FANDOM


Inga Bergstrom: "Je suis contente de vos progrès, monsieur Bond."
James Bond: "J'ai toujours aimé étudier de nouvelles langues, professeur."
Inga Bergstrom: "Vous avez un talent naturel, dit-on."
James Bond: "Mais la pratique le perfectionne."
―Inga Bergstrom et James Bond[src]

Le professeur Inga Bergstrom est une enseignante linguistique danoise travaillant à l'université d'Oxford, en Angleterre, au Royaume-Uni. C'est une jeune femme blonde séduisante et passionnée.

Dans le film Modifier

En 1997, Inga Bergstrom enseigne le danois à l'agent secret britannique James Bond depuis trois mois[1] et entretient une relation amoureuse avec ce dernier, qui l'emmène souvent dans des restaurants chics[1]. Un jour, après être revenu d'une mission à la frontière russe où il a dû infiltrer un bazar d'armements terroristes, l'agent 007 du MI6 retrouve la jeune femme blonde dans son bureau de l'université d'Oxford pour une leçon alors qu'elle rentre d'un cours[1]. Durant cette entrevue, les deux amants font l'amour dans un lit tandis qu'Inga continue d'apprendre le danois à l'espion. Cependant, alors que l'enseignante et James parlent des progrès de l'espion, celui-ci reçoit un appel téléphonique de Miss Moneypenny, une secrétaire du MI6, qui lui demande de se présenter à la cellule de crise du ministère de la Défense. Bond se sépare donc à contrecœur d'Inga.

Suite à cette entrevue avec James, Inga reprend probablement ses activités à l'université d'Oxford mais ne semble pas revoir le Britannique de sitôt car celui-ci part en mission à Hambourg, en Allemagne, peu de temps après avoir couché avec elle.

Production Modifier

Inga Bergstrom est considérée comme un personnage mineur dans le film de James Bond de 1997 Demain ne meurt jamais. Elle a été interprétée par l'actrice et mannequin danoise Cecilie Thomsen.

Dans l'un des premiers scénarios du film, daté du 23 août 1996 et écrit par le scénariste américain Bruce Feirstein, la scène d'amour à l'université d'Oxford avait lieu directement après le générique d'ouverture (alors que toute une séquence d'environ 10 minutes sépare ces deux scènes dans la version finale du film) et Bond faisait l'amour avec un professeur de chinois mandarin nommée Jenny Wu et non avec Inga Bergstrom (qui n'existait probablement pas encore à ce stade du développement de l'intrigue)[2].

En interprétant Inga, Cecilie Thomsen faisait ses débuts au cinéma. Certains fans semblent d'ailleurs être mécontents quant au rôle mitigé du personnage, qui semble n'apparaître que pour suivre la tradition de faire coucher Bond avec trois femmes dans un seul film[3].

Inga apparaît également dans l'adaptation en roman du film par l'écrivain américain Raymond Benson où plus de détails sont révélés concernant sa relation avec James[1].

Notes Modifier

  • Le nom "Inga Bergstrom" n'est jamais mentionné dans le film, si ce n'est dans le générique de fin.
  • Le nom de famille d'Inga, "Bergstrom", est en fait un jeu de mots sur celui de Karl Stromberg, l'antagoniste principal dans le film de James Bond de 1977 L'espion qui m'aimait. Cela est probablement dû au fait que L'espion qui m'aimait fêtait ses vingt ans à la sortie de Demain ne meurt jamais.
  • Le rôle d'Inga Bergstrom est extrêmement similaire à celui de Mlle Caruso de Vivre et laisser mourir :
    • Les deux sont des jeunes femmes étrangères qui couchent avec James Bond peu avant son départ en mission.
    • Les deux n'apparaissent que dans une seule scène au début de leur film.
    • Dans les deux cas, leur moment romantique avec James est interrompu par des membres du personnel du MI6 dont Miss Moneypenny.

Références Modifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Benson, Raymond (1997), Demain ne meurt jamais. ISBN 2871534969
  2. http://www.commander007.net/2015/02/demain-ne-meurt-jamais-le-script-dorigine/
  3. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.mi6-hq.com/sections/girls/thomsen.php3&prev=search
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .