FANDOM


"Franz Oberhauser est mort il y a vingt ans, James, dans une avalanche aux côtés de son père. L'homme à qui tu parles en ce moment, celui qui est à l'intérieur de ton crâne, c'est Ernst Stavro Blofeld."
― Blofeld révélant son nouveau nom à James Bond tout en le torturant.[src]

Franz Oberhauser est né en Autriche en 1960. Son père était un instructeur d'escalade et de ski.

Courant 1980, alors que Blofeld avait 20 ans, son père a décidé d'adopter James Bond, qui était orphelin du fait que ses parents avaient tout deux péris lors d'un accident d'escalade. Cependant, Oberhauser ressentait une profonde jalousie face à la relation qu'entretenaient son père et son frère adoptif et a été même dégoûté lorsque son père lui a demandé de considérer le jeune James comme son frère. Pour Franz, cela ne pouvait plus durer.

En 1995, quinze ans plus tard, il décide donc d'assassiner son propre père dans les Alpes de Kitzbühel, en Autriche, tout en faisant croire qu'il est mort avec lui dans une avalanche. L'incident était d'une si grande ampleur que la piste avait été fermée durant les prochaines 24 heures ce qui empêchait donc les secouristes de monter au sommet et de lancer des recherches durant ce délais et laissant donc à Oberhauser tout le temps de s'échapper sans laisser de traces.

Un peu plus tard, Franz décide de changer d'identité. En effet, il est désormais connut sous le nom d'Ernst Stavro Blofeld ("Blofeld" venant de sa ligne maternelle) et, sous ce nouveau nom, il devient membre d'un bataillon de la légion étrangère française, "Les Spectres de Saint-Pierre", au Maroc. Un certain M. White était également un des membres de ce bataillon. Un jour, une tempête de sable survient. Blofeld, White ainsi que huit autres soldats sont laissés pour mort par le reste du bataillon. La nuit suivante, Blofeld exécute les huit soldats. Toutefois, il épargne White car il besoin de lui pour trouver de la nourriture. Blofeld et White ont ensuite fondé une organisation criminelle qu'ils ont baptisés SPECTRE, d'après le nom du bataillon. Ce réseau terroriste est secret mais international et ses membres sont des assassins, espions ou terroristes qui infiltrent d'autres organisations. Le SPECTRE vise principalement le chaos et la domination du monde, notamment par les systèmes de sécurité et le piratage informatique.

En 2006, alors que James Bond vient d'être promut agent "00" au sein du MI6, Oberhauser se rend personnellement responsable des dangers et personnes qu'il affronte car le SPECTRE est l'employeur de plusieurs grands ennemis que Bond combat durant sa carrière d'agent secret. Les plus notables d'entre eux sont Le Chiffre, Dominic Greene ou encore Raoul Silva. Cela signifie que Blofeld est également l'auteur indirect de morts dont celles de Vesper Lynd ou d'Olivia Mansfield, l'ancienne dirigeante du MI6, désormais remplacée par Gareth Mallory. Seulement, en automne 2012, soit quelques semaines seulement après les morts de M et de Silva dans l'enceinte du manoir Skyfall de la famille Bond, le chef du SPECTRE décide qu'il est temps pour son organisation de passer à un stade supérieur. C'est ainsi qu'il envoie l'un de ses plus fidèles associés, Max Denbigh, infiltrer le service de renseignement britannique, dissoudre la section "00" (ce qui rendrait Bond et d'autres agents inactifs) et proposer une alliance de rassemblement, les "Neuf Sentinelles", qui amènerait neuf pays à coopérer en matière de renseignements, ce qui fournirait secrètement au SPECTRE un système de surveillance mondial très sophistiqué et lui donnerait la possibilité d'orchestrer aisément des attentats terroristes à travers le monde tout en le tenant sous sa domination direct.

Au sein de son organisation, Blofeld est extrêmement respecté, sa simple présence pouvant intimider ses disciples. De manière générale, il ne se rend pas sur le terrain et laisse donc ses collaborateurs remplir les tâches ingrates pour lui dont l'assassinat de M. White alias "Le Roi Pâle", qui est désormais considéré comme un traître de l'organisation après qu'il ait refusé de participer à un commerce sexuel d'êtres humains. Oberhauser vit probablement au sud du Maroc, dans une magnifique demeure construite dans un cratère de météorite qui sert également de quartier général au SPECTRE. Il dispose aussi d'un hélicoptère privé. Ernst Stavro Blofeld est un individu extrêmement sadique et psychopathe qui prend un réel plaisir à torturer Bond et à supprimer tout ce qui lui est cher.

Dans le film Modifier

Après avoir orchestré un attentat dans la ville allemande d'Hambourg et un autre en Tunisie, le SPECTRE prévoit une nouvelle attaque terroriste à Mexico, la capitale du Mexique, incident qui éliminerait un ambassadeur. L'homme qui est chargé de ce travail est un Italien nommé Marco Sciarra, la même personne qui en charge de l'élimination de M. White. Malheureusement, cet attentat, pourtant si bien organisé, est déjoué par James Bond, qui était sur les traces de Sciarra suite à un message vidéo de la défunte M. Sciarra et plusieurs autres agents du SPECTRE sont tués par Bond qui récupère aussi une bague portant le logo du SPECTRE. Toutefois, il ignore encore l'existence de l'organisation.

Suivant les instructions du message de M lui disant d'assister à la cérémonie funèbre de Sciarra, Bond se rend à Rome, en Italie. Blofeld est également présent aux obsèques. Bond l'observe et il le sait. Il lui tourne cependant le dos et cela ne permet pas à l'agent secret britannique de le reconnaître. De plus, il n'entre pas en contact avec lui. Suite à cette brève rencontre, Blofeld comprend qu'il peut également atteindre son objectif de tuer son vieil ennemi l'agent 007.

Le soir-même, une réunion regroupant une bonne partie des membres influents du SPECTRE est donnée dans un palais à Rome. La bague de Sciarra que Bond a récupéré à Mexico lui permet de se faire passer pour un des membres du SPECTRE, bien que l'un des agents de la sécurité finisse par donner l'alerte. Toutefois, Bond assiste au début de la séance alors que la place de Blofeld est encore libre. Le frère adoptif de James finit par faire son entrée dans la grande salle, accompagné de son bras droit et d'un garde du corps. Là encore, il n'est pas reconnut par 007 à cause de la faible lumière de la salle qui ne lui permet pas de voir son visage distinctement. Durant la conférence, la succession de Marco Sciarra est disputée par un Espagnol qui promet de rester fidèle à l'organisation et par M. Hinx, un homme imposant. Assisté par Blofeld, Bond et les autres membres du SPECTRE, la brute fait connaître à son concurrent une mort atroce en lui plantant ses doigts dans les yeux, puis en lui brisant la nuque. Suite à cela, Blofeld semble deviner la présence de Bond dans l'établissement et lève les yeux vers lui et l'espion anglais le reconnait enfin. Un des agents de la sécurité que Bond a vu en entrant essaie alors de l'intercepter mais il est battu facilement et jeté en bas d'un balcon alors que Blofeld et son bras droit prennent aussitôt la fuite, laissant certains de leurs alliés essayer d'abattre Bond. Celui-ci regagne Aston Martin DB10 et s'empresse de fuir les lieux, poursuivi par Hinx au volant d'une Jaguar C-X75. Durant la poursuite, il contacte la secrétaire de M, Eve Moneypenny, et grâce à elle, il comprend que "Le Roi Pâle" est M. White et, après avoir falsifié sa mort dans le Tibre, Bond rejoint son ancien ennemi dans son chalet d'Altausee, en Autriche. Les deux hommes s'entretiennent et l'ennemi d'Oberhauser comprend que White protège une fille et il lui donne la promesse qu'il la protégera. Il lui donne ensuite son Walther PPK et l'ancien criminel se donne volontairement la mort avec l'arme. Se rendant dans une clinique en Autriche, Bond rencontre la fille de White, Madeleine Swann, une psychologue. Après avoir apprise la mort de son père, Madeleine demande à l'espion de quitter le cabinet. Elle se fait ensuite enlevée par Hinx et une petite troupe d'hommes de mains et Bond finit par la sauver alors que Hinx est quant à lui laissé pour mort. Madeleine conduit ensuite Bond à Tanger, au Maroc, dans une suite d'hôtel ou White se rendait régulièrement. C'est là qu'ils trouvent l'emplacement du quartier général du SPECTRE, au Maroc. Le duo s'y rend en train mais ils sont une nouvelle fois confrontés à Hinx qui essaie de les tuer. L'assassin échoue dans sa mission car il finit éjecté hors du moyen de transport par Bond au cours d'un rude combat. Ils sont plus tard amenés dans la résidence de Blofeld. L'espion et la psychologue rencontrent donc une nouvelle fois le chef du SPECTRE qui révèle qu'il a déjà vu Madeleine lorsqu'elle était petite alors qu'il était allé rendre visite à son père. Puis, Blofeld leur fait visiter la base des opérations, leur faisant comprendre par la même occasion que Max Denbigh travaille pour lui, tout comme Le Chiffre, Dominic Greene et Raoul Silva. Il se fait aussi un plaisir de préciser qu'il est responsable des morts de Vesper Lynd et de M. Il diffuse ensuite la vidéo de la mort de M. White et Bond lui ordonne de couper mais comme Blofeld refuse, 007 essaie de l'attaquer mais est battu par des hommes de mains.

Blofeld parlant à Madeleine

Blofeld parlant à Madeleine.

Lorsqu'il se réveille, l'agent secret britannique est immobilisé sur une chaise chirurgicale alors qu'Oberhauser parle avec Madeleine devant lui. Le criminel raconte la scène où Hinx a tué l'Espagnol, jugeant le fait qu'il était vivant même après avoir perdu ses yeux mais qu'il "n'y avait plus personne dans son crâne". Prenant les commandes d'une machine, Blofeld révèle son intention d'effectuer un forage dans le cerveau de Bond dans le but de le priver de la vue, puis de l'ouïe et ensuite de l'équilibre tout en essayant de lui infliger le plus de douleur possible. Madeleine assiste impuissante à la torture, à son grand désarroi. Lorsque la jeune femme demande à Blofeld pourquoi il fait cela, il lui révèle que Bond était son frère adoptif et qu'il a falsifié la mort de son père car il était jaloux de la relation qu'il entretenait avec James. Tandis qu'il parle, Bond utilise secrètement la montre explosive qui avait été conçue par Q. Lorsque Bond est victime d'une attaque qui est sensé lui faire perdre la capacité de reconnaître les visages, Madeleine se précipite vers lui et lui dit qu'elle l'aime. L'espion anglais semble désorienté mais il ouvre les yeux et dit qu'il la reconnaitrait entre des millions. Après avoir échangé un baiser avec la psychologue, Bond lui remet sa montre alors que l'explosion est imminente. Madeleine jette la montre vers Blofeld qui la regarde avec surprise juste avant qu'il ne soit projeté dans l'explosion qui détruit aussi probablement la machine qu'il utilisait pour torturer Bond. L'espion anglais et la psychologue sortent de la base et fuient les lieux après avoir vaincu des agents du SPECTRE. La base finit par exploser totalement alors que Bond et Madeleine se rendent en hélicoptère à Londres, en Angleterre, dans le but d'y empêcher le lancement du comité "Neuf Sentinelles" par Max Denbigh.

À l'insu de tous, Blofeld se trouve avoir survécu aux explosions mais porte toutefois une grosse cicatrice à la partie droite de son visage qui le prive de l'usage de son oeil droit, lui donnant par la même occasion une apparence hideuse. Toutefois, le criminel est déterminé à éliminer une bonne fois pour toute James et Madeleine tout en empêchant le MI6 de mettre fin au comité "Neuf Sentinelles" en stoppant Denbigh. C'est ainsi que Blofeld et son bras droit se rendent personnellement à Londres en hélicoptère et Blofeld s'aventure dans l'ancien siège social du MI6, celui détruit par Raoul Silva et laissé à l'abandon depuis. Là, il se fait un plaisir de tracer des flèches à l'ancre rouge sur les parois des souterrains du lieu, créant ainsi une espèce de labyrinthe pour guider Bond lorsqu'il arrivera. Au stand de tir, le chef du SPECTRE place des photographies de plusieurs morts dont il a la responsabilité dont Vesper et Silva. Il charge également des hommes de mains d'arrêter Bond et de l'emmener au siège détruit. Cependant, 007 tue deux de ses ravisseurs et commence à chercher son ennemi dans les lieux, se livrant donc à son petit jeu. En suivant les indications à l'ancre rouge, il finit par retrouver Blofeld et tente immédiatement de l'abattre à la tête avec son Walther PPK mais s'aperçoit que le terroriste a été protégé par un vitrage anti-balle. Aussi, une courte discussion entre les deux ennemis commence où Oberhauser révèle que Madeleine est retenu prisonnière quelque part dans le bâtiment qui sera démolit durant les prochaines trois minutes ce qui tuera Madeleine. Cela laisserait en revanche suffisamment de temps pour que les "Neuf Sentinelles" soit mit en ligne. Blofeld dit à Bond qu'il n'a plus que deux solutions :

- il meurt en tentant de sauver Madeleine.

- il s'enfuit, survit mais doit avoir la mort de la jeune femme sous la conscience.

Blofeld joue aussi sur le fait que son hélicoptère l'attend et qu'il peut donc s'échapper facilement. Jouissif, le criminel enclenche sa bombe et repart alors que Bond se hâte de localiser Madeleine.

Pendant ce temps, M tient Denbigh en otage dans son bureau alors que Q tente d'arrêter la mise en ligne du programme. Cependant, Blofeld entre dans son hélicoptère qui décolle ce qui distrait M. Un affrontement débute entre Denbigh et lui qui se solde par la mort de l'associé de Blofeld qui chute en bas du bâtiment.

Au bâtiment du MI6, Bond parvient à délivrer Madeleine à temps et à sortir des lieux juste avant l'explosion. Celle-ci détruit entièrement les anciens locaux du MI6 et Blofeld est convaincu d'avoir enfin accomplit son but de tuer l'agent 007. Hélas, Bond et Madeleine ont tout deux survécu et poursuivent l'hélicoptère de Blofeld depuis un bateau, sur la Tamise. Aussitôt, Bond tire des coups de feu avec son Walther PPK sur l'appareil. Dans un premier temps, cela n'a aucun effet sur l'engin mais il finit par s'enflammer lorsque le réservoir d'essence a été touché et devient donc incontrôlable. Aussi, l'appareil s'écrase sur le pont de Westminster, tuant possiblement le bras de droit de Blofeld et le pilote de l'hélicoptère. Cependant, Blofeld, lui-même, survit une fois de plus mais est grièvement blessé. Il lutte pour sortir de l'appareil du fait que sa porte est coincée et tente de s'éloigner des lieux alors que 007 approche. M, les ambulanciers et la police sont également là et le chef du MI6 se rapproche du chef du SPECTRE. Mais c'est pourtant Bond qui rejoint Blofeld le premier et pointe son Walther PPK sur sa tête, prêt à tirer. Blofeld l'encourage à l'abattre mais, finalement, 007 finit par l'épargner. Il fait tomber son chargeur vide avant de vider la chambre de son arme ce qui expulse la seule balle qui lui restait. Blofeld assiste à ces manipulations, devant probablement se demander la raison pour laquelle son frère adoptif a décidé de l'épargner, après tout ce qu'il lui a fait subir depuis qu'il est agent "00". L'agent secret britannique s'éloigne d'Oberhauser après avoir déclaré qu'il a "beaucoup mieux à faire". Le criminel déchu regarde son frère rejoindre Madeleine après avoir jeté ce qui restait de son arme. Lorsqu'il les voit s'embrasser longuement, il est implicite qu'il ressente à nouveau de la jalousie. C'est ensuite au tour de M et de la police de s'approcher de Blofeld et le dirigeant du MI6 déclare qu'il l'arrête.

Désormais sans le moindre allié et est à la merci du gouvernement britannique, Franz Oberhauser alias Ernst Stavro Blofeld est placé en garde en vue pour suspicion de complot à l'égard du gouvernement britannique ainsi que pour être le responsable de la destruction des anciens locaux du MI6 et du pont de Westminster. Mais a-t-il seulement dit son dernier mot ?

Alliés Modifier

Images Modifier

Notes Modifier

  • Le Blofeld de Christoph Waltz diffère vivement de toutes les autres versions du personnage. En effet, jamais le chef du SPECTRE n'a été aussi proche de Bond, cette version étant son frère adoptif. De plus, il semble encore plus sadique et sombre que ses prédécesseurs puisqu'il prend un grand plaisir à jouer à des petits jeux élaborés avec 007 dans le but de l'anéantir psychologiquement. Enfin, c'est la seule version où "Ernst Stavro Blofeld" n'est pas son véritable nom.
  • Malgré cela, ce Blofeld partage de nombreuses similitudes avec ses précédentes incarnations.
    • Comme tous les autres Blofeld apparus dans la saga cinématographique (interprétés par Anthony Dawson, Donald Pleasence, Telly Savalas, Charles Gray et John Hollis), il a fait ses premières apparitions à l'écran avec le corps et le visage partiellement dissimulés (bien que son visage et son identité ont finalement été révélés par opposition aux versions de Dawson et de Hollis).
  • Comme les versions de Pleasence, de Savalas et de Gray, il porte une veste mao.
    • Comme la version de Dawson, il a supervisé dans l'ombre la plupart des évènements dans plusieurs films et est apparu dans une réunion regroupant de nombreux membres du SPECTRE au cours de laquelle l'un d'eux est tué. Ces deux représentations sont aussi les seules dans la série officielle produite par EON Productions à avoir des cheveux.
    • Comme la version de Pleasence, ce Blofeld opère dans un repaire bâti dans le cratère d'un volcan où se trouve notamment une salle de contrôle avec de nombreux techniciens. De plus, il porte (bien que seulement après avoir été terrassé par la montre explosive de Bond) une cicatrice hideuse au visage sauf que contrairement au cas du Blofeld de Pleasence, nous découvrons ici l'origine de cette blessure et assistons à l'accident qui la provoque.
  • Le fait que Blofeld ait déclaré avoir été responsable de toutes les mésaventures de Bond suggère fortement qu'il était aussi responsable des évènements du jeu-vidéo Blood Stone 007, qui met aussi en scène Daniel Craig. Cette théorie est d'autant plus accentuée par la remarque de l'antagoniste principal féminine du jeu qui déclare à la toute fin de la partie qu'elle a rencontré un homme encore plus puissant que le MI6 avant qu'elle n'ait été tuée par un drone devant Bond. Malheureusement, ce fait ne sera probablement jamais prouvé puisque le développeur de Blood Stone 007, Bizarre Creations, a fermé peu de temps après la publication du jeu.
  • Le fait que Quantum, organisation criminelle présente dans les films Casino Royale (2006) et Quantum of Solace (2008), s'est révélée être une branche du SPECTRE suggère que Dominic Greene, l'un des membres les plus influents du réseau, ait été tué sous ordres de Blofeld comme châtiment pour avoir révélé à Bond des informations compromettantes sur ses collaborateurs.
  • La phrase de Blofeld à Bond "Un certain mécanisme s'est mis en place : tu te mêlais de mon avenir et je détruisais le tiens" peut suggérer que la mise en échec du projet Tierra de Greene par 007 a amené le leader du SPECTRE à engager Raoul Silva pour attaquer le MI6 et tuer M.
    • De plus, il est possible que Blofeld ait accepté de soutenir Silva dans sa quête de tuer M à la fois parce qu'elle connaissait l'identité d'un des agents du SPECTRE, Marco Sciarra, mais également pour le pur plaisir de causer des ennuis à Bond.
  • Cette version de Blofeld et Georgi Koskov sont les deux seuls antagonistes principaux à être arrêtés à la fin du film où ils apparaissent, les adversaires de Bond ayant pour la plupart été tués (bien qu'il est fortement suggéré que Koskov ait été exécuté par le gouvernement russe après sa défaite).
  • Le Blofeld de Waltz est aussi le seul antagoniste principal et l'un des rares ennemis dans la nouvelle chronologie à être encore vivant à la fin d'un film.
  • Le nom "SPECTRE" est une métaphore pour désigner un fantôme, un esprit, une référence au fait que ses agents et ses infrastructures agissent dans l'ombre. Le logo de la pieuvre de l'organisation, quant à lui, symbolise son influence sur le globe, la capacité de Blofeld à manipuler les évènements mondiaux en sa faveur et son objectif de dominer le monde.
  • En dépit d'être l'antagoniste principal dans SPECTRE et la nouvelle chronologie, le personnage n'a pas un temps d'apparition à l'écran très important. Cela signifie peut-être que les producteurs du film voulaient que Blofeld garde un côté mystérieux en raison de son influence et de sa connection avec Bond.