Greene et la plupart des terroristes décident donc de s'enfuir et après avoir croisé Bond dans un couloir, le milliardaire envoie des tueurs à ses trousses. L'un d'eux est finalement jeté sur sa voiture par 007 après qu'il ait refusé de répondre aux questions de l'employé du MI6 et Greene ordonne alors à son chauffeur d'achever le sbire puisqu'il ne travaille pas pour lui. 007 apprend peu de temps après de la réceptionniste de l'aéroport de Bregenz que l'antagoniste fait à présent route vers La Paz, en Bolivie, mais il ne peut pas le suivre directement puisque sa supérieur du MI6 Olivia Mansfield fait neutraliser ses cartes bancaires.

Présence à la soirée de collecte de fonds Modifier

"Nous sommes pris dans une spirale de déclins environnementale. Depuis 1945, pas moins de 17% de la surface végétale de la planète ont été à jamais ravagés. Le projet Tierra n'est qu'un petit maillon de la chaîne globale d'éco-parc créée par Greene Planet afin de régénérer notre monde, qui est sur le point d'imploser. J'espère que ce soir, vous choisirez de faire partie de l'aventure. Merci."
― Le discours de Greene lors de la fête.[src]

Plus tard, à La Paz, Greene donne une soirée de collecte de fonds pour Greene Planet à laquelle Bond assiste avec sa nouvelle amante Strawberry Fields, son alliée René Mathis lui ayant obtenu des invitations pour la soirée. Lors de la fête, Dominic prononce un discours dans lequel il prétend vouloir rendre à la nature des choses que l'homme lui a prise avant de s'entretenir avec des investisseurs. Malheureusement pour lui, Camille intervient et lui fait perdre ces associés dans une tentative de le pousser à lui dire où se trouve Medrano. Un Dominic furieux s'apprête alors à se débarrasser de l'espionne en la faisant tomber du haut d'un balcon tout en faisant passer cela pour un accident mais Bond arrive au dernier moment et sauve une fois de plus la vie de la Bolivienne. Greene confronte alors le protagoniste mais ne peut l'empêcher de repartir avec sa maîtresse. Il envoie donc Elvis après le duo mais Strawberry Fields renverse l'homme de main dans des escaliers, amenant par la suite Greene à envoyer des assassins tuer la jeune femme en la recouvrant de pétrole.

Le lendemain, Bond et Camille remarquent une rivière retenue par des barrages près d'un gouffre dans le désert bolivien et se rendent alors compte du véritable plan de Greene de contrôler l'eau du pays et non pas le pétrole.

Affrontement à l'hôtel Perla de las Dunas Modifier

Greene, Medrano et le contrat

Greene présentant à Medrano le contrat stipulant que son nouveau gouvernement devra permettre à Quantum de contrôler les réserves d'eau de Bolivie.

Quelques heures plus tard, Greene et ses hommes se présentent à un éco-hôtel nommé Perla de las Dunas, dans le désert d'Atacama, où le terroriste est censé finaliser son contrat avec Medrano et Carlos en payant les deux hommes. Après qu'il ait récompensé le chef de la police, celui-ci se retire, laissant Greene traiter avec Medrano. L'homme d'affaires lui fait alors signer la session des terrains, puis il lui présente un autre contrat stipulant que son nouveau gouvernement devra permettre à Quantum de contrôler les réserves d'eau de Bolivie mais le dictateur refuse de signer, déclarant que le prix est le double de celui initialement convenu. Greene se lance alors dans un monologue où il mentionne le refus d'obtempérer de l'actuel président tout en lui faisant remarquer que même s'il se résoudrait à ne pas signer, son successeur le fera sans doute, sous-entendant au passage qu'il fait affaire avec de nombreuses personnes sans se préoccuper de leur opinion politique. Ainsi, après une hésitation, Medrano signe à contrecœur ce dernier document avant de partir avec l'argent.

Ayant obtenu ce qu'il voulait, Greene se prépare à partir mais alors qu'il arrive au parking de l'hôtel avec Elvis et son chauffeur, Bond (qui a été informé du plan et de la localisation de Greene par Felix Leiter, dégoûté par la corruption de Beam) tue Carlos ainsi que son chauffeur et leur véhicule sans contrôle s'écrase dans un réservoir de carburant, générant un incendie qui ravage rapidement tout l'hôtel. Dominic et Elvis retournent à la salle de conférence où le membre de Quantum laisse son cousin derrière lui pour qu'il tue Bond mais les explosions les atteignent et l'homme de main est incinéré. Échappant de justesse aux flammes, Greene continue d'essayer de s'enfuir mais Bond le poursuit en essayant de l'abattre, poussant l'antagoniste à l'attaquer sauvagement avec une barre de fer, puis avec une hache d'incendie, le désarmant. 007 parvient néanmoins à prendre le dessus et Greene se plante accidentellement la hache dans le pied et est sur le point de tomber dans les flammes. Bond le rattrape par les cheveux et ils entendent ensuite un coup de feu provenant de la chambre de Medrano. Greene se moque alors de son ennemi en pensant que Camille a été tuée, ignorant que c'est en fait Medrano qui est mort. Suite à cela, Bond remonte l'écologiste sur la passerelle sur laquelle il se tient et le laisse parmi les décombres pendant qu'il part secourir la jeune femme.

Mort Modifier

Greene: "Attends, tu avais promis de me laisser..."
James Bond: "...la vie sauve."
―Dominic Greene et James Bond[src]
Greene, Bond et l'huile

Greene lorsque Bond l'abandonne dans le désert avec la canette d'huile à moteur.

Greene profite de cela pour essayer de s'enfuir malgré sa blessure au pied mais Bond le rattrape après avoir sauvé Camille et l'interroge sur Quantum, le forçant à lui révéler tout ce qu'il sait sur la société en lui promettant de lui laisser la vie sauve. Ensuite, l'agent secret abandonne le milliardaire au beau milieu du désert en lui laissant seulement une canette d'huile à moteur comme boisson de survie, une référence à la mort de Fields.

Plus tard, tandis que Bond se rend à Kazan, en Russie, avec le MI6 pour confronter et arrêter l'ancien petit-ami de Vesper, Greene est vraisemblablement tué par un assassin du SPECTRE pour avoir révélé les informations à Bond, son corps étant par la suite retrouvé par le MI6 avec deux balles dans la nuque et de l'huile à moteur plein l'estomac. Olivia Mansfield rapporte alors à 007 la mort de son dernier rival.

SPECTRE Modifier

Des années après les morts de Medrano et de Greene, Bond est mis sur la piste du SPECTRE via un message posthume d'Olivia Mansfield et l'analyse d'une bague possédée par un de leurs agents lui apprend la connexion que Dominic et bien d'autres avaient avec cette organisation et le fait que Quantum n'était qu'une branche de celle-ci. Il s'avère même que toutes ces personnes n'étaient en réalité que des pions utilisés par le leader du SPECTRE, Ernst Stavro Blofeld, pour faire souffrir 007 psychologiquement.

Alliés Modifier

Production Modifier

Dominic Greene est considéré comme un antagoniste majeur dans la nouvelle chronologie des films de James Bond, étant l'antagoniste principal dans le film de 2008 Quantum of Solace et un personnage mentionné dans le film de 2015 SPECTRE. Il a été interprété par l'acteur, réalisateur et scénariste français Mathieu Amalric, qui a assuré son propre doublage dans la version française.

Selon le réalisateur Marc Forster, l'acteur allemand Bruno Ganz a été considéré pour le rôle de Greene mais Mathieu Amalric avait déjà signé pour le rôle à ce moment-là[2][3].

Pour Amalric, il a été facile d'accepter le rôle de Greene, ayant estimé qu'il est "impossible de dire à vos enfants qu'on aurait pu être dans un film de Bond mais qu'on a refusé"[4]. L'acteur a voulu que son personnage ait une caractéristique spéciale ou un signe distinctif pour paraître plus redoutable comme de nombreux autres adversaires de James Bond et il a alors demandé à Marc Forster s'il pouvait avoir un œil qui saigne, une mâchoire métallique ou simplement une barbe ou les cheveux rasés mais le réalisateur lui a répondu "Non, juste ton visage" car il voulait que Greene ait une apparence physique simple pour symboliser les antagonistes cachés dans la société[2].

Pour sa performance, Amalric s'est basé sur l'ancien Premier ministre du Royaume-Uni Tony Blair et l'ancien président de la république française Nicolas Sarkozy. Il a déclaré plus tard que cela n'était pas une critique sur l'un ou l'autre des deux politiciens mais plutôt un exemple de la façon dont une personnalité politique s'appuie sur sa performance au lieu d'une véritable politique pour gagner le pouvoir[2].

En plus d'apparaître dans le film, Dominic Greene est l'un des antagonistes principaux dans son adaptation en jeu-vidéo, également sortie en 2008. Dans celle-ci, il a à nouveau été doublé par Mathieu Amalric et apparaît pour la première fois lorsque Bond le suit à Haïti, le MI6 ayant établi qu'il a payé l'agent double Craig Mitchell pour libérer M. White de la garde de l'agence. Comme dans le film, 007 le suit jusqu'à l'opéra de Bregenz où le criminel donne une réunion secrète de Quantum sauf que cette fois, l'opéra est fermé. Bond est finalement repéré et des tueurs sont envoyés à ses trousses mais il parvient à s'enfuir après les avoir éliminé.

Greene ne réapparaît pas avant la fin du jeu où il s'apprête à signer son contrat avec Medrano dans l'éco-hôtel. Cependant, Bond et Camille arrivent et affrontent ses hommes ainsi que ceux du général jusqu'à ce que Dominic soit tué par l'agent britannique.

Images Modifier

Notes Modifier

  • Dominic Greene est actuellement le seul antagoniste principal dans la nouvelle chronologie des films à se battre physiquement.
  • Dominic est aussi le deuxième antagoniste principal (après Georgi Koskov) à ne pas mourir à l'écran, bien que nous ignorons en fin de compte si Koskov a été exécuté ou pas après sa défaite.
  • Greene est également le deuxième antagoniste principal (après Le Chiffre) à mourir aux mains d'un autre méchant.
  • Bien que Greene soit l'antagoniste principal dans Quantum of Solace, il répondait en fait à d'autres membres de Quantum et du SPECTRE plus influents comme M. White et Blofeld. Il en va de même pour Le Chiffre.
  • Lors de son affrontement avec Bond, Greene tente de le tuer avec une hache comme Max Zorin dans le film Dangereusement vôtre (1985), Alec Trevelyan dans le jeu-vidéo Goldeneye 007 (2010) et Ernst Stavro Blofeld dans le jeu-vidéo 007 Legends (2012).
  • Il est possible que Greene était impliqué dans la trahison de Vesper Lynd puisqu'il était peut-être l'une des personnes qui lui a fait croire que son petit-ami franco-algérien avait été enlevé par Quantum, ce qui a entraîné son suicide. Si cela n'est pas prouvé, nous savons que Greene connaissait le nom de l'homme et qu'il l'a révélé à Bond puisque celui-ci confronte ce dernier en Russie après l'avoir abandonné dans le désert.
  • C'est possiblement en raison du meurtre de l'élève de piano de sa mère que Greene a été repéré par Quantum et a été engagé par le réseau terroriste.
  • D'après Sam Mendes, le réalisateur des films Skyfall (2012) et SPECTRE, Q a détecté sur la bague de Marco Sciarra des traces d'une substance rare appelée Reidite, qui a également été trouvée dans les rapports toxicologiques de Greene, Le Chiffre et Raoul Silva, ce qui laisse entendre qu'ils ont tous les quatre portés la bague du SPECTRE à un moment ou à un autre[5].

Références Modifier

  1. 1,0 et 1,1 Cette date est lisible (bien que difficilement) sur l'ordinateur (à 34 min 17 sec)
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.imdb.com/title/tt0830515/trivia&prev=search
  3. https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.com&sl=en&sp=nmt4&u=https://www.mi6-hq.com/sections/articles/bond_22_preprod_diary22.php3%3Ft%3D%26s%3Darticles&xid=17259,15700002,15700023,15700186,15700191,15700256,15700259,15700262,15700265,15700271,15700283&usg=ALkJrhhvxgR1b-SgRslXV88bkN_j4S2z4g
  4. https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.com&sl=en&sp=nmt4&u=https://www.theguardian.com/film/2008/jan/24/features&xid=17259,15700002,15700023,15700186,15700191,15700256,15700259,15700262,15700265,15700271,15700283&usg=ALkJrhgZRc3ypU966QBIfm0ynYj13tCypw
  5. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.empireonline.com/movies/features/18-things-know-spectre/&prev=search
 
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .