James Bond
Advertisement

Obanno: "Vous croyez en Dieu, monsieur Le Chiffre ?"
Le Chiffre: "Non, je crois au taux de rentabilité approprié."
―Steven Obanno et Le Chiffre[src]

Le Chiffre, de son nom véritable Jean Duran[1], est né en Albanie le 16 novembre 1966[2]. Il souffre d'hémolacémie, un dérèglement des glandes lacrymales, et pleure donc régulièrement des larmes de sang. Il a également une cicatrice à l'œil gauche, qui est bleu alors que son œil droit est brun. Depuis tout jeune, Le Chiffre est un prodige des mathématiques et des échecs, si bien qu'il a remporté un tournoi d'échecs en Albanie à l'âge de 16 ans[4]. Il aurait également étudié l'économie à une université lorsqu'il avait 17 ans[4].

Au fil des années, Le Chiffre est devenu un banquier privé et un financier international qui offre ses services à divers terroristes et organismes criminels qui souhaiteraient blanchir leur argent. Ainsi, il fait fructifier les gains de ses clients par des placements habiles. Durant les années 1990, Le Chiffre a notamment collaboré avec Saddam Hussein, l'ancien président de la république d'Irak. Cependant, lors de l'opération Tempête du Désert, les hommes de ce dernier l'ont pris en grippe et il a finalement été laissé pour mort en Irak en 1998. À l'insu de ses ennemis, Le Chiffre avait bel et bien survécu[5][6].

En 2001, le MI6 soupçonne Le Chiffre d'être impliqué dans le financement de l'attentat terroriste du 11 septembre et de s'être enrichit suite au crack boursier de l'évènement, bien que l'agence n'ait aucune preuve de ses crimes.

En 2006[3], Le Chiffre est l'un des associés les plus influents de l'organisation criminelle, secrète et internationale de Quantum, dont le dirigeant semble être un intermédiaire se faisant connaître sous le nom de M. White.

Un homme remarquablement intelligent, stratège et calculateur/tacticien, Le Chiffre est donc en mesure de mettre au point des plans ou des pièges soigneusement calculés pour nuire à ses cibles et il est pratiquement imbattable au poker, son intellect lui permettant même d'estimer avec précision le pourcentage de chance de son adversaire et de simuler des bluffes, lui permettant généralement toujours d'avoir une longueur d'avance sur ses antagonistes. Néanmoins, ces capacités peuvent d'un autre côté être la plus grande faiblesse du comptable puisque son habitude à déjouer ses rivaux aux cartes le rend arrogant et excessivement sûr de lui, à tel point qu'il sous-estime ces derniers et serait par conséquent amené à endurer les conséquences de lourdes pertes s'il venait à être confronté à un autre joueur habile. De plus, bien qu'il est sans doute devenu très riche en raison de sa profession de banquier criminel et des gains qu'il remporte en jouant au poker (qui lui ont d'ailleurs permis d'acquérir un yacht ainsi qu'une barge et un certain nombre d'autres véhicules), Le Chiffre a manifestement tendance à vouloir accumuler toujours plus de richesse, si bien qu'il pourrait être susceptible d'utiliser l'argent de ses clients pour financer des attentats terroristes dont il tirerait de plus grands profits. Il est donc disposé à prendre des risques importants (parfois démesurés) pour obtenir une grande récompense. Si ses plans venaient à être déjoués, le terroriste serait alors plongé dans une peur et un désespoir profonds qui le pousseront à mettre tout en œuvre pour rembourser ses clients et satisfaire ses employés car il craint les représailles de Quantum et de sa société parente, le SPECTRE, étant vraisemblablement conscient que ces deux réseaux ont pour coutume de punir l'échec par la mort. Ainsi, dans ce type de situations, Le Chiffre se révèlera être un homme dangereux et brutal qui n'aurait aucune pitié à faire souffrir ses rivaux et à les torturer de façon impitoyable afin d'obtenir ce qu'il veut où ce que ses supérieurs lui demandent. Il peut aussi menacer ses victimes et s'énerver de façon violente alors qu'il reste habituellement calme, froid et raffiné. Toute cette façade contribue donc à faire du Chiffre un antagoniste de taille dont les innombrables ressources (incluant ses nombreux associés dont l'entrepreneur gouvernemental Alex Dimitrios, son subordonné Kratt, sa maîtresse Valenka, des dizaines de sbires anonymes et un certain nombre de contacts militaires à travers le monde) l'aident à contrecarrer les tentatives des autorités de l'arrêter.

Dans les films[]

Casino Royale[]

Mauvais investissement[]

Au cours de l'été 2006, une réunion est organisée entre Le Chiffre et Steven Obanno, un leader redouté de l'Armée de Résistance du Seigneur (LRA) à Mbale, en Ouganda, qui a accepté de permettre au banquier cicatrisé d'accumuler la somme de 101 206 000 $ pour lui. M. White agi comme représentant de Quantum au cours de la rencontre mais Obanno et lui ignorent que Le Chiffre prévoie d'investir l'argent dans un attentat terroriste visant la destruction du Skyfleet S570, un prototype du plus gros avion du monde qui sera inauguré quelques jours plus tard à l'aéroport international de Miami, en Floride, aux États-Unis, pour augmenter la valeur de ses actions à son avantage.

Lors de la rencontre avec Obanno, le militaire se montre sceptique à l'idée de confier son argent à un homme qu'il ne connaît pas mais il accepte finalement de remettre les 101 206 000 $ comme prévu après que Le Chiffre l'ait assuré de sa fiabilité. L'associé de Quantum contacte ensuite un agent de change pour lui demander d'acheter des actions Skyfleet avec l'argent qu'il vient de recevoir, puis il quitte l'Ouganda avec Kratt et ses autres sbires.

Le Chiffre lorsque Kratt l'invite à voir les actualités.

Plus tard, alors que Valenka nage dans la mer, Le Chiffre est à bord de son yacht (amarré aux Bahamas) et joue au poker avec un général croate non identifié et une femme chinoise. Alors qu'il est sur le point de remporter la partie, Kratt le prend à part pour lui montrer un article sur le site internet de la chaîne française LCI rapportant que l'agent secret du MI6 James Bond vient d'abattre Mollaka Danso, le terroriste malgache qu'Alex Dimitrios avait engagé pour commettre l'attentat sur Skyfleet. Très contrarié, Le Chiffre ordonne à Kratt de faire partir leurs invités dans les cinq prochaines minutes.

Le Chiffre réprimandant Dimitrios.

Le soir suivant, toujours dans son yacht, Le Chiffre convoque Dimitrios et le réprimande d'avoir choisi Mollaka alors qu'il était surveillé par les services secrets britanniques tout en précisant qu'il doute désormais de sa loyauté. Dimitrios, qui est plutôt préoccupé par sa réputation, assure néanmoins qu'il a un autre homme (Carlos Nikolic) pour commettre l'attentat et qu'il n'attend que les ordres et le paiement. Probablement selon les instructions de Le Chiffre, Dimitrios prend ensuite le prochain vol pour Miami mais est cependant suivit par Bond, qui le tue au court d'un duel au couteau dans une exposition de Body Worlds. Ensuite, l'espion britannique identifie Nikolic et le suit jusqu'à l'aéroport de Miami où il l'affronte sur la piste d'atterrissage. Finalement, il déjoue l'attentat et tue Nikolic. Cela signifie que Le Chiffre a perdu tout l'argent d'Obanno. Persuadé que quelqu'un a parlé à Bond, le tacticien albanais envoie plusieurs de ses sbires interroger Solange, la femme de Dimitrios, en la torturant. Cette dernière n'était au courant de rien et est alors exécutée par ses tortionnaires.

Jeux d'argent[]

Le Chiffre: "Vous avez changé de chemise, monsieur Bond. J'espère que notre petite partie ne vous donne pas de sueurs froides."
James Bond: "Un peu. Mais je ne m'inquiéterait que si je commence à verser des larmes de sang."
―Le Chiffre et James Bond jouant au poker.[src]

Afin d'éviter les représailles d'Obanno et de ses supérieurs de Quantum et du SPECTRE, Le Chiffre, dans une tentative désespérée de récupérer l'argent de son investisseur, organise une partie de poker à haut risque au Casino Royale, un établissement se trouvant au Monténégro. Cependant, le criminel stratège prend le risque de ne pas en informer Obanno, ni même M. White. Conscient de cela, le MI6 envoie Bond au Monténégro afin qu'il rejoigne la partie de poker à la place du représentant d'un syndicat et empêche Le Chiffre de gagner en jouant contre lui, l'agence espérant pouvoir forcer le comptable à coopérer avec eux pour identifier ses supérieurs et ses clients en échange d'un refuge.

Le Chiffre arrive au Monténégro la veille du tournoi et reprend contact avec une de ses vieilles connaissances dont le chef de la police locale qui est donc corrompu. Bond, lui, prend le train pour le Monténégro et y rencontre Vesper Lynd, une employée du Trésor britannique chargée de s'assurer que l'argent ne tombe pas entre de mauvaises mains tout en se faisant passer pour sa femme. Ensuite, quelques heures avant le début de la partie, l'espion anglais prend contact avec son contact, le Français René Mathis, peu de temps avant que le chef de la police ne soit emmené par ses propres hommes, qui ont découverts son alliance avec Le Chiffre grâce à l'intervention de Mathis.

Le Chiffre rencontrant Bond.

Le soir-même, lors du tournoi, Le Chiffre et Bond se rencontrent pour la première fois et l'agent du SPECTRE fait savoir avec amusement à l'agent secret qu'il connaît sa véritable identité tandis qu'il le salue. La partie commence ensuite après que chaque joueur ait entré le mot de passe de leurs comptes respectifs où sera bloqué l'argent. Le Chiffre, Bond et les huit autres joueurs jouent durant près de quatre heures durant lesquelles l'agent 007 analyse le comportement de son adversaire et croit comprendre qu'il bluffe en constatant une légère contraction à son œil gauche alors qu'il s'agit en réalité d'une ruse du Chiffre qui lui permet de remporter la première mise. Le jeu est ensuite interrompu pour une heure et l'antagoniste se retire pour aller retrouver Valenka dans leur suite, ignorant que Bond a placé un traceur dans son inhalateur.

Cependant, lorsque Le Chiffre retrouve Valenka, Steven Obanno et un garde du corps surgissent et les attaquent brusquement. Le seigneur de guerre a découvert que Le Chiffre a perdu son argent et exige d'être remboursé. Terrifié, Le Chiffre assure alors qu'il obtiendra l'argent en totalité le lendemain et Obanno menace alors de trancher la main de Valenka pour le punir. Finalement, le terroriste repart avec son garde du corps sans avoir blessé le couple. Les deux hommes sont alors éliminés par Bond au cours d'un violent affrontement dans une cage d'escalier.

Le Chiffre jouant contre Bond.

Durant la prochaine partie, les tensions psychologiques montent entre Le Chiffre et Bond et l'Albanais réussi à piéger le Britannique en simulant un autre bluffe, le forçant à aller à tapis et lui faisant perdre l'intégralité de sa mise, à sa satisfaction. 007 demande donc à Vesper Lynd de mettre en jeu les cinq millions de dollars qu'il leur reste mais la jeune femme refuse, convaincue qu'il perdrait encore plus d'argent s'il poursuivrait la partie. Désespéré, Bond tente d'assassiner Le Chiffre (et possiblement aussi Valenka et Kratt) avec un couteau mais un autre des joueurs, qui se révèle être l'agent de la CIA Felix Leiter, le retient en disant qu'il le financera et que la CIA emmènera Le Chiffre s'il remporte la partie. Bond accepte et la partie reprend ensuite. Estimant désormais que le protagoniste représente une réelle menace pour ses plans, Le Chiffre charge Valenka d'empoisonner sa boisson à la digitaline avant d'observer d'un regard satisfait l'agent du MI6 ressentir les premiers effets du poison et quitter précipitamment le jeu pour essayer de se soigner. Il est sur le point de succomber lorsque Vesper parvient à le sauver in extremis avec un défibrillateur, lui permettant de rejoindre la partie en prétendant que la dernière main a failli le tuer, à la grande surprise du Chiffre.

Le Chiffre perdant le tournoi.

Suite à cela, Le Chiffre, Bond et les deux joueurs restants disputent la dernière manche de la partie dont la mise de départ est de 1 000 000 $. Le terroriste a toujours une bonne main et parvient à battre ses deux autres adversaires après que tous soient allés à tapis mais Bond l'emporte finalement contre toute attente en se révélant avoir de meilleures cartes que lui. Le Chiffre perd donc le tournoi ainsi que la mise finale et sort furieusement de la salle avec Valenka. Selon l'accord qu'il a avec Bond, Leiter prend contact avec lui et convient de l'appréhender à l'aube.

Torture de Bond et mort[]

"Entre nous, je n'ai jamais compris tous ces supplices élaborés. Il n'y a rien de plus aisé que de faire souffrir un homme jusqu'au point de non-retour. Et bien sûr, à la douleur subite s'ajoute le fait que l'on sait...que si on ne se soumet pas assez vite, on ne sera peut-être même plus identifiable en tant qu'homme. Une seule question demeure : vous soumettrez-vous à temps ?... Je veux l'argent."
― Le Chiffre torturant Bond.[src]

Toujours déterminé à obtenir l'argent par crainte des représailles de ses supérieurs, Le Chiffre imagine un plan pour capturer Bond ; il fait enlever Vesper Lynd, amenant 007 à les poursuivre au volant de son Aston Martin DBS V12 jusqu'à une route de campagne abandonnée sur laquelle les terroristes placent la jeune femme ligotée à un endroit stratégique pour obliger Bond à faire un écart dans une manœuvre maladroite et lui faire ainsi subir un accident. Capturant l'Anglais pendant qu'il est inconscient, Kratt retire la puce électronique implantée dans son bras par le MI6 et ils l'emmènent avec Lynd à un entrepôt près de la côte adriatique après que Le Chiffre ait prétendu que René Mathis a trahi 007. Bond est ensuite emmené jusqu'à une salle de torture où il est attaché nu à une chaise dont le fond a été retiré par Kratt, Le Chiffre s'apprêtant à le torturer en le fouettant dans les testicules avec le nœud d'une corde pour le forcer à lui révéler le mot de passe donnant l'accès au compte où se trouve l'argent.

Le Chiffre torturant Bond.

Après avoir assené plusieurs coups de plus en plus violents à l'anatomie de l'agent du MI6, Le Chiffre exige le mot de passe et reprend la torture lorsque Bond refuse de parler. Décidant de ne pas prendre la situation au sérieux malgré l'intensité de la douleur, 007 se plaint ensuite que son anatomie le gratte et le banquier continue de le battre, l'amenant à lui déclarer en riant qu'il mourra en lui grattant ses parties génitales puisque ses clients le tueront pour ne pas être parvenu à récupérer l'argent. Furieux, Le Chiffre crie à Bond qu'il a tort puisqu'en raison des informations précieuses qu'il détient, le MI6 et la CIA "l'accueilleront à bras ouverts" même après qu'il l'ait torturé avec Lynd. Les cris de la jeune femme retentissent justement depuis la pièce voisine où elle est torturée par Kratt et Valenka et Le Chiffre, se calmant, promet de laisser l'agent du Trésor vivre s'il se décide à lui donner le mot de passe. Malheureusement pour lui, malgré ses sentiments à l'égard de Vesper, Bond refuse toujours de le satisfaire et un Chiffre enragé renverse alors sa chaise et s'apprête à le castrer pour son entêtement. Cependant, avant qu'il ne puisse le faire, M. White mène un raid à l'entrepôt et tue Valenka, Kratt et tous les sbires du Chiffre, puis il fait son entrée dans la salle, une arme braquée sur l'agent compromettant. Très nerveux, Le Chiffre assure qu'il finira pas obtenir l'argent mais White, impassible, rétorque que l'argent est moins importante pour Quantum que savoir à qui se fier. Le Chiffre est alors exécuté d'une balle dans la tête par son employeur à cause de son manque de fiabilité.

Il s'avère finalement que Vesper avait conclu un accord avec White pour épargner la vie de Bond en échange de l'argent, ce qui signifie que Le Chiffre devait être tué de toute façon. Néanmoins, l'accusation du Chiffre selon laquelle Mathis aurait trahi 007 amènera ce dernier à le faire emprisonner et torturer par le MI6 avant de se rendre compte qu'il était innocent[7].

007 Spectre (film)[]

"Moi ! Tout ça, c'était moi, James. Ça a toujours été moi : je suis l'auteur de tous tes malheurs !"
― Blofeld révélant à Bond qu'il est responsable de tous ses malheurs.[src]

Des années après la mort du Chiffre, Bond apprend l'appartenance de Quantum au SPECTRE et le fait que son fondateur et dirigeant, Ernst Stavro Blofeld, utilisait secrètement Le Chiffre et ses autres sbires comme les pions d'un échiquier dans le cadre de son plan consistant à faire souffrir l'agent du MI6 psychologiquement.

Employés et associés[]

Production[]

Cette version du Chiffre est considéré comme un antagoniste majeur dans la nouvelle chronologie des films de James Bond, étant l'antagoniste principal dans le film de 2006 Casino Royale et un personnage mentionné dans le film de 2008 Quantum of Solace et le film de 2015 007 Spectre. Elle a été interprétée par l'acteur danois Mads Mikkelsen, qui a été doublé dans la version française par l'acteur Dominique Collignon-Maurin.

Le personnage est basé sur le personnage homonyme apparu pour la première fois dans le roman Casino Royale (1953) de l'écrivain britannique Ian Fleming. Le Chiffre avait ensuite été adapté pour le téléfilm de 1954 Casino Royale (interprété par le regretté cinéaste autrichien Peter Lorre) avant d'être ré-imaginé pour le film parodique de 1967 Casino Royale (interprété par le regretté artiste américain Orson Welles).

Selon la directrice de casting Debbie McWilliams, un acteur français (peut-être Michaël Youn ou Romain Duris) aurait été fortement envisagé pour incarner Le Chiffre mais le studio aurait désapprouvé celui-ci[8]. Avant de passer son audition, Mads Mikkelsen a oublié le script du film dans l'avion après s'être endormi[9].

Le Chiffre est également apparu dans l'adaptation en jeu-vidéo de Quantum of Solace, qui reprend aussi des évènements de Casino Royale dans lequel Mads Mikkelsen a repris son rôle. Comme dans le film, le MI6 établi que le financier avide a investi l'argent d'Obanno dans l'attaque du Skyfleet et qu'il compte couvrir les pertes de l'investissement en organisant une partie de poker au Casino Royale. Bond est alors une fois de plus chargé de le battre aux cartes et de le capturer en échange d'informations. À cette fin, l'agent élimine un trafiquant de drogue censé être présent au tournoi afin de pouvoir le remplacer. Cependant, Obanno apprend rapidement la perte de son argent et envahi le Casino Royale avec une armée de terroristes pour réclamer l'argent au Chiffre après la première manche du tournoi. Puisque le banquier ne doit pas être blessé, M charge Bond de le protéger, amenant l'agent secret à éliminer un à un les hommes d'Obanno, puis le seigneur de guerre lui-même.

Plus tard, Bond est sur le point de l'emporter face au Chiffre, qui empoisonne alors sa boisson (Valenka n'apparaît pas dans le jeu, il est donc implicite qu'il ait lui-même déversé la digitaline dans le martini de 007), bien que Bond soit sauvé in extremis par Vesper Lynd, lui permettant de remporter le tournoi. Le Chiffre et ses sbires enlèvent alors le binôme et l'emmènent à une vieille barge au large de la côte adriatique du Monténégro où l'antagoniste dispose d'hommes et de munitions. Néanmoins, Bond est capable de se libérer temporairement de l'emprise des sbires et élimine la majorité d'entre eux tout en protégeant Vesper mais Le Chiffre l'assomme dans la barge et commence à le torturer. Il est alors à nouveau éliminé par M. White.

Le jeu permet en outre de déverrouiller des salles de débriefing du MI6 dans lesquelles se trouvent divers éléments rencontrés dans le mode solo comme des personnages, des armes et des storyboards. Le modèle du personnage du Chiffre tel qu'il apparaît dans le jeu peut alors être aperçu dans une de ces salles.

Images[]

Notes[]

  • Bien qu'il reprenne des caractéristiques notables des précédents adversaires de James Bond comme l'extravagance, le charisme et la soif de richesse, Le Chiffre est nettement plus réaliste que la plupart de ses prédécesseurs, notamment parce qu'il tente de fuir la colère de ses supérieurs et que son objectif ne vise pas nécessairement à dominer le monde. Il n'en reste pas moins un antagoniste mémorable, impitoyable et menaçant, si bien qu'il est souvent considéré par les fans comme l'un des meilleurs méchants de la série de films.
    • Mads Mikkelsen a déclaré dans une interview accordée au site web GamesRadar en 2021 que la célèbre scène de torture précédant la mort du personnage a failli être coupée au montage en raison de son intensité inhabituel pour la franchise. La décision de la garder dans le montage est principalement due au fait qu'elle souligne le réalisme de Bond, qui ne bénéfice exceptionnellement d'aucune échappatoire à cette situation alors que les précédentes incarnations du personnage s'appuyaient généralement sur leur ingéniosité ou leurs gadgets pour s'en sortir. La scène met également en avant la vulnérabilité du Chiffre alors qu'il n'est pas non plus en position de superpuissance et cherchait comme susmentionné à fuir la colère de ses supérieurs. Ainsi, bien que controversée, la scène est un des meilleurs exemples du réalisme inhabituel du film alors que les opus suivants vont progressivement réintégrer l'esprit plus loufoque des premiers métrages[10].
  • Le Chiffre est le deuxième antagoniste principal dans la franchise (après Tov Kronsteen) à être tué par un autre antagoniste et également le deuxième (après le général Orlov) à mourir avant l'acte final de son film.
  • Bien qu'il dépendait d'autres membres de Quantum et du SPECTRE plus influents comme M. White et Ernst Stavro Blofeld, Le Chiffre est considéré comme l'antagoniste principal dans Casino Royale parce qu'il conduisait l'intrigue du film et qu'il représentait la menace la plus importante pour Bond.
  • Le Chiffre est le troisième et dernier personnage de la franchise à avoir une hétérochromie optique, après Solitaire de Vivre et laisser mourir (1973) et Richard Stamper de Demain ne meurt jamais (1997).
    • Bien que le film ne révèle jamais la manière dont Le Chiffre s'est blessé a l'œil, Mads Mikkelsen a imaginé l'origine de cette blessure. Selon lui, le banquier a grandit dans un quartier difficile d'un pays d'Europe de l'Est et utilisait ses compétences en mathématiques pour gagner beaucoup aux jeux d'argents. Il portait cependant toujours un couteau pour se défendre car il était plus faible que les autres enfants de son quartier et il s'est finalement blessé à l'œil avec son couteau alors qu'il se battait.
  • Selon Sam Mendes, le réalisateur des films Skyfall (2012) et 007 Spectre, le quartier-maître Q a détecté sur la bague de l'agent du SPECTRE Marco Sciarra des traces d'une substance rare connue sous le nom de Reidite et qui aurait également été dessellée dans les rapports toxicologiques du Chiffre, de Dominic Greene et de Raoul Silva, impliquant qu'ils ont tous les quatre portés la bague du SPECTRE à un moment ou à un autre[11].
  • Puisqu'il a menacé la vie de millions de personnes uniquement pour en tirer profits et qu'il a torturé Bond en lui fouettant les parties génitales, Le Chiffre est considéré comme un des antagonistes les plus sombres dans la nouvelle chronologie des films avec le général Medrano, Blofeld et Valdo Obruchev.

Références[]

  1. 1,0 et 1,1 Ce nom est révélé sur le profil du Chiffre dans le jeu-vidéo Quantum of Solace.
  2. 2,0 et 2,1 Cette date est révélée sur le profil du Chiffre dans le jeu-vidéo Quantum of Solace.
  3. 3,0 et 3,1 (2006). Casino Royale (Blu-Ray). 20th Century Fox Home Entertainment. Le disque est daté du 6 juillet 2006 (à 28 min 38 sec).
  4. 4,0 et 4,1 (2006). Casino Royale (Blu-Ray). 20th Century Fox Home Entertainment. Cela est mentionné dans le dossier du Chiffre (à 31 min 54 sec).
  5. http://jamesbond007.net/Encyclo/le-chiffre-mads-mikkelsen/
  6. http://www.commander007.net/2006/11/casino-royale-les-scenes-coupees/
  7. Comme démontré dans Quantum of Solace (2008).
  8. https://www.commander007.net/2021/nttd-le-point-sur-la-promotion-20/
  9. https://gamerant.com/mads-mikkelsen-casino-royale-script-lost/
  10. https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://screenrant.com/casino-royale-james-bond-best-scene-cut/&prev=search&pto=aue
  11. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.empireonline.com/movies/features/18-things-know-spectre/&prev=search
Advertisement