Elektra: "J'aurais pu vous donner le monde."
James Bond: "Le monde ne suffit pas."
Elektra: "Théorie stupide."
James Bond: "Devise familiale."
―Elektra King et James Bond[src]

Le monde ne suffit pas (The World Is Not Enough en version originale) est un film d'espionnage américano-britannique réalisé par le réalisateur et producteur britannique Michael Apted et sorti au cinéma à Nöel 1999. Il s'agit du dix-neuvième long-métrage de la franchise James Bond produite par les Américains Michael G. Wilson et Barbara Broccoli par l'intermédiaire de leur société EON Productions et du troisième et avant-dernier dans lequel l'acteur irlando-américain Pierce Brosnan incarne le célèbre agent secret britannique fictif. Le film est également marquant du fait qu'il est le dernier de la saga à être sorti au 20e siècle et qu'il marque la dix-septième et dernière apparition de l'acteur Desmond Llewelyn dans le rôle célèbre de Q, le fabriquant d'armes et de gadgets du MI6 qui présente d'ailleurs ici à Bond son successeur, R. Ce dernier prendra sa relève dans le film suivant, Meurs un autre jour (2002). Le monde ne suffit pas est également marqué par la fameuse femme fatale Elektra King, interprétée par la sublime actrice française Sophie Marceau. C'est aussi le quatrième et avant-dernier film de 007 à avoir fait l'objet d'une adaptation en roman. Il a également été adapté en jeu-vidéo l'année suivante. Enfin, il est le premier dont le scénario est signé par les scénaristes Neal Purvis et Robert Wade, qui travailleront par la suite sur tous les films de James Bond jusqu'à Mourir peut attendre (2020).

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

L'agent secret du MI6 James Bond 007 est envoyé à Bilbao, en Espagne, pour récupérer l'argent d'un remboursement pour le magnat du pétrole britannique Robert King, un ami personnel de sa supérieure hiérarchique Barbara Mawdsley. Rencontrant un banquier suisse du nom de Lachaise, l'espion interroge celui-ci sur l'identité d'une personne qui a tué un de ses collègues du MI6 mais l'entretien se passe mal et le banquier est tué par Giulietta da Vinci, son assistante. Bond fuit avant l'arrivée de la police et rentre au siège du MI6 à Londres où il remet l'argent à King. Cependant, il s'avère qu'un des billets est une bombe artisanale dont l'émetteur est l'épinglette que porte King, qui est alors tué dans une explosion avec d'autres agents au moment de prendre l'argent. Da Vinci essaie ensuite d'assassiner 007 depuis un hors-bord sur la Tamise et le protagoniste poursuit cette dernière jusqu'au Dôme du Millénaire où la tueuse tente de s'échapper dans une montgolfière mais est cernée par des hélicoptères. Bond lui offre sa protection contre son employeur en échange de son identité mais la jeune femme refuse et se suicide en faisant exploser le ballon, laissant le commandeur subir une dislocation de la clavicule en retombant sur le Dôme du Millénaire.

Plus tard, lors de l'enterrement de King en Écosse, le MI6 se rend compte que l'entourage de King comprenait un traître et 007 retrace l'argent jusqu'à Renard, un ancien agent du KGB devenu terroriste qui est connu du service. M informe son homme que l'anarchiste avait auparavant enlevé Elektra, la fille de King, et qu'elle a personnellement convaincu l'entrepreneur de ne pas payer la rançon demandée par le ravisseur en essayant d'utiliser la jeune femme pour atteindre le criminel avant que celle-ci ne soit parvenue à s'échapper. Un autre agent du MI6 a ensuite tiré une balle dans la tête de Renard mais l'assassin a survécu, bien que la balle progresse à présent dans son cerveau et anéantit progressivement tous ses sens, le rendant notamment incapable de ressentir de la douleur ou de plaisir, avant de finir par le tuer. Chargé de protéger Elektra en pensant qu'elle serait la prochaine cible du criminel, Bond la rencontre en Azerbaïdjan alors qu'elle reprend la construction d'un oléoduc de son père et est en concurrence avec trois pipelines russes. Alors que le binôme se rend dans des montagnes pour voir les lignes de surveillance de l'oléoduc, il est attaqué par des parahawks envoyés par Renard que Bond détruit un à un au terme d'une course-poursuite à ski.

Bond, Elektra et Gabor au casino.

À Bakou, dans sa résidence, Bond ment à Elektra en affirmant ne pas savoir qui essaie de la tuer, puis il rencontre l'ancien agent du KGB Valentin Zukovsky dans le casino qu'il possède dans la ville pour l'interroger sur Renard. Elektra décide de se présenter également à l'établissement avec son garde du corps Gabor afin de montrer aux terroristes qu'elle n'a pas peur et remet un chèque de 1 000 000 $ à Zukovsky après avoir perdu à la carte gagnante. Dans un même temps, il est révélé que Sasha Davidov, le chef de la sécurité d'Elektra, conspire avec Renard et un physicien nucléaire du nom de Mikhail Arkov contre Bond et la fille de King. Après avoir couché avec la femme d'affaires, 007 la laisse en pleine nuit et tue Davidov avant de prendre la place du chef de la sécurité corrompu pour infiltrer un avion russe utilisé par des complices de Renard pour se rendre au Kazakhstan. Tout en se faisant passer pour le véritable Arkov (auparavant tué sous les ordres de Renard), Bond rencontre une autre physicienne répondant au nom de Christmas Jones, qui le conduit dans un bunker où il confronte Renard alors que ses hommes et lui sont sur le point de transporter un missile nucléaire chargé de plutonium. Cependant, 007 est interrompu par l'arrivée de Jones, qui a amené des militaires après avoir compris que le prétendu chercheur nucléaire est un imposteur. Renard et ses sbires ouvrent alors le feu sur les militaires alors que Bond ne peut les empêcher de s'enfuir avec le plutonium après avoir déclenché une bombe. Bond et Jones sortent alors du silo juste avant l'explosion mais le Britannique a subtilisé la carte de localisation GPS du missile.

En Azerbaïdjan, Elektra incite M à venir sur place en estimant être en danger après que le cadavre de Davidov ait été retrouvé mais en rencontrant sa supérieure dans le centre de contrôle des oléoducs près de Bakou, 007 lui fait comprendre que la fille de King est implicitement associée à Renard et qu'elle aurait remplacé l'épinglette de son père par une copie pour le tuer, bien que ses motivations restent encore obscures. Le système de surveillance du centre indique ensuite que la bombe volée par Renard a été placée sur un chariot lancé à pleine vitesse dans le pipeline, amenant Bond et Jones à se rendre à l'intérieur de l'oléoduc dans un autre chariot pour désamorcer l'engin. Après que la scientifique ait découvert qu'il n'y a pas suffisamment de plutonium pour créer une explosion atomique, 007, comprenant que le fait de placer une bombe dans son oléoduc innocente Elektra, empêche Christmas de désamorcer la bombe afin qu'ils simulent leurs morts et laissent la complice de Renard penser qu'elle a réussi son coup. Alors que Bond et Jones sont présumés morts, Elektra révèle sa véritable nature alors que ses hommes tuent tous les agents du MI6 présents et enlèvent M à qui la fille de King déclare reprocher d'avoir suggéré à son père de ne pas payer la rançon demandée par Renard après son kidnapping. Retrouvant l'anarchiste à Istanbul, en Turquie, Elektra lui livre M et le terroriste révèle qu'il compte exécuter la chef du MI6 le lendemain pour se venger de l'avoir condamné à mort lorsque son agent a logé la balle dans sa tête.

Bond interrogeant Zukovsky.

Pendant ce temps, Bond et Jones interrogent Zukovsky dans son usine de caviar quelque part en mer Caspienne mais ils sont attaqués par des hélicoptères envoyés par Elektra après que M. Bull, l'homme de main traître de Zukovsky, ait informé cette dernière que 007 est encore vivant. Après que Bond ait détruit les hélicoptères, Zukovsky révèle sous la contrainte qu'Elektra l'a payé au casino car il lui a permis d'utiliser un sous-marin commandé par son neveu mais Renard drogue entretemps l'équipage du vaisseau. Se rendant également à Istanbul, Bond, Jones et Zukovsky établissent qu'Elektra et Renard comptent introduire le plutonium volé dans le réacteur du sous-marin pour entraîner une fusion nucléaire qui détruirait Istanbul, sabotant les oléoducs rivaux de la femme d'affaires dans le Bosphore afin de lui accorder un monopole sur le marché du pétrole. Entretemps, M utilise la carte de localisation GPS que son agent lui a remis lors de leur dernière entrevue pour envoyer un signal permettant à Bond de la localiser dans la Maiden's Tower, le repaire de Renard et Elektra. Cependant, Bull déclenche une explosion qui assomme Zukovsky alors que Bond et Jones sont capturés et emmenés face à Elektra. Alors que celle-ci ordonne à ce que la physicienne soit livrée à Renard dans le sous-marin, elle torture personnellement 007 avec une chaise antique équipée d'un garrot mais avant qu'elle ne puisse l'achever, Zukovsky et ses hommes attaquent la tour et tuent Bull et d'autres sbires. Elektra blesse alors mortellement son ancien associé, qui utilise néanmoins son arme dans son dernier souffle pour libérer Bond, permettant au protagoniste de délivrer M et de tuer Elektra de sang-froid malgré ses sentiments envers la jeune femme.

Afin d'empêcher Renard d'introduire le plutonium dans le réacteur du sous-marin, Bond monte à bord du navire et tente de le faire remonter à la surface après avoir libéré Jones pour amener la police à intervenir. Cependant, au cours d'une fusillade, les commandes sont détruites et le sous-marin plonge au lieu de cela au fond du Bosphore. Jones aide toutefois 007 à entrer dans la salle des réacteurs pour arrêter Renard mais elle manque d'être tuée par une inondation à l'intérieur du sous-marin. Après une dernière confrontation musclée au cours de laquelle Bond apprend au terroriste qu'Elektra est morte, l'agent secret propulse la barre de plutonium hors du réacteur, l'amenant à se planter dans le cœur de Renard, tuant l'antagoniste pour de bon. Bond et Jones sortent finalement du sous-marin avant qu'il n'explose et vivent une histoire d'amour alors que M et ses subordonnés les observent avec confusion depuis l'Écosse.

Distribution[modifier | modifier le wikicode]

Production[modifier | modifier le wikicode]

Le premier script du film a été écrit par les scénaristes Neal Purvis et Robert Wade et est daté du 15 juin 1998. L'histoire a ensuite subit de nombreux changements lors de la suite de l'écriture mais est toujours resté fidèle à cette première impression[2].

Vidéos[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  • De nombreux éléments dans Le monde ne suffit pas sera par la suite réintroduits dans Skyfall (2012) :
    • Les deux films attribuent un rôle important à M alors qu'elle doit dans les deux cas faire face aux conséquences d'une erreur de son passé lorsque des antagonistes pour qui elle représentait autrefois une figure quasi-maternelle (Elektra King dans Le monde ne suffit pas et Raoul Silva dans Skyfall) attaquent le siège du MI6 à Londres (obligeant ainsi l'agence à être temporairement relocalisée) et cherchent à la tuer après qu'elle ait refusé de les sauver d'un enlèvement. En outre, Elektra et Silva ont tous deux utilisé Bond pour atteindre M et ont eu une longue confrontation avec l'agent secret durant laquelle celui-ci était immobilisé sur une chaise.
    • Les intrigues des deux films ont plusieurs lieux en commun comme l'Écosse et Istanbul et sont pour le moment les seuls films de la franchise avec 007 Spectre (2015) à comporter une scène d'action majeure à Londres.
    • Les deux films présentent aussi Bond en difficulté alors qu'il se remet d'une blessure à l'épaule encourue dans le pré-générique.
    • Dans les deux films, un nouveau Q est introduit.
    • Dans les deux films également, Bond roule avec une voiture gadgétisée qui est finalement détruite par l'hélicoptère des antagonistes avant que le commandeur n'utilise du gaz pour détruire l'appareil en question.
    • La confrontation finale entre Bond et l'adversaire final se termine dans les deux cas lorsque le terroriste est empalé par un instrument métallique.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.