James Bond: "Tiffany Case ? Comme le grand joaillier ?"
Tiffany Case: "Je suis née dans son magasin au premier étage, pendant que ma mère choisissait une alliance."
James Bond: "Et bien, pour vous, il est heureux que ce n'était pas Van Cleef & Arpels !"
―James Bond et Tiffany Case[src]

Les diamants sont éternels (Diamonds Are Forever en version originale) est le septième long-métrage de la saga cinématographique de James Bond produite par EON Productions et le sixième et dernier dans lequel l'acteur Sean Connery interprète le personnage éponyme. Le film a été réalisé par le cinéaste Guy Hamilton, qui a également mit en scène trois autres films dont Goldfinger (1964).

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

L'agent "00" du MI6 James Bond traque son ennemi juré Ernst Stavro Blofeld depuis deux ans, vraisemblablement pour venger le meurtre de sa femme, et réussi apparemment à tuer le puissant criminel en le noyant dans une mare de boue bouillante alors qu'il créait des clones par chirurgie esthétique.

Plus tard, alors que les assassins professionnels M. Wint et M. Kidd éliminent les membres d'un réseau de contrebande de diamants en Afrique du Sud, Bond est chargé d'enquêter sur la disparition des minéraux par son supérieur Miles Messervy et part pour Amsterdam, en Hollande. Il entre en contact avec Tiffany Case, une des contrebandières, en se faisant passer pour un autre trafiquant et part avec cette dernière pour Las Vegas, aux États-Unis. Sa piste le mène finalement à un laboratoire spatial avant qu'il ne soit capturé par Blofeld, révélant qu'il n'avait en réalité tué qu'un double de l'antagoniste. Il s'avère que le chef de l'organisation du SPECTRE utilise un simulateur vocal pour se faire passer pour l'industriel milliardaire Willard Whyte (qu'il retient prisonnier depuis plusieurs années) et posséder l'empire et les ressources considérables de ce dernier. Blofeld fait ensuite monter 007 dans un monte-charge où il est neutralisé par du gaz, permettant à M. Wint et à M. Kidd de placer l'agent secret inconscient dans un oléoduc censé être enterré pour le tuer mais le protagoniste s'en sort à nouveau.

Utilisant un appareil électronique similaire à celui de Blofeld pour contacter ce dernier en se faisant passer pour son bras droit, Bert Saxby, Bond découvre où se trouve Whyte, lui permettant de libérer le milliardaire avec l'aide de la CIA après avoir affronté ses gardes du corps, Bambi et Perle noire. Entretemps, Blofend envoie Saxby dans la résidence pour tuer Whyte puisque l'entrepreneur ne lui est plus utile mais l'agent criminel est abattu par la CIA. La collaboration de Whyte permet ensuite à 007 de se rendre compte que son ennemi juré a utilisé les diamants récupérés par Wint et Kidd pour construire un satellite laser avec lequel il a l'intention de faire chanter les gouvernements du monde après avoir détruit des armes nucléaires en Chine, en Union soviétique et aux États-Unis.

Bond retrouve finalement Blofeld sur une plate-forme pétrolière au large de la côte de Basse-Californie que celui-ci utilise comme nouvelle base des opérations pour ses plans mais il échoue à changer la cassette contenant les codes de contrôle du satellite à cause d'une erreur de Tiffany. Dans un même temps, la CIA attaque le repaire depuis des hélicoptères et Blofeld tente de fuir à bord d'un sous-marin de poche, seulement pour que Bond prenne le contrôle de la grue devant faire descendre l'appareil dans l'océan Pacifique et l'envoie s'écraser dans la salle de contrôle de la base avec le criminel à l'intérieur, déjouant ses plans et laissant son sort incertain. Bond et Tiffany embarquent dans le paquebot de croisière SS Canberra à destination de la Grande-Bretagne mais Wint et Kidd tentent de tuer le duo avec une bombe cachée en se faisant passer pour les stewards du service de chambre. Après une dernière confrontation, Bond parvient à les tuer tous les deux en les jetant à la mer et passe du temps avec Tiffany.

Distribution[modifier | modifier le wikicode]

Production[modifier | modifier le wikicode]

Avant la sortie au cinéma du film Au service secret de Sa Majesté, l'idée initiale était de faire une suite directe à ce film. À l'origine, ce film-là se terminait lorsque James Bond et sa femme Tracy s'éloignaient dans l'Aston Martin et le suivant devait s'ouvrir avec la mort de Tracy par Irma Bunt. Seulement, l'idée se devait hélas d'être abandonnée en sachant que George Lazenby ne reprendrait pas son rôle de James Bond.

L'idée suivante était de crée une intrigue proche à celle d'un des plus grands succès de la franchise à cette époque, Goldfinger. C'est ainsi que la production avait engagé à nouveau Guy Hamilton, réalisateur de Goldfinger.

L'intrigue était que James Bond se retrouve aux prises avec le frère jumeau d'Auric Goldfinger qui voulait venger la mort de son frère et tout cela se terminait dans une course-poursuite endiablée en bateau. Il fallait donc faire revenir l'acteur allemand Gert Fröbe, interprète de Goldfinger. L'idée avait apparemment été abandonnée car le projet était trop éloignée de celle du roman éponyme.

Finalement, Ernst Stavro Blofeld remplace le frère de Goldfinger dans la version définitive du film.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.