FANDOM


"Vous êtes un cerf-volant qui danse dans un ouragan, monsieur Bond. Adieu !"
― Les derniers mots de M. White à James Bond.[src]

M. White est possiblement né en Autriche en mars 1954 sous le nom de Friedrich König[1]. Il s'est marié à une date inconnue, apparemment avec une femme française avec qui il a passé leur nuit de noce à l'Américain, un hôtel à Tanger, au Maroc. L'amour du couple a finalement donné naissance à une fille du nom de Madeleine Swann, qu'il a emmené avec lui dans leur chambre de l'Américain quand elle fut assez âgée.

Dans les années 1990, White et un autre Autrichien, Ernst Stavro Blofeld, étaient membres d'un bataillon de la Légion Étrangère, les Spectres de Saint-Pierre, qui menait des raids sur des trafiquants jusqu'à ce qu'il soit victime d'une tempête de sable. Laissés pour morts avec huit de leurs camarades, White et Blofeld n'avaient plus de nourriture et une nuit, Blofeld a tué les huit autres soldats en leur tranchant la gorge mais a volontairement laissé la vie sauve à White, estimant avoir besoin de quelqu'un pour porter les provisions. Les deux hommes se sont ensuite tirés d'affaire après la tempête. Devenant le bras droit de Blofeld, White semble avoir participé à la fondation du SPECTRE, une organisation fantôme et internationale visant la domination du monde et qui a été nommée ainsi en référence au bataillon[2]. Ainsi, en dépit de vivre jusque-là une vie de père de famille apparemment heureux, White est désormais impliqué dans bon nombre d'actions terroristes au point de gagner le nom de code de Roi Pâle et est devenu un intermédiaire et un membre de haut rang de Quantum, une branche politique et économique du SPECTRE dont les agents portent des épinglettes en forme de "Q" comme identifiant interne. Son rôle consiste donc à mettre ses associés en contact avec d'autres mouvements terroristes et de s'assurer du bon déroulement des plans de ces derniers. Le subordonné de Blofeld supervise aussi les recrutements de nouveaux agents. Une nuit, un tueur est entré dans la demeure familiale de White pour l'abattre et a ignoré Madeleine, qui jouait dans sa chambre. La fillette a cependant sauvé son père en éliminant l'assassin avec un Beretta qu'il gardait caché sous l'évier de la cuisine. Cependant, Madeleine haït les armes et le mode de vie de terroriste de son père depuis ce jour, si bien qu'elle l'a quitté quelques temps après l'incident, tout comme sa mère. Néanmoins, White continue de se rendre seul dans sa chambre de l'Américain pour y cacher des éléments en lien avec ses activités criminelles.

Un homme énigmatique, M. White est en fait aussi mystérieux que Quantum et le SPECTRE en raison des précautions qu'il prend pour préserver son anonymat (son identité n'est à son insu même pas connue des services de renseignement mondiaux) et celui de ces organisations qu'il s'obstine à ne jamais citer. En conséquence, il n'est pas assez lâche pour divulguer l'existence des factions lorsqu'il est soumis à la pression d'interrogatoires par des agences telles que le MI6 et ses nombreux contacts et agents infiltrés peuvent lui permettre d'échapper facilement à la captivité. White est aussi un fin manipulateur ainsi qu'un maître chanteur qui est en outre déterminé à maintenir la réputation de Quantum, que ce soit en exécutant les associés qui lui déplaisent ou simplement en indiquant aux autres groupes terroristes qu'il n'est pas responsable de l'incompétence de ces derniers, démontrant ainsi une personnalité sérieuse, ascétique et sans scrupule. Le terroriste se démarque aussi par les répliques spirituelles qu'il a l'habitude de prononcer dans pratiquement tous les types de situations. Enfin, bien qu'il préfère laisser ses subordonnés faire le sale travail à sa place et tirer des ficelles dans l'ombre, White est néanmoins à même de se salir les mains si nécessaire.

Cependant, malgré son tempérament froid, impitoyable et calculateur, White n'est pas pour autant un individu sans cœur puisqu'il ne peut notamment pas se résoudre à contribuer à des commerces sexuels menés par le SPECTRE et qui impliquent des femmes et des enfants, si bien qu'il serait susceptible de quitter l'organisation pour cela. Il éprouve aussi un réel amour pour Madeleine, qu'il tient à garder en sécurité, loin de sa vie de criminel, afin de ne pas la mettre en danger. White apprécie aussi user de sa richesse et de sa position de criminel haut-gradé pour s'acheter des costumes coûteux et adopter ainsi l'apparence d'une personne raffinée et polie tout en s'installant dans un certain nombre de repaires splendides comme la villa qu'il possède au bord du lac de Côme, en Italie, et le chalet dans lequel il se cache à Altausee, en Autriche. Ces résidences comportent généralement des pièces cachées.

Dans les films Modifier

Casino Royale Modifier

Entretien entre Le Chiffre et Obanno à Mbale Modifier

Obanno: "Pourquoi je confierais mon argent à un type que je ne connais même pas ?"
White: "Vous avez souhaité le rencontrer. C'est tout ce que mon organisation vous garantit."
―Steven Obanno et M. White[src]
White et Obanno

White et Obanno avant l'arrivée du Chiffre.

En 2006, M. White agi comme représentant de Quantum lors d'un entretien entre un banquier privé associé à l'organisation, Le Chiffre, et un commandant de la LRA, Steven Obanno, à Mbale, en Ouganda, qui devrait permettre au premier d'accumuler 101 206 000 $ pour le second. Avant que Le Chiffre ne se présente au camp d'Obanno, celui-ci demande à White pourquoi il confierait son argent à un homme qu'il ne connaît pas et celui-ci répond simplement que Quantum l'a mis en contact avec lui mais qu'elle ne garantit rien d'autre. Le convoi transportant Le Chiffre arrive bientôt et White assiste silencieusement à l'entretien, puis regarde son associé repartir avec l'argent.

Assassinat du Chiffre Modifier

Le Chiffre: "Je vais avoir l'argent. Dites-leur que je vais récupérer l'argent."
White: "L'argent importe moins notre organisation que savoir à qui se fier."
―Le Chiffre et M. White[src]

Apparemment à l'insu de White et d'Obanno, Le Chiffre décide d'investir la totalité de l'argent dans une tentative de destruction du Skyfleet S570, le plus gros avion du monde. Lorsque l'attentat est déjoué par l'agent du MI6 James Bond, l'Albanais perd tous les gains et tente désespérément de couvrir cette perte en organisant un tournoi de poker à haut risque au Casino Royale, au Monténégro. Ayant vent de la perte, White et Obanno se préparent à lancer des représailles sur Le Chiffre mais tandis que le militaire est frustré par la perte de son argent, l'agent de Quantum est plus préoccupé par la réputation de son réseau et décide de prendre lui-même les choses en main.

White confrontant Le Chiffre

White confrontant Le Chiffre.

Après que Le Chiffre ait perdu la partie de poker face à Bond (qui a été chargé de déjouer ses plans afin que le MI6 puisse le capturer et en apprendre plus sur ses employeurs), il torture ce dernier en espérant pouvoir accéder à son compte où sont stockés les gains mais White mène un raid au hangar à bateaux où ils se trouvent, tuant apparemment tous les subordonnés du banquier (incluant sa petite-amie Valenka et son bras droit Kratt) avant de confronter l'homme devant un Bond mal au point. Inquiet du sort qu'on lui réserve, Le Chiffre tente de le raisonner en jurant qu'il obtiendra l'argent mais White déclare que l'argent est moins importante pour Quantum que savoir à qui se fier et exécute personnellement son interlocuteur d'une balle dans la tête de son pistolet silencieux sachant que son organisation ne peut désormais plus se fier à lui.

Peu de temps après, White passe un marché avec Vesper Lynd, une employée du Trésor britannique alliée à 007, pour épargner la vie de l'agent secret en échange de l'argent.

