FANDOM


James Bond 007 est un agent secret britannique de fiction crée par l'écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming au début des années 1950 dans le cadre de sa série de romans le mettant en scène. Le personnage a ensuite été adapté à la télévision, puis sur grand écran et a été interprété à ce jour par un total de huit acteurs.

Biographie Modifier

Enfance Modifier

D'après la biographie de Bond décrite par Fleming dans ses ouvrages, l'agent est né d'un père écossais et d'une mère suisse qui ont tous deux été tués dans un accident d'escalade alors qu'il n'avait que 12 ans. Bien que ses parents ne sont que très rarement mentionnés dans les films, tout porte à croire que les différentes versions cinématographiques de James Bond partagent ce sombre passé. Notamment, Alec Trevelyan, l'ancien collègue et ami de l'Anglais devenu terroriste, rappelle brièvement le destin des parents de James lorsqu'il se révèle à lui pour la première fois en 9 ans dans le film Goldeneye (1995). Le passé de Bond est ensuite mis en avant dans le film Skyfall (2012) puisque Bond et sa patronne Olivia Mansfield se rendent au manoir éponyme, qui est ancienne l'ancienne résidence de 007. Leurs tombes sont également montrées durant quelques secondes à la fin du film. Le film suivant, SPECTRE (2015), mentionne aussi beaucoup le passé de Bond car le père de son ennemi juré, Ernst Stavro Blofeld, l'a adopté après la mort de ses parents. Enfin, dans le film Au service secret de sa majesté (1969), nous apprenons que la famille Bond a une devise : le monde ne suffit pas. D'ailleurs, un des 25 films de la saga porte ce nom car il inclut une scène où Bond prononce cette devise.

Rituels dans les services secrets et entourage Modifier

James Bond a été engagé par les services secrets britanniques (MI6) et est régulièrement envoyé en mission dans des endroits du monde très variés. Son supérieur est généralement désigné sous l'initiable M et son véritable nom varie selon les acteurs l'interprétant. M a à ses côtés une secrétaire, Miss Moneypenny, qui est amoureuse de James.

Avant de partir en mission, Bond rend ou reçoit généralement la visite de Q, le concepteur des gadgets, armes et véhicules que l'espion utilisera au cours de ses quêtes. Il arrive même fréquemment que ce dernier se rende lui-même sur le terrain pour lui apporter son aide. Cependant, bien que ses nombreux gadgets sont quasiment tous très utiles à Bond et qu'ils lui sauvent de temps à temps la vie, les interventions de Q sont habituellement assez brèves.

Missions types Modifier

Les missions de l'agent 007 consistent en général à établir un mystère (notamment la mort d'un collègue ou la disparition d'un objet) ou à éliminer un adversaire coriace (comme dans L'homme au pistolet d'or (1974) où Bond est chargé d'éliminer le tueur à gages Francisco Scaramanga). Il est aussi souvent amené à mener des enquêtes approfondies sur sa cible (car il n'a pratiquement jamais l'occasion de s'en débarrasser sur-le-champ à cause de ses ressources et de ses nombreux sbires) comme se renseigner sur sa véritable identité ou connaître ses intentions et les empêcher d'être exécutées, ce qu'il réussit souvent in extremis.

Comme dit précédemment, les missions de Bond peuvent avoir lieu partout dans le monde et il arrive même fréquemment qu'il opère dans plusieurs pays au cours d'une même mission. Au cours de celles-ci, Bond se retrouve aux prises avec des ennemis et a des relations amoureuses voire sexuelles avec de jolies et jeunes femmes. Ses missions sont pleines de scènes d'actions épiques et il parvient à survivre dans des situations tout-à-fait improbables, ce qui contribue beaucoup au succès des médias dans lesquels le personnage apparaît.

Description des personnages secondaires non récurrents Modifier

La plupart des antagonistes que connaît la franchise sont des ennemis puissants et mégalomanes qui menacent souvent le monde avec une technologie de pointe comme des satellites. À la fin du film, il échange un face-à-face avec Bond, assez régulièrement un affrontement au corps-à-corps, et celui-ci déjoue ses plans machiavéliques à la dernière minute, comme mentionné précédemment. Ainsi, dans Goldfinger (1964), une bombe est désactivée sept secondes (trois selon les versions) avant l'explosion. Dans Moonraker (1979), Bond est dans l'espace et détruit une sphère contenant du poison alors qu'elle pénétrait dans l'atmosphère terrestre. Les antagonistes principaux sont toujours secondés par des sbires, en général des hommes de mains ou des gardes du corps qui ont parfois une caractéristique intrigante. L'homme de main le plus célèbre de la franchise est de loin Requin, homme de main de Karl Stromberg dans L'espion qui m'aimait (1977) qui réapparait dans Moonraker en tant qu'employé d'Hugo Drax. La particularité de ce dernier est qu'il possède des dents en acier qui lui permettent de tuer facilement des cibles et de détruire à peu prêt n'importe quel objet. Les adversaires de Bond sont souvent aussi en compagnie de femmes qui finissent assez souvent par le trahir après être tombées sous le charme de l'espion britannique. Certaines sont ensuite tuées pour payer leur trahison. Dans Goldfinger, Jill Masterson, la secrétaire d'Auric Goldfinger, est recouverte d'une peinture à base d'or pour avoir couché avec Bond. Dans Moonraker, Corinne Dufour est dévorée vivante par les dobermans de Drax pour avoir révélé à Bond l'emplacement d'un coffre-fort. Ce sort arrive la plus part du temps à des James Bond Girls secondaires plutôt qu'à des James Bond Girl principales, qui survivent à leur trahison ou n'ont aucune affiliation aux ennemis.