FANDOM


Helga Brandt: "Je vous tiens enfin."
James Bond: "Alors profitez-en !"
―Helga Brandt et James Bond[src]

Helga Brandt naît en Allemagne de l'Est en 1938. C'est une mystérieuse et ravissante jeune femme de 28 ans aux magnifiques cheveux roux qui, pour une raison non mentionnée, a fini par rejoindre l'organisation criminelle et internationale du SPECTRE. N°11 dans la hiérarchie du réseau secret dirigé par l'infâme Ernst Stavro Blofeld (elle a hérité de ce numéro d'un ancien membre), Helga a reçu une lourde formation où elle a appris notamment à se servir aisément d'instruments chirurgicaux dans l'art de la torture et à piloter des aéronefs, notamment des hélicoptères. Finalement, elle est devenue la secrétaire particulière de M. Osato, un puissant industriel japonais lui-même sous les ordres de Blofeld et dont l'entreprise, Osato Chimicals & Engineering, fournit secrètement au SPECTRE du carburant pour des fusées censées intercepter des engins spatiaux américains et russes dans le but de donner lieu à une guerre de grande importance où le SPECTRE pourra dominer le monde. Du fait qu'elle est simplement la secrétaire aimable et serviable d'Osato, Helga n'a pas une grande importance dans ce projet et est même assez mal traitée par ses différents supérieurs qui n'hésitent pas à lui déléguer toutes les tâches ingrates du fait de son faible rang. Helga est ainsi tour-à-tour pilote d'hélicoptère, secrétaire, assistante, tortionnaire et assassin et se doit de mener à bien ses différentes missions si elle ne veut pas subir le sort que le SPECTRE réserve à ses agents qui échouent.

Helga craint ses supérieurs et tout particulièrement le numéro 1 du SPECTRE, consciente que celui-ci a droit de vie et de mort sur ses subalternes. Elle est également totalement dévouée à Osato, et lui obéit au doigt et à l´œil.

En revanche, cela n’empêche pas la jolie jeune femme d’avoir une haute estime d’elle-même. Célibataire, elle n'hésite ainsi pas à se laisser séduire par les hommes charmeurs que ses supérieurs lui demandent de tuer avant d'avoir des relations sexuelles avec eux lorsqu'elle n'est pas surveillée. Très féminine et toujours très maquillée, elle aime plaire aux hommes et se faire plaisir de temps en temps, mais finit tout de même par obéir aux ordres de ses patrons qu'elle craint par-dessus tout.

Helga Brandt est une femme disposant de nombreuses compétences, entièrement dévouée au SPECTRE et réalisant toujours son travail de manière à satisfaire ses patrons.

Dans le film Modifier

Rencontre avec M. Fisher Modifier

Un jour de 1967, l'espion britannique James Bond 007 mène une enquête sur Osato Chimicals & Engineering et décide de rencontrer Osato sous l'identité de Jim Fisher, un homme d'affaires. Durant la rencontre, Osato est accompagné comme bien souvent d'Helga. Durant la conversation qui s'ensuit entre son patron et "Fisher", cette dernière s'empresse de servir du champagne aux deux hommes tout en tentant discrètement de séduire 007 lorsqu'elle souligne avec un sourire que son patron trouve qu’il est important d’avoir une « poitrine saine », non sans mettre la sienne en avant alors que Bond la regarde. Ce dernier semble déjà tomber sous son charme, malgré le fait qu'ils se connaissent à peine. La jolie rousse prend aussi des notes pour son patron qui lui ordonne fermement de tuer Bond à la fin du rendez-vous (il l'a en réalité démasqué lorsqu'une machine lui a secrètement révélé qu'il était armé de son Walther PPK). Très surprise par cet ordre, l'assistante, qui s’imaginait plutôt revoir Bond en rendez-vous galant, n'a cependant pas d'autres choix que de s'exécuter et donne des instructions par téléphone à des hommes de mains.

Capture de Bond Modifier

Helga interrogeant Bond

Helga interrogeant Bond.

La tentative d'assassinat sur Bond échoue malencontreusement puisque ce dernier était aidé par ses alliés Aki et Tigre Tanaka, le chef des services secrets japonais. Peu après, alors qu'il était sur les quais de Kobe et enquêtait sur le Ning-Po, un navire relié à Osato Chemicals & Engineering, l'agent secret est capturé et fait prisonnier par les hommes d'Osato. Il est ensuite enfin conduit sous les ordres de l'industriel à Helga Brandt, dans sa cabine personnelle sur le Ning-Po. Habillée en robe de soirée très sexy, la jeune femme a donc reçu l'ordre de le tuer mais semble visiblement décidée à prendre son temps, profitant du fait qu'elle tient James Bond pour elle toute seule et que celui-ci ne la laisse pas indifférente depuis leur première rencontre. La secrétaire demande à rester seule avec lui, commence à lui poser des questions et s'amuse de la situation. Elle est à deux doigts de le torturer avec un scalpel, mais, voyant que son prisonnier succombe aussi à son charme et voulant se détendre un peu au milieu de sa mission en l'absence de sa hiérarchie, Helga, soudainement devenue très sensuelle, ne peut s'empêcher d'embrasser langoureusement l'espion. Bond décide de saisir cette opportunité inespérée pour se tirer d'affaires tout en prenant du bon temps avec la jolie secrétaire et lui avoue qu'il est un espion industriel, tandis qu'elle l'embrasse et le caresse en soupirant de plaisir. Bond continue de séduire Helga en lui proposant de l'argent et de partir vers Tokyo avec lui. Tout en continuant à l'embrasser sensuellement, la jolie rousse minaude d'abord qu'elle ne peut accepter car ses patrons dont Osato la tueraient. Mais ayant trop envie de passer la nuit avec James, l'Allemande accepte finalement et décide de libérer l'espion en coupant les cordes avec son scalpel. Une fois libre, Bond se saisit du scalpel pour découper la robe de la jeune femme, visiblement ravie de s’offrir un tel moment de plaisir. Helga se retrouve rapidement nue devant celui qu’elle était censée tuer, et il est supposé qu’ils commencent alors à faire l’amour.

Helga et Bond dans l'avion

Helga et Bond étant dans l'avion.

Le lendemain, Helga et James montent dans un avion Cessna qu'Helga pilote supposément pour se rendre à Tokyo. Alors que la belle secrétaire se maquille, 007 lui propose sa protection contre les patrons de la jeune femme, mais en réalité, celle-ci n'avait nullement l'intention de trahir Osato et se résout à tuer 007, n'ayant aucune envie de se faire tuer par ses supérieurs. Après s'être innocemment appliquée son rouge à lèvres, Brandt le jette sur Bond. L'objet s'avère être explosif et l'avion commence à se crasher. La rousse en profite pour sauter en parachute afin de se sauver du crash, tout en regardant avec satisfaction l'avion s'écraser avec Bond à l'intérieur, persuadée d'avoir ainsi réussi sa mission pour Osato. Hélas pour elle, elle ne voit pas 007 parvenir à s'enfuir d'extrême justesse de l'avion juste avant le crash, et cette erreur va lui coûter très cher.

Une fois auprès de Tanaka, Bond se fait réprimander de s'être laissé séduire par Helga par l'espion japonais mais Aki est persuadée qu'il a fait cela pour qu'elle puisse s'enfuir. Bond confirme qu'il n'aurait jamais touché à cette "horrible femme". Il est cependant clair que l'Anglais était réellement attiré par Brandt et que ses intentions envers elle étaient bien réelles.

Mort d'Helga Modifier

Le lendemain, Helga est dans la salle de contrôle du repaire volcanique du SPECTRE et assiste à la capture d'un vaisseau spatial via des écrans. Le numéro 1 du SPECTRE Ernst Blofeld, qui dirige les opérations, annonce alors aux employés qu’il se retire dans son bureau. Helga, visiblement très intimidée par le numéro 1, s’empresse de se lever avec les autres employés en signe de respect, et reste comme paralysée par la peur lorsque celui-ci leur annonce qu’il en convoquera certains plus tard. Peu de temps après, Blofeld appelle d'urgence Osato et la N°11 au rapport par haut-parleur. Redoutant cette convocation, Helga jette un regard inquiet à Osato avant de s’y rendre très nerveusement. Effectivement, Helga apprend alors avec stupeur que sa cible est toujours en vie, et Blofeld semble très contrarié. Osato et la secrétaire tentent d'affirmer le contraire en disant que des journaux affirmant qu'il a été tué à Hong Kong ont étés publiés, mais Blofeld est catégorique et Helga réalise honteusement qu'elle a échoué dans sa mission. Voyant la colère du N°1, Osato décide d'enfoncer son assistante pourtant toujours dévouée en disant à Blofeld que selon lui, c'est entièrement de la faute de la jeune femme si Bond est encore en vie. Affolée par cette accusation assez injuste après tous les efforts qu'elle a consentis pour son patron et qui signerait son arrêt de mort, l'Allemande panique et essaie de se disculper en faisant remarquer que lui aussi a raté des occasions, mais Blofeld a déjà pris la décision de se débarrasser définitivement d'Helga. Alors qu'Osato est épargné pour cette fois, l'assistante va donc payer toute seule le prix fort de l'échec. Blofeld ordonne à Osato de partir. Helga, pétrifiée, reste à fixer son grand patron d'un regard implorant de ne pas être punie, mais celui-ci lui demande sèchement de partir et la N°11 s'exécute promptement. Mais, consciente de la punition qui attend une employée de bas rang comme elle après un échec, elle commence à marcher en regardant derrière elle de peur que le N°1 n'ordonne son exécution, ce qui ne semble pas être le cas. Pendant un bref instant, Helga croit être épargnée et avoir droit elle aussi à une seconde chance, mais alors qu'elle franchit la fosse, Blofeld la fait tomber par surprise dans son bassin infesté de piranhas. Terrifiée, la jeune femme crie de surprise puis nage quelques instants en appellant vainement Osato à l'aide. Elle hurle ensuite de douleur lorsque que les poissons se jettent sans pitié sur elle pour la dévorer toute entière, broyant la pauvre fille jusqu’aux os et lui infligeant une mort atroce en quelques secondes. Le visage agonisant de la belle secrétaire disparaît définitivement sous l’eau, sous le regard horrifié des clients de Blofeld et d'Osato, qui reçoit l'ordre de tuer Bond s'il ne veut pas subir le même sort que sa malheureuse assistante, dont il ne reste plus que les os.

La mort horriblement cruelle d'Helga ne sera plus abordée par la suite et Bond n'en sera donc jamais informé. Néanmoins, l'agent secret peut la spéculer lorsqu'il remarque l'absence de la jeune femme dans le siège du SPECTRE qu'il infiltre plus tard, mais ne peut cependant pas se douter du sort atroce que la rousse a subi à cause de lui.

Production Modifier

Helga Brandt a été interprétée par la regrettée actrice allemande Karin Dor a été doublée en version française par la comédienne Nathalie Nerval, qui a également assuré la voix de la célèbre James Bond Girl Tatiana Romanova dans le film Bons baisers de Russie (1963). Helga est considérée par les cinéphiles comme étant l'antagoniste tertiaire (après Ernst Stavro Blofeld et M. Osato) et la James Bond Girl secondaire (ses concurrentes Aki et Kissy Suzuki étant toutes deux considérés comme les James Bond Girls principales) dans le film de 1967 On ne vit que deux fois.

Le personnage d'Helga Brandt est totalement absent du roman On ne vit que deux fois de l'écrivain britannique Ian Fleming, l'ouvrage dont est basé le film éponyme. Apparemment, la seule James Bond Girl présente dans le roman est Kissy Suzuki et comme les films de James Bond produits par EON Productions avaient l'habitude de mettre en scène plusieurs personnages féminins (par conséquent plus de conquêtes pour James Bond), Helga Brandt et Aki ont entre autres été créées par l'auteur et scénariste Roald Dahl. Quelqu'un lui avait donné une formule lors de l'écriture du scénario du film : "007 a trois conquêtes au cours du film : la première est tuée, la seconde est une méchante et trouve également la mort alors que la troisième survit et termine dans ses bras à la fin du film"[1]. Dans un script de Dahl datant du 17 juin 1966, il est dit qu'Helga Brandt est une Européenne "blonde" (bien qu'elle est finalement rousse dans la version finale du film) et elle est le N°12 et non le N°11 du SPECTRE[1]. On notera aussi qu'Helga fume un cigare lorsque Bond se réveille face à elle dans un hôtel appartenant à Osato (le Ning-Po dans le film)[1]. De plus, sa mort est également différente dans le script : Helga assiste à un conseil des membres du SPECTRE, et se voit ordonnée de quitter la salle. Blofeld la fait alors tomber dans un bassin de lave, où elle meurt instantanément.

Un grand nombre de mannequins européens ont étés testés pour le rôle d'Helga Brandt. La plus notable est l'actrice allemande Eva Renzi mais cette dernière a finalement refusé le rôle avant qu'il ne revienne à Karin Dor[2]. Cela est assez étonnant puisque les producteurs Harry Saltzman et Albert R. Broccoli recherchaient une actrice blonde, conforme au script, et les cheveux de Dor étaient bruns. Finalement, l'actrice s'est teint les cheveux en roux, lui donnant ainsi l'apparence d'un clone de Fiona Volpe, l'antagoniste et James Bond Girl secondaire du film précédent, Opération Tonnerre (1965).

Le rôle de Karin Dor dans On ne vit que deux fois a sans doute été son rôle international le plus connu[3].

Helga Brandt fève

Fève d'Helga Brandt.

Aujourd'hui, Helga Brandt a une certaine notoriété dans l'univers de James Bond et sa beauté est telle qu'elle est l'une des plus appréciées du public masculin. Il existe même des fèves ayant l'effigie du personnage.

Images Modifier

Notes Modifier

  • Le prénom "Helga" n'est jamais prononcé voire écrit dans le film jusqu'au générique de fin. Ce personnage est simplement cité en tant que "Mademoiselle Brandt" ou "Numéro 11".
  • Helga Brandt est la deuxième James Bond Girl de la saga (la première étant Fiona Volpe) à avoir les cheveux roux.
  • Le fait qu'il y avait déjà un agent du SPECTRE portant le N°11 dans Opération Tonnerre suggère qu'Helga a été engagée par l'organisation entre 1965 et 1967.
  • La mort d'Helga Brandt peut être considérée comme l'une des plus grandes de tous les temps pour une méchante. Apparemment, c'est le scénariste Roald Dahl qui l'aurait imaginé, ce dernier ayant l'habitude de mettre en scène des morts sombres et légèrement sadiques.
  • Helga Brandt est assez similaire à Corinne Dufour de Moonraker :
    • Les deux sont de jolies secrétaires et pilotes pour le compte d'un antagoniste (Osato pour Helga / Hugo Drax pour Corinne).
    • Toutes deux succombent aux charmes de James Bond mais à la différence de Corinne, Helga reste méchante.
    • Les deux finissent tuées atrocement par les animaux de leurs patrons (les piranhas de Blofeld pour Helga / les dobermans de Drax pour Corinne).
  • Curieusement, Karin Dor, bien qu'étant allemande, n'a pas assuré son propre doublage dans la version allemande du film. Une situation similaire se reproduira dans SPECTRE (2015) où le Dr. Vogel, interprétée par l'actrice britannique Brigitte Millar, a été doublé en version allemande par une autre personne bien qu'elle ne parle qu'allemand tout au long du film.
  • Helga Brandt est la seule James Bond Girl allemande de la saga. Irma Bunt et le Dr. Vogel sont en effet des femmes allemandes mais elles ne sont pas considérées comme des James Bond Girls, sans doute en raison de leur âge mûr.
  • Au début d'On ne vit que deux fois, Bond avait faussé sa mort à Hong Kong et peu avant sa mort, Helga tente avec Osato de faire croire à Blofeld qu'il a réellement été tué là-bas.
  • Comme mentionné précédemment, aucun personnage du nom d'Helga Brandt n'apparaît dans le roman On ne vit que deux fois. En revanche, il y a bien un mécanicien d'Emilio Largo qui se nomme Brandt dans le roman Opération Tonnerre (1961). Ce dernier n'apparaît pourtant pas dans son adaptation cinématographique.

Références Modifier

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 http://www.commander007.net/2016/10/script-on-ne-vit-deux/
  2. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.mi6-hq.com/sections/movies/yolt_trivia&prev=search
  3. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.imdb.com/name/nm0233312/bio&prev=search
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .