FANDOM


Le Dr. Alvarez est un expert en thérapie génétique cubain à la tête de la clinique de remplacement d'ADN éponyme située sur l'île de Los Organos, à Cuba. Ses expériences visent à augmenter de manière apparente la longévité des autorités cubaines et de personnalités occidentales riches mais Alvarez se révèle cependant être un médecin corrompu puisqu'il aide également des patients peu recommandables comme des terroristes à changer d'identité en modifiant leur ADN. Sa thérapie est extrêmement douloureuse puisqu'elle consiste à éliminer toute la moelle osseuse du client pour y introduire l'ADN de personnes non réclamées comme des orphelins ou des fugueurs. En plus de cela, le traitement a un coût de 2 000 000 $[3] et entraîne une insomnie irréparable chez le client et cela a amené Alvarez et sa clinique à concevoir un équipement médical appelé "machine à rêves" pour contrer la fatigue et les traumatismes psychologiques causés par la privation du sommeil. L'appareil en question se constitue d'écrans transparents incurvés émettant des lumières colorées psychédéliques qui sont placés sur le visage du patient pendant le traitement (où ils apprennent via des enregistrements audios les aspects de leur nouvelle identité) mais également après celui-ci.

Alvarez est un homme un peu orgueilleux (il déclare ouvertement aimer se considérer comme "un artiste") et prenant son travail très au sérieux. Il semble aussi être un peu pervers, ayant tendance à séduire de jeunes clientes pendant leurs entrevues tout en leur faisant des attouchements.

Dans le film Modifier

Courant 2001, alors qu'il est présumé mort suite à un affrontement avec l'agent secret britannique James Bond, le colonel et trafiquant de diamants nord-coréen Tan-Sun Moon fait appel à La Clinica Alvarez pour changer d'ADN afin de poursuivre dans l'ombre son plan consistant à unir la péninsule coréenne. Les services du médecin lui permettent de devenir un magnat des diamants de race blanche nommé Gustav Graves.

Quelques mois plus tard, Zao, le bras droit de Moon, subi à son tour un traitement pour devenir un fonctionnaire allemand. Cependant, Bond, désireux d'interroger le criminel sur l'identité d'un traitre responsable de sa capture et de sa torture par l'armée nord-coréenne dont il est le seul à connaître, est mis sur la piste de La Clinica Alvarez par son contact cubain Raoul. Dans un même temps, l'agent de la NSA Jinx Johnson, dans le cadre de sa mission de tuer Zao, décide de profiter elle aussi de son séjour à la clinique pour l'atteindre et organise à cette fin une rencontre avec Alvarez en se faisant passer pour une cliente potentielle nommée Giacintha Jordan[4].

Tandis que Bond s'infiltre dans l'établissement en utilisant les papiers d'un futur patient répondant au nom de M. Krug, Alvarez reçoit Jinx dans son bureau et lui parle du traitement en lui faisant quelques attouchements. L'espionne, visiblement dérangée par son comportement, l'informe finalement que "les grands génies ne sont souvent reconnus comme tel qu'après leur mort" et l'abat froidement de deux balles, le tuant sur le coup. Cela lui permet d'utiliser son ordinateur pour obtenir des informations sur la localisation de Zao dans la clinique tout en piratant les données de son disque dur avant de programmer une bombe sur son portable pour couvrir ses actions. Cependant, en dépi de tous leurs efforts, Bond et Jinx sont finalement incapables d'empêcher leur cible commune de s'échapper dans un hélicoptère.

Production Modifier

Le Dr. Alvarez est considéré comme un antagoniste supporter dans le film de James Bond de 2002 Meurs un autre jour. Il a été interprété par l'acteur espagnol Simón Andreu.

Le personnage apparaît également dans l'adaptation du film en roman par l'écrivain américain Raymond Benson. Cependant, l'auteur le décrit plutôt comme un Cubain d'âge moyen portant des lunettes à moutures épaisses ainsi qu'une moustache touffue. Néanmoins, son rôle est le même que dans le film[5].

Note Modifier

  • Le fait qu'Alvarez remplace l'ADN de ses clients par celles de personnes non réclamées implique qu'il ait enlevé plusieurs personnes dans le but d'accélerer le processus de ses thérapies pour en tirer de meilleurs profits.

Références Modifier

  1. Les papiers d'admission du client de la clinique du Dr. Alvarez sont datés du 1 mars 2002 (à 40 min 47 sec).
  2. Le dossier de clinique de Jinx est daté du 3 mars 2002 (à 46 min 40 sec).
  3. Cette information est lisible sur le chèque auquel Jinx met le feu (à 43 min 47 sec).
  4. Ce nom est écrit sur le chèque bancaire que Jinx enflamme (à 43 min 47 sec).
  5. Benson, Raymond (2002), Meurs un autre jour. ISBN 2738659683
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .