Guy Haines est un conseiller spécial du Premier ministre britannique et, à l'insu des autorités internationales, un membre du conseil d'exécution de la société criminelle secrète connue sous le nom de Quantum et par conséquent un membre indirect de son organisation parente du SPECTRE.

Dans le film[modifier | modifier le wikicode]

En août 2006, Guy Haines est l'un des nombreux agents de Quantum qui se présentent à une réunion secrète organisée par le membre de la société Dominic Greene lors d'une représentation de Tosca à l'opéra de Bregenz, en Autriche. Caché parmi les spectateurs du spectacle, il communique avec ses associés à l'aide d'une oreillette. La principale question à l'ordre du jour est le projet Tierra, une opération visant à établir une domination politique et financière en Bolivie en achetant de manière illicite les droits en approvisionnement en eau limité du pays après un coup d'État mené par le général Medrano, un associé de Greene. Durant la réunion, Haines démontre son influence sur les relations de Quantum avec les Américains en indiquant qu'il négociera avec la CIA lorsque le bureau aura découvert qu'il a été manipulé par Greene. Cependant, l'agent du MI6 James Bond, qui a subtilisé l'équipement d'un des agents criminels qu'il a auparavant neutralisé ou tué, compromet la réunion en révélant volontairement sa présence aux terroristes avant d'identifier Haines comme un membre de Quantum en le prenant en photo alors qu'il s'enfuit. Peu de temps après, un garde du corps du conseiller politique qui lui a été assigné par la Branche Spéciale est envoyé aux trousses de Bond, qui le jette du haut du toit en le prenant pour un membre de Quantum. L'homme blessé est ensuite achevé sous les ordres de Greene afin de ne pas le laisser l'identifier comme un agent criminel. La photo de Haines est ensuite transmise à Olivia Mansfield, la chef du MI6, puis Bond la montre à son allié français René Mathis.

Le sort de Haines après les morts du général Medrano et de Greene est resté inconnu mais suite au démantèlement présumé de Quantum, il a pu être arrêté par le MI6 ou éliminé sous les ordres d'Ernst Stavro Blofeld, le chef suprême du SPECTRE, pour couvrir les traces de l'organisation. Haines a aussi pu avoir fui les autorités après le démantélement de Quantum et être donc toujours en vie.

Production[modifier | modifier le wikicode]

Guy Haines est considéré comme un antagoniste mineur dans le film de James Bond de 2008 Quantum of Solace. Il a été interprété par le regretté acteur britannique Paul Ritter.

À l'origine, Quantum of Solace devait se terminer par une scène tournée le 14 avril 2008 sous la direction du réalisateur Marc Forster dans laquelle M. White, le leader présumé de Quantum, se réfugiait chez Haines avant que les deux hommes ne soient éliminés par Bond. Le dernier tir devait se fondre sur la fameuses cène du gun barrel mais la scène a finalement été coupée lors du processus de post-production afin de garder la possibilité de faire apparaître White dans une suite mais également parce que Forster considérait que la fin actuelle du film était une manière plus naturelle de conclure l'histoire qu'il voulait raconter. En outre, la scène aurait montré Bond sous un angle sombre et meurtrier, probablement un mauvais message pour le public[1].

Haines est également l'un des antagonistes principaux dans l'adaptation en jeu-vidéo du film où il a été doublé par l'acteur britannique Adam Godley. Dans celle-ci, il consulte les données du MI6 avec White depuis sa demeure. La dernière scène du jeu est essentiellement basée sur la scène coupée susmentionnée puisqu'elle présente Bond lorsqu'il arrive au repaire de Haines.

Note[modifier | modifier le wikicode]

  • Le personnage principal du film d'Alfred Hitchcock L'inconnu du Nord-Express (1951) se nomme également Guy Haines.

Référence[modifier | modifier le wikicode]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.