Récupération de l'argent Modifier

Plus tard, White et un groupe d'agents de Quantum dirigés par le criminel allemand Adolph Gettler sont chargés de récupérer l'argent pour le compte du SPECTRE et le petit-ami de Vesper, un agent double, simule son enlèvement afin de pousser la jeune femme à remettre l'argent à Gettler dans la ville de Venise, en Italie, en échange de sa liberté. Cependant, Bond découvre la trahison de sa bien-aimée et tue Gettler et ses hommes mais ne peut empêcher le suicide de cette dernière. White, qui est resté dans l'ombre jusque-là, profite ensuite du deuil de l'agent 007 pour récupérer l'argent et s'enfuir sans être vu.

Capture par Bond Modifier

James Bond: "Monsieur White, il faut qu'on se parle."
White: "Qui est à l'appareil ?"
Bond: "Je m'appelle Bond, James Bond."
―White étant capturé par Bond.[src]
White appelé

White étant appelé par Bond.

Alors que toutes les chances de Bond et du MI6 de retrouver la trace de Quantum semblent à présent perdues, le protagoniste s'aperçoit que Vesper lui a laissé le numéro de téléphone de White dans un message posthume. Cela permet à l'agent "00" de retrouver le terroriste alors qu'il rentrait dans sa villa au lac de Côme, en Lombardie, en Italie. Après avoir passé un appel anonyme à l'homme, il l'abat dans la jambe avec une autre arme silencieuse, puis se présente à lui à l'entrée de sa résidence et le capture après s'être présenté.

Quantum of Solace Modifier

Interrogatoire par M et Bond et fuite Modifier

"Avant tout, vous devez comprendre que nous avons des hommes absolument partout."
― White révélant que Quantum a infiltré le MI6.[src]
James Bond et M interrogeant White

White étant interrogé par M et Bond.

Une heure plus tard[3][4], la garde personnelle de White poursuit Bond pour essayer de récupérer son patron enlevé à travers l'Italie mais le Britannique est en mesure de se débarrasser d'elle et d'exfiltrer son prisonnier jusqu'à une planque du MI6 à Sienne, en Italie, où il est préparé pour un interrogatoire. Lorsque Bond tente de le faire parler, White exprime avec nonchalance son regret quant à l'incapacité de Quantum de l'atteindre après le suicide de Vesper et souligne que d'après lui, il aurait été prêt à tout pour la belle. Réalisant ensuite que le MI6 ignore tout de son organisation, le criminel se moque d'eux malgré la menace de M de le torturer, puis déclare avec ironie que Quantum a des agents infiltrés partout. Craig Mitchell, un garde du corps de M, confirme ces dires en éliminant un autre garde, puis en tentant d'abattre M avant d'être poursuivi par Bond à travers la ville pendant que la chef du MI6 s'en va sécuriser le secteur. Dans la confusion, White s'échappe sans laisser de traces, laissant le MI6 se préoccuper de la trahison de Mitchell et poursuivre ses investigations sur Quantum (dont elle ignore encore le nom).

Présence à la représentation de Tosca Modifier

"Tosca n'est pas du goût de tout le monde."
― M. White à sa petite-amie.[src]

Plus tard, White est l'un des nombreux membres de Quantum qui assistent à une réunion secrète de l'organisation dissimulée dans une représentation de Tosca à l'opéra de Bregenz, en Autriche. La principale question à l'ordre du jour est le projet Tierra, un plan organisé par l'un des plus hauts représentants du réseau, Dominic Greene, et qui vise à établir une domination politique et financière de la Bolivie en rachetant de manière illicite les droits relatifs à son approvisionnement en eau limité avec l'aide du général Medrano, un militaire en exil manipulé par Greene. Cependant, Bond infiltre la réunion en utilisant l'oreillette d'un des agents auparavant neutralisé (ou tué) et compromet la réunion, amenant la plupart des agents à s'enfuir pendant qu'il photographie certains d'entre eux. Craignant d'être identifié, White reste à sa place avec sa petite-amie à qui il déclare avec ironie que "Tosca n'est pas du goût de tout le monde", faisant référence aux criminels en fuite.

Situation finale Modifier

Après les morts de Medrano et de Greene, Bond confronte l'agent double responsable de la trahison de Vesper et le fait arrêter alors que l'organisation semble être maintenant officiellement dissoute. Malgré cela, White est toujours en fuite.

SPECTRE Modifier

Fuite du SPECTRE et empoisonnement Modifier

White: "Je lui ai désobéi. Je l'ai suivi autant que je pouvais hélas, il a changé."
James Bond: "Je vois. Vous...vous vous êtes fait greffer une confiance."
White: "Nos trafiques sont ce qu'ils sont. Mais ça ? Des femmes ? Des enfants ?"
―White discutant avec Bond des raisons qui l'ont poussé à quitter le SPECTRE.[src]

Alors que M. White continue d'échapper à la justice jusqu'en 2015, il finit par quitter le SPECTRE de manière définitive en raison de son dégoût pour les méthodes trop extrêmes de Blofeld, qui est responsable de commerce sexuel d'êtres humains qui incluent des femmes et des enfants. Malheureusement, le chef du SPECTRE fait empoisonner le téléphone portable du traitre au thallium par mesure de représailles et White commence donc à mourir lentement à force d'utiliser l'appareil. Le père de Madeleine Swann démontre cependant une certaine capacité de résistance face au poison car il n'est pas mort en un mois (l'espérance de vie habituelle pour une personne souffrant d'empoisonnement au thallium). En raison de cela, le SPECTRE décide d'envoyer un de ses assassins, Marco Sciarra, pour achever le Roi Pâle mais celui-ci est tué par Bond (encore inconscient de l'identité de la personne portant ce nom de code) lors de la fête des morts de Mexico de 2015 avant de pouvoir mener à bien cette mission.

Dernière rencontre avec Bond et suicide Modifier

"J'ai toujours su que la mort aurait un visage familier...mais pas le vôtre."
― White rencontrant Bond à nouveau.[src]

Utilisant la bague du SPECTRE portée par Sciarra pour infiltrer une réunion de l'organisation à Rome, en Italie, Bond y est confronté à M. Hinx, le successeur de l'Italien destiné à finir son travail, et apprend à ce moment-là que White est le Roi Pâle et qu'il a été aperçu pour la dernière fois à Altausee quatre mois auparavant. L'agent 007 voyage donc jusqu'en Autriche pour rendre visite à son ancien ennemi dans son chalet.

White durant la rencontre

White durant sa rencontre avec Bond.

Trouvant White dans une pièce où il regarde des vidéos de catastrophes vraisemblablement causées par le SPECTRE, Bond s'entretien avec lui autour d'une table où après lui avoir fait comprendre qu'il n'est pas venu le tuer, il lui montre la bague de Sciarra et tente de le faire avouer où se trouve Blofeld (qu'il ne connaît encore que sous le nom de Franz Oberhauser). Face à la réticence de l'ancien leader de Quantum de coopérer, Bond réalise qu'il protège sa fille et jure de la protéger en échange d'informations. White refusant toujours d'en dire plus, le Britannique lui remet son Walther PPK comme symbole de sa parole et l'homme, le prenant, déclare finalement à son ancien ennemi que Madeleine travaille au siège d'une société, la clinique Hoffler, et qu'elle le conduira à l'Américain. Enfin, il déclare à 007 qu'il est "un cerf-volant dansant dans un ouragan", avant de mettre fin à ses tristes jours avec son arme. Ce suicide surprend Bond et semble même l'attrister un peu malgré ses mauvaises interactions passées avec le terroriste.

Héritage Modifier

Alors que Bond part pour retrouver Madeleine, M. Hinx arrive dans le chalet quelques instants plus tard, seulement pour voir le cadavre de White être picoré par des corbeaux. Dans un même temps, 007 trouve Madeleine dans son bureau et malgré un début de relation tendu, il réussit à la convaincre d'accepter son aide. Il découvre alors que White et ses précédents antagonistes (incluant Le Chiffre, Dominic Greene et le hacker Raoul Silva) étaient tous membres du SPECTRE et étaient utilisés par Blofeld comme des pions dans le cadre de son complot visant à le faire souffrir psychologiquement.

Plus tard, Blofeld reçoit Bond et Madeleine dans son repaire et tout en leur parlant de ses plans, il révèle que l'intégralité du suicide de White a été filmé et utilise ses images pour traumatiser Madeleine psychologiquement, à la grande colère de Bond. Cela permet néanmoins à la psychologue de se rendre compte que malgré ses crimes passés, White faisait de son mieux pour être un bon père.

Finalement, Bond et Madeleine vengent la mort de l'ancien criminel en déjouant l'autre plan de Blofeld visant le contrôle de tous les systèmes de surveillance du monde tout en permettant l'arrestation du chef du SPECTRE.

Alliés Modifier

Production Modifier

M. White peut être considéré comme l'antagoniste secondaire dans la nouvelle chronologie des films de James Bond, étant l'antagoniste secondaire dans le film de 2006 Casino Royale, un antagoniste majeur dans le film de 2008 Quantum of Solace et un anti-héros dans le film de 2015 SPECTRE. Il a été interprété par l'acteur danois Jesper Christensen, qui a été doublé dans la version française par le comédien Jean-Bernard Guillard.

Un ancien scénario de Casino Royale datant du 13 décembre 2005 incluait un court dialogue entre M. White et Steven Obanno à propos d'un hélicoptère Twin Star dans lequel le membre de Quantum semblait être arrivé. Le reste du script reste néanmoins très fidèle au film tel que nous le connaissons[5].

D'après Jesper Christensen, il a été choisi pour le rôle de White sans devoir passer de test d'écran. Le tournage de ses scènes dans Casino Royale s'est déroulé sur seulement trois semaines et a eu lieu en France, aux studios Pinewood (dans lequel l'équipe des films de 007 se rend souvent) et au lac de Côme, bien qu'il ne restait que quelques jours dans chaque lieu. L'acteur a également complimenté le réalisateur Martin Campbell et a confié avoir été heureux d'avoir tourné pour la première fois un film avec Mads Mikkelsen (Le Chiffre), également danois. Il semblait cependant être un peu déçu de ne pas avoir beaucoup intéragi avec Daniel Craig (James Bond) sur le tournage, le Britannique étant apparemment assez occupé. Finalement, Christensen a ajouté qu'après avoir participé à ce premier film de Bond, ses fans lui ont envoyé encore plus de courriers[6].

Lorsque le tournage de Quantum of Solace a débuté en Italie le 16 août 2007, Christensen ne savait pas encore s'il sera amené à reprendre son rôle dans ce nouveau film ou non[6].

À l'origine, le sort de White dans Quantum of Solace devait être montré dans une scène finale du film qui a été tournée sous la direction du réalisateur Marc Forster le 14 avril 2008. Dans celle-ci, White trouvait refuge dans la résidence d'un autre membre de Quantum incarné par l'acteur Paul Ritter et qui a été aperçu lors de la séquence de l'opéra. Les deux hommes étaient finalement éliminés par Bond avec le dernier tir se fondant sur la fameuse scène du gun barrel. La scène a finalement été coupée lors du processus de post-production afin de garder la possibilité de faire apparaître White dans une suite mais également parce que Marc Forster estimait que la fin actuelle du film était une manière plus naturelle de conclure l'histoire qu'il voulait raconter. Enfin, la scène aurait montré Bond comme un tueur sombre et meurtrier, probablement un mauvais message pour le public[7]. Il est probable qu'en décidant d'avoir White toujours en vie à la fin de Quantum of Solace, les producteurs de la franchise prévoyaient de faire du criminel l'antagoniste principal dans la nouvelle chronologie des films et de faire de Quantum la principale menace à laquelle Bond allait être confronté mais cette idée a manifestement dû être rejetée quand la société EON Productions a récupéré tous les droits en lien avec Ernst Stavro Blofeld et le SPECTRE, qui étaient auparavant détenus par le cinéaste irlandais Kevin McClory depuis de longues années. Suite à cela, White aurait ainsi été "rétrogradé" comme subordonné de Blofeld alors que Quantum est devenu une branche du SPECTRE.

Christensen a commenté son expérience dans Quantum of Solace lors de la première film du film à Londres et a mentionné que c'était comme "revenir à l'école après les vacances d'été".

White est également l'un des antagonistes principaux dans l'adaptation en jeu-vidéo de Quantum of Solace, également sortie en 2008, et dans laquelle il a été doublé par l'acteur britannique Enn Reitel. Le jeu commence avec White étant embusqué dans sa villa par Bond sauf qu'il montre ses hommes arriver à sa rescousse lorsque le protagoniste tente de le capturer. Le joueur doit donc combattre les sbires durant le premier niveau alors qu'un White encore blessé s'apprête à être évacué en hélicoptère. Bond parvient cependant à détruire l'appareil avant de faire face à White et de tuer son pilote dans la séquence de gun barrel. Le terroriste est ensuite emmené à la planque de Sienne pendant que Bond se débarrasse d'autres sbires pendant la course-poursuite qui est montrée durant le générique d'ouverture. White prononce ensuite un discours très similaire à ses paroles du film en étant interrogé avant qu'Henry Mitchell ne lui permette de s'enfuir.

Suite à cela, l'intrigue du jeu continue de suivre les évènements de Quantum of Solace (y compris la scène de l'opéra dans laquelle White semble être absent), puis reprend ceux de Casino Royale. Nous revoyons ainsi White tuer Le Chiffre alors qu'il torture Bond, puis 007 le retrouve vers la fin du jeu grâce aux affaires de Vesper. En outre, la fin du programme met en scène une situation tirée de la fin originale de Quantum of Solace dans laquelle Bond se prépare à infiltrer la demeure de l'agent de Quantum dans laquelle White s'est réfugié durant tout le jeu.

En dépit de son enthousiasme initiale, Christensen, qui a été abordé à la projection du film danois A Family au festival du film de Berlin en 2010, a déclaré : "Aujourd'hui, je reconnais que je considère vraiment [Casino Royale] et [Quantum of Solace] comme de la merde. Tous les gens meurent dedans, deux films me suffisent".[8] Christensen a néanmoins accepté de reprendre son rôle dans SPECTRE après une absence totale dans le film Skyfall (2012) et a déclaré "Je suis impatient de travailler avec Sam Mendes et Daniel Craig. C’est un scénario vraiment passionnant et une équipe très performante. Ce sera donc amusant ..."[9]

Dans SPECTRE, le cascadeur Pete Ford a doublé Jesper Christensen[10].

En raison de sa notoriété dans la franchise, M. White a été reproduit quelques fois en figurine.

Images Modifier

Casino Royale Modifier

Quantum of Solace Modifier

SPECTRE Modifier

Notes Modifier

  • M. White est seulement le troisième antagoniste dans la franchise James Bond à apparaître dans plus d'un film, après Ernst Stavro Blofeld et Requin et avant le Dr. Vogel.
  • Bien que Le Chiffre et Dominic Greene étaient les antagonistes principaux dans leurs films respectifs, ils répondaient tous les deux à White. Le personnage s'est en effet révélé tiré de nombreuses ficelles dans Casino Royale, Quantum of Solace et SPECTRE alors qu'il n'apparaissait que dans quelques scènes dans chacun de ces trois films.
  • "Le Roi Pâle" est manifestement un code qui a été donné à White par le SPECTRE, "Pâle", étant un synonyme de "Blanc".
  • Le jeu d'échecs montré au moment où Bond retrouve White dans SPECTRE peut rappeler le tournoi d'échecs disputé par Tov Kronsteen et MacAdams au début du film Bons baisers de Russie (1963).

Références Modifier

  1. 1,0 et 1,1 Une ordonnance médicale adressée à "Friedrich König" est répertoriée dans un graphique de la base de données du MI6 consultée par Moneypenny dans un plan supprimé.
  2. https://www.commander007.net/2015/11/spectre-script-17-octobre-partie-2/
  3. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-114851/secrets-tournage/
  4. https://www.terrafemina.com/article/quantum-of-solace-6-choses-a-savoir-sur-le-film-avec-daniel-craig_a294800/1
  5. https://www.commander007.net/2015/05/casino-royale-script-scenes-supprimees/
  6. 6,0 et 6,1 https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.mi6-hq.com/sections/articles/interview_jesper_christensen.php3?id=01677
  7. https://www.commander007.net/2015/02/le-destin-de-mr-white/
  8. https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.mi6-hq.com/news/index.php?itemid=8330
  9. https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.empireonline.com/movies/news/mr-white-will-return-spectre/
  10. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.imdb.com%2Ftitle%2Ftt2379713%2Ffullcredits%3Fref_%3Dtt_ql_1
 
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .