FANDOM


Le général Boukharine est un officier de haut-rang de la flotte maritime militaire de Russie. Un homme dans la soixantaine[1], il est parfois jovial mais reste néanmoins sérieux dans son travail.

Dans le film Modifier

En 1997, le général Boukharine assure la liaison entre la Russie et le MI6 lors d'une mission de surveillance d'un bazar d'armements terroristes quelque part à la frontière russe par les services de renseignement et l'amirauté britannique. La mission est menée par James Bond, un agent "00" infiltré sur les lieux du bazar, et Boukharine est invité dans les locaux de l'agence contre l'avis de Roebuck, un amiral de la Royal Navy, puisque la chef du MI6, Barbara Mawdsley, tenait à ce qu'il assiste à l'opération[1]. Le Russe suit donc les activités des criminels et de Bond depuis la salle de décision du ministère de la Défense britannique. Durant la mission, Roebuck, impatient de pouvoir éliminer les terroristes, demande à Boukharine si ses troupes seront en mesure d'affronter la puissance de feu de ces derniers et le Russe répond qu'en raison d'élections devant avoir lieu prochainement à Moscou, en Russie, le président lui a indiqué que toutes pertes de vie serait inacceptable. Ainsi, Roebuck décide de faire appel à l'une des flottes sous son commandement, le HMS Chester, pour tirer un missile sol-sol sur les lieux du bazar afin d'éliminer les personnes présentes. Cependant, peu de temps après le lancement du projectile, Bond fait savoir à ses supérieurs que l'un des avions sur place est porteur de torpilles nucléaires SB-5 soviétiques, ce qui rendrait les dégâts du missile bien considérables. Roebuck ordonne alors la destruction du missile mais celui-ci est hors de portée. L'amiral demande ensuite à Boukharine si le projectile pourrait déclencher les torpilles et le général, nerveux, répond que même si cela n'est pas le cas, il y aurait suffisamment de plutonium dans celles-ci pour ravager Tchernobyl. Bond se voit alors contraint de voler l'avion porteur des torpilles et de fuir à bord de celui-ci avant que le missile ne fasse tout exploser.

Production Modifier

Le général Boukharine est considéré comme un protagoniste supporter dans le film de James Bond de 1997 Demain ne meurt jamais. Il a été interprété par l'acteur britannique Terence Rigby et a été doublé dans la version française par Alexandre Baugerski, qui a également prêté sa voix à Valentin Zukovsky.

Boukharine apparaît également dans l'adaptation du film en roman de l'écrivain américain Raymond Benson où il semble être encore plus jovial que dans le film. C'est l'ouvrage qui mentionne qu'il est dans la soixantaine et qu'il a été invité à participer à l'opération contre l'avis de l'amiral Roebuck. Il est également précisé que de tous les hommes présents dans la salle où ils assistent Bond, Boukharine est celui que M respecte le plus, bien que comme tous les autres, il peine à se faire à l'idée que le nouveau dirigeant du MI6 est une femme. Le roman mentionne par ailleurs que le plan initial des militaires était d'envoyer les troupes de Boukharine affronter les terroristes et au lieu de parler des futurs élections de Moscou, le Russe déclare que ses hommes sont coincés par le brouillard, si bien qu'ils ne pourront pas arrêter les criminels à temps. C'est là que le plan du missile est mis à exécution et l'intrigue est très similaire à celle du film, bien qu'il est en plus de cela mentionné qu'un village au milieu des montagnes se trouvant à proximité du bazar (qui a cette fois lieu en Afghanistan) est menacé par la charge radioactive des torpilles nucléaires. Boukharine fait d'ailleurs comprendre à Bill Tanner (qui remplace ici Charles Robinson) qu'il serait impossible d'évacuer ses habitants en trois minutes. Comme dans le film, Bond s'échappe avec l'avion et sa cargaison avant l'explosion du missile[1].

Référence Modifier

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Benson, Raymond (1997), Demain ne meurt jamais. ISBN 9782871534969
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .