FANDOM


Madeleine: "Et pourquoi je vous ferais confiance ? Pour faire comment mon père c'est ça ?"
James Bond: "Parce qu’avec moi docteur Swann, au moins vous avez une chance de rester en vie."
―Madeleine Swann et James Bond[src]

Madeleine Swann est née vraisemblablement le 1 novembre 1986. Elle est la fille unique de M. White, un mystérieux terroriste et membre de l'organisation criminelle du SPECTRE, et d'une femme française non identifiée. La jeune Madeleine était originellement proche de ses parents, qui l'emmenaient chaque année dans leur chambre d'hôtel de l'Américain, un établissement situé à Tanger, au Maroc. Cependant, l'enfant a fini par avoir connaissance des activités criminelles de son père et a donc commencé à lui en vouloir pendant des années.

Une nuit, un assassin venu chez White pour le tuer a ignoré Madeleine, qui jouait tranquillement dans sa chambre à son arrivée. La fillette a cependant eu le courage de sauver son père en abattant son assaillant avec un Beretta caché sous l'évier de la cuisine mais a en conséquence développé une aversion pour les armes. Tout comme sa mère, elle a fini par quitter son père et couper tout contact avec lui, passant ainsi le reste de sa vie à se cacher.

Décidant de travailler dans le domaine de la médecine, Madeleine a suivi une formation à l'Université d'Oxford, en Angleterre, ainsi qu'à la Sorbonne, à Paris, en France, et a été diplômée. La jeune femme a ensuite travaillé durant deux ans à la fondation française Médecins sans frontières avant de rejoindre l'organisation autrichienne Hoffler où elle se spécialise dans le traitement des soins post-traumatiques. Désormais porteuse du titre de docteur, Madeleine travaille depuis dans le cabinet de luxe de la société près de la ville de Sölden, dans les Alpes autrichiennes.

En tant que psychologue et fille de M. White, Madeleine Swann est une femme forte, rebelle et débrouillarde. Elle est en mesure de se cacher et d'échapper aux membres du SPECTRE (qui la ciblent en raison de ses connaissances sur leur réseau), la clinique Hoffler constituant une cachette parfaite. Madeleine est néanmoins toujours traumatisée par son passé et celui de son père comme en témoigne sa perpétuelle haine des armes et le comportement originellement agressif qu'elle présenterait si elle devait se retrouver face à une personne en lien avec White. Malgré cela, ses capacités et sa connexion indirecte avec le SPECTRE peut faire d'elle une alliée sûre et efficace pour une personne enquêtant sur l'organisation et ses liens avec son père. De plus, son courage et son intrépidité sont tels qu'elle pourrait recommencer à se servir des armes pour sauver un être cher.

Dans les films Modifier

SPECTRE Modifier

Suicide de son père Modifier

Après que M. White ait décidé de trahir le SPECTRE à cause de ses activités de trafic d'êtres humains et qu'il ait été empoisonné au thallium en guise de représailles, il est retrouvé dans son chalet à Altausee, en Autriche, par l'agent du MI6 James Bond. Réalisant qu'il refuse de l'aider dans son enquête sur le SPECTRE (dont il ignore encore le nom) parce qu'il protège sa fille, Bond jure de protéger la psychologue et donne son Walther PPK à White comme symbole de sa parole. Après avoir suggéré à l'agent 007 de trouver Madeleine dans la clinique Hoffler, l'ancien criminel se suicide avec l'arme, laissant un Bond consterné partir à la recherche de sa fille.

Première rencontre tendue avec James Bond Modifier

James Bond rencontrant Madeleine

Madeleine rencontrant Bond pour la première fois.

Deux jours plus tard, lorsque Bond entre dans le bureau de Madeleine en se faisant passer pour un patient, la belle est en discussion téléphonique pour subvenir aux besoins d'un de ses patients et rencontre l'inconnu sans avoir encore conscience de la gravité de la situation. Elle commence à poser à l'espion une série de questions sur son mode de vie et son travail et comme ce dernier échoue à en apprendre plus sur elle, il déclare être un tueur de métier, une information qui dérange Madeleine. Elle demande alors à savoir où se trouve son père et il répond qu'il est mort devant ses yeux. Madeleine pense que Bond est le meurtrier mais il l'informe que White s'est suicidé et qu'il a passé un marché avec lui. Choquée, le docteur demande avec colère à Bond de partir en menaçant d'appeler la sécurité après qu'il ait évoqué l'Américain.

Affrontement contre Hinx et ses hommes Modifier

Madeleine se faisant emmener

Madeleine étant emmenée par Hinx et ses agents.

Peu de temps après que Bond ait rencontré son allié Q à qui il a demandé d'analyser la bague que portait Marco Sciarra, un membre du SPECTRE qu'il a auparavant tué, Madeleine est trouvée et enlevée par des agents criminels menés par un assassin connu sous le nom de M. Hinx. Voyant cela, Bond va au secours de la fille de White mais celle-ci est emmenée dans une jeep ce qui oblige le Britannique à voler un avion pour les poursuivre et les affronter dans des montagnes proches. Madeleine, qui a entretemps neutralisé un de ses ravisseurs avec une piqûre, assiste à tout cela d'un air troublée mais repousse sèchement son sauveur une fois les criminels éliminés, reprochant à ce dernier d'avoir mis le SPECTRE sur sa piste et craignant de terminer comme son père. Bond la convainc néanmoins qu'avec lui, elle a une chance de rester en vie et elle accepte alors de l'accompagner à l'hôtel de Q. Le quartier-maître du MI6 ayant terminé d'analyser la bague de Sciarra, il a appris que les précédents adversaires de James étaient tous liés au SPECTRE et Madeleine révèle aux deux hommes le nom de la société et le fait que "l'Américain" est un nom de lieu et non de personne, comme le croyait Bond.

Enquête dans la chambre de l'Américain Modifier

Quelques jours plus tard, Madeleine et James arrivent à Tanger et la jeune femme leur permet d'entrer dans la chambre de White où elle parle à l'agent secret des allées et venues de son père dans celle-ci alors que Bond devient de plus en plus désolé par le suicide de son ancien ennemi à mesure d'entendre tout cela. Madeleine et lui ne comprennent toutefois pas pourquoi cette chambre était si importante pour White et 007 passe alors son temps à la retourner de fond en comble afin d'obtenir des explications et probablement d'autres informations. Madeleine, elle, l'observe en buvant du vin et exprime sa répugnance à l'égard de son père défunt et de sa vie ignoble alors qu'elle refuse encore de se lamenter sur sa mort. Ivre, elle va ensuite se coucher après avoir chargé Bond de monter la garde pendant son sommeil et menace de tuer l'Anglais s'il tente d'avoir des rapports sexuels avec elle pendant la nuit.

Un peu plus tard, celui-ci découvre par hasard la pièce secrète où White cachait ses secrets comme des photos et des cassettes VHS grâce à une souris. Madeleine le rejoint dans la salle et le binôme découvre des coordonnées qui lui permet d'établir que le repaire de Franz Oberhauser, le leader du SPECTRE, se trouve quelque part dans le désert du Sahara. Dans un même temps, James réalise que White l'a envoyé dans cet hôtel pour le mettre sur la trace du chef des terroristes afin qu'il l'élimine et mette fin à ses activités. Il refuse dans un premier temps que Madeleine l'accompagne mais celle-ci insiste pour venir car elle aimerait savoir ce qui est arrivé à son père malgré sa haine envers lui.

Voyage en train pour le Sahara Modifier

Encore plus tard, James et Madeleine voyagent à bord de l'Orient Express, qui se dirige vers le Sahara. 007 rend visite à sa partenaire dans sa cabine et veut lui apprendre à se servir d'un pistolet, ignorant encore la haine de la jeune psychologue à l'égard des armes. Comme il insiste, Madeleine prend finalement le pistolet et démontre qu'elle sait s'en servir avant de raconter le meurtre de l'assassin venu tuer son père. Le duo se rend ensuite au wagon-restaurant du train pour partager un apéritif en tenue élégante. Ils ont alors une discussion autour d'une vodka martini durant laquelle Madeleine demande à Bond pourquoi il a choisi un mode de vie d'assassin alors que tant de possibilités s'offraient à lui et bien que l'espion tente dans un premier temps d'éluder la question, la Française semble lui faire réaliser qu'il a le choix entre tuer ou non. Soudain, ils sont attaqués par M. Hinx, qui a survécu à leur dernière rencontre. Assommée par le tueur en essayant d'aider James, Madeleine reprend ses esprits et rejoint les deux ennemis dans un entrepôt dans le train depuis lequel Hinx s'apprête à éjecter Bond du moyen de transport. Sauvant 007 de manière inattendue en tirant sur Hinx avec le PPK de l'agent, Madeleine est rapidement à cours de munitions et Hinx commence à l'étrangler à mort. Heureusement, Bond est à son tour en mesure de la sauver en enroulant autour du cou de Hinx une corde reliée à des barils qu'il éjecte du train. Ainsi, dans un effet de domino, le redoutable assassin est entraîné à l'extérieur par le cou, mourant apparemment. Comme pour fêter leur victoire, James et Madeleine ont ensuite des rapports sexuels passionnés dans leur compartiment et deviennent ainsi des amants.

Retrouvailles avec Oberhauser et révélations Modifier

Madeleine et Bond durant le trajet

Madeleine et Bond durant le trajet.

Plus tard dans la journée, l'Orient Express arrive à destination, une gare abandonnée en plein milieu du désert du Sahara où le duo attend longuement jusqu'à ce qu'une vieille Rolls Royce vienne les chercher et les emmène. Durant le trajet, Madeleine exprime son inquiétude et James lui prend silencieusement la main pour la rassurer. Les deux sont finalement déposés dans le repaire du SPECTRE (qui a été bâti dans un cratère) où ils sont accueillis par le bras droit d'Oberhauser, qui demande à ce que Bond remette son PPK à un sbire, le privant ainsi de tout moyen de défense efficace. Madeleine et James se retrouvent ensuite dans une chambre où d'autres vêtements sont mis à leur disposition, puis rencontrent Oberhauser seuls dans une pièce sombre où le terroriste leur rapporte que le cratère dans lequel ils se trouvent a été créé par l'impact de la Kartenhoff, la plus ancienne météorite détenue par un être humain. Oberhauser leur fait également savoir que par le passé, il a rencontré Madeleine lorsqu'elle était enfant un jour alors qu'il était venu voir son père. Le chef du SPECTRE fait ensuite visiter son repaire au binôme et alors qu'ils sont dans une vaste salle informatique dans laquelle travaillent un certain nombre de techniciens, il est révélé qu'Oberhauser surveille le MI6 et que le comité des "Neuf Sentinelles" (qui sera très prochainement mis en ligne par Max Denbigh, un agent infiltré dans les services de renseignement britanniques) fournira à son organisation un système de surveillance sans précédent qui lui permettra de créer un nouvel ordre mondial basé sur des attaques terroristes, Bond ayant précédemment réalisé que de nombreux attentats perpétrés à travers le monde sont en fait liés au SPECTRE. Dans un même temps, Oberhauser provoque Bond et Madeleine en citant le nom de Vesper Lynd, le précédent grand amour de 007 dont il est responsable de la mort, puis traumatise la psychologue en faisant diffuser la vidéo du suicide de M. White secrètement filmé par le dispositif de surveillance de son chalet. Madeleine peut néanmoins réaliser à travers ces images certes marquantes qu'en dépit de tous ses crimes commis, le défunt faisait de son mieux pour être un bon père. Madeleine est ensuite témoin de la neutralisation de James après qu'il ait tenté de stopper la diffusion.

Assistance à la torture de Bond Modifier

Blofeld parlant à Madeleine

Madeleine lorsque Oberhauser lui parle.

Lorsque Bond reprend ses esprits, il est immobilisé sur une chaise neurochirurgicale alors qu'Oberhauser parle à Madeleine de la manière dont un homme vit à l'intérieur de sa tête, évoquant au passage la mort d'un agent du SPECTRE dépossédé de ses yeux à laquelle il a assisté avec James. Une Madeleine horrifiée regarde ensuite Oberhauser manipuler une machine qui cause des lobotomies à son amant, l'infâme criminel tentant d'anéantir Bond psychologiquement. Dévastée, la psychologue demande à Oberhauser pourquoi il agit ainsi et celui-ci lui raconte que son père, un alpiniste autrichien, était jadis responsable de la garde de James après la mort de ses parents et qu'il a développé une haine à l'encontre du jeune garçon car il a été jaloux de leur relation, en particulier lorsque son père lui avait demandé de le considérer comme son propre frère. En raison de cela, Oberhauser a tué son père en se faisant passer pour mort et lorsque Bond fait une blague sur son histoire, il révèle qu'il est désormais connu sous le nom d'Ernst Stavro Blofeld, un nom qui lui vient de sa lignée maternelle.

Suite à cela, la torture reprend et Oberhauser tente de faire en sorte que Bond ne reconnaisse plus personne, pas même Madeleine. Ainsi, après que 007 ait subi une nouvelle lobotomie, Madeleine se précipite vers lui et échange un baiser avec l'homme, qui lui fait ensuite savoir qu'il la reconnaît toujours avant de lui remettre discrètement une montre explosive conçue par Q. La psychologue s'en sert pour détruire la machine de Blofeld (générant à son insu une cicatrice hideuse à son visage), ce qui permet à Bond et à elle-même de s'enfuir en tuant des gardes avant que tout le repaire n'explose lorsque James tire sur une conduite de carburant. Cependant, le Britannique dit à la belle que ce n'est pas terminé, conscient qu'ils doivent retourner à Londres, en Angleterre, au Royaume-Uni, pour arrêter Max Denbigh et empêcher la mise en ligne des "Neuf Sentinelles".

Affrontement à Londres Modifier

Madeleine rencontrant M

Madeleine rencontrant M.

Une fois à Londres, Bond et Madeleine se rendent à Hildebrand, un ancien magasin désaffecté servant désormais de bâtiment sécurisé au MI6, dans lequel ils sont rejoint par d'autres membres de l'agence, Gareth Mallory, son directeur, Eve Moneypenny, sa secrétaire, Bill Tanner, son chef d'état-major, ainsi que Q. Après que Bond leur ait expliqué la situation, Madeleine les observe silencieusement préparer leurs armes alors que le groupe se prépare à se rendre au bureau de Denbigh. Cependant, lorsqu'ils sortent, la Française déclare à James qu'elle ne veut pas reprendre cette vie-là et elle lui fait alors ses adieux avant de s'en aller.

Malheureusement, Madeleine est finalement retrouvée par des agents du SPECTRE et est emmenée dans l'ancien siège du MI6 gravement endommagé trois ans plus tôt par le hacker Raoul Silva. Bond est d'ailleurs capturé lui aussi et se retrouve dans le bâtiment où il croise à nouveau la route de Blofeld, toujours vivant, qui lui révèle son intention de faire exploser le gratte-ciel dans 3 minutes pour le pousser à choisir entre mourir en tentant de sauver Madeleine ou s'en sortir et avoir cette nouvelle perte sur la conscience. Une fois le compte à rebours lancé, James part désespérément à la recherche de sa bien-aimée qu'il fini heureusement par trouver grâce à la lumière de l'hélicoptère de Blofeld. Aussitôt, il la libère et la prend dans ses bras tandis qu'il saute avec elle dans un filet en contrebas juste avant l'explosion du bâtiment. Croyant ses ennemis morts, Blofeld s'enfuit dans son hélicoptère mais Madeleine et James réapparaissent aux commandes d'un bateau et le poursuivent sur la Tamise. James parvient miraculeusement à faire s'écraser l'appareil sur le pont de Westminster avec quelques coups de feu de PPK, puis il monte sur la construction pour confronter son frère adoptif. Madeleine observe ainsi Bond hésiter à tuer Blofeld, tout comme le MI6 et la police, et est vraisemblablement soulagée lorsque son compagnon décide de ne pas faire feu et de partir vivre avec elle. Les deux amants quittent alors la scène de crime, laissant Blofeld être arrêté pour ses crimes, ce qui signifie qu'ils ont à présent vengé la mort de M. White.

Évasion avec James Modifier

Madeleine et Bond dans l'Aston Martin

Madeleine et Bond étant dans l'Aston Martin.

Plus tard, Bond se rend au laboratoire de Q afin de récupérer son Aston Martin DB5, qui avait été détruite lors de sa précédente mission. Madeleine et Bond s'éloignent ainsi dans l'automobile et prennent vraisemblablement la direction d'une vie meilleure.

Mourir peut attendre Modifier

À écrire...

Production Modifier

Madeleine Swann est un personnage majeur dans la nouvelle chronologie des films de James Bond, étant le protagoniste secondaire dans le film de 2015 SPECTRE. Elle sera également de retour dans sa suite de 2020 Mourir peut attendre dans un rôle inconnu[2]. Elle est interprétée majoritairement par l'actrice française Léa Seydoux mais également par Maya Khosrowshahi en tant qu'enfant dans Mourir peut attendre[1].

Avant que Léa Seydoux n'ait été choisie pour incarner Madeleine, la production de SPECTRE cherchait une actrice scandinave pour le rôle, des auditions ayant apparemment eu lieu en Suède et au Danemark. Plusieurs personnalités nordiques comme Disa Östrand, Ida Engvoll, Synnove Macody Lund, Birgitte Hjort Sørensen, Ingrid Bølso Berdal ou encore la danseuse Isabel Edvardsson ont effectivement été testées[3][4] et la James Bond Girl se nommait en conséquence Kaja dans le script du film. Son rôle était à l'époque pratiquement le même que dans le film fini, si ce n'est qu'elle prétendait être mariée à Bond lors de leur séjour à Tanger[5].

D'après la directrice de casting Debbie McWilliams, après avoir échoué à trouver une actrice scandinave, son assistante lui avait proposé d'auditionner Léa Seydoux pour le rôle de Madeleine car elle était fan de l'actrice depuis sa performance dans le film La vie d'Adèle (2013). Bien que sceptique, McWilliams a accepté de permettre à Seydoux de passer le casting et après une première tentative "catastrophique" en raison de l'état de panique de la Française, celle-ci a été en mesure de surmonter sa crainte lors de la deuxième, séduisant par conséquent l'équipe du film[4]. Seydoux a également confié être arrivée en avance pour le casting et avoir bu une bière pour essayer de se détendre. Elle est alors devenue saoule et avait oublié son texte, ce qui l'avait donc posé problème lors de l'audition[6].

Après que Seydoux ait été retenue définitivement pour le rôle, le réalisateur Sam Mendes aurait lui-même réécrit le rôle de son personnage pour le faire correspondre à sa nationalité. Le nom "Madeleine Swann" est en fait une référence au roman de Marcel Proust Du côté de chez Swann (1913) dans lequel un personnage se souvient de son passé en mangeant une madeleine, la James Bond Girl aidant justement Bond à se remémorer des choses qu'il a oubliées dans le film[7].

Dans SPECTRE, la cascadeuse et actrice Gemita Samarra a agi comme doublure de Seydoux dans des scènes inconnues alors que Amy Irvine a servi de "stand-in" à l'actrice. Un nommé Steffen Appel était également son chauffeur privé[8].

En décembre 2018, le réalisateur de Mourir peut attendre, Cary Joji Fukunaga, confirme que Seydoux reviendra en tant que Madeleine dans ce nouveau film puisque l'acteur Daniel Craig, interprète de James Bond, et lui-même voulaient le retour de la James Bond Girl[9].

En mars 2019, des scènes tournées en Norvège incluent Maya Khosrowshahi et tout porte à croire qu'elle jouerait une version plus jeune de Madeleine montrée dans un flashback[2]. Bien que non confirmé, il pourrait s'agir de la scène racontée à Bond dans SPECTRE où elle tue l'intrus venu abattre M. White.

Images Modifier

Notes Modifier

  • Madeleine Swann est la sixième James Bond Girl principale et la première depuis Kara Milovy de Tuer n'est pas jouer (1987) à être blonde.
  • Madeleine Swann et la seule James Bond Girl dans la nouvelle chronologie à terminer avec James à la fin d'un film (Vesper Lynd et Séverine sont décédées et Camille Montes a survécu mais s'est séparée de 007).
  • En outre, Vesper et Madeleine peuvent être considérées comme les femmes les plus proches du Bond de Daniel Craig, étant visiblement les deux seules à qui le protagoniste tient vraiment.
  • En posant ses questions à Bond lors de leur première rencontre, Madeleine devient la deuxième James Bond Girl après Caroline de Goldeneye (1995) à évaluer le célèbre agent secret.
  • Madeleine est jusque-là la seule James Bond Girl à avoir savouré une vodka martini. Avant elle, seule Pam Bouvier de Permis de tuer (1989) en avait bu une mais elle ne l'avait visiblement pas appréciée.
  • Madeleine est en fait personnellement responsable de la cicatrice faciale de Blofeld puisque c'est elle qui a lancé la montre explosive de Bond qui a détruit la machine du chef du SPECTRE et projeté celui-ci au sol.

Références Modifier

  1. 1,0 et 1,1 https://www.commander007.net/2019/04/bond-25-point-tournage-1-norvege/
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 https://www.20min.ch/ro/entertainment/people/story/Lea-Seydoux-a-nouveau-au-casting-de-James-Bond-11575543
  3. https://www.commander007.net/2014/05/bond-24-les-scandinaves-sont-de-retours/
  4. 4,0 et 4,1 http://www.leparisien.fr/week-end/directrice-de-casting-des-james-bond-lea-seydoux-ne-devait-pas-jouer-dans-007-spectre-28-10-2015-5226137.php
  5. https://www.commander007.net/2015/11/spectre-autres-scripts/
  6. https://www.programme-tv.net/news/cinema/73884-pourquoi-lea-seydoux-a-failli-etre-recalee-au-casting-de-007-spectre-l-actrice-repond-video/
  7. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.telegraph.co.uk%2Ffilm%2Fjames-bond-spectre%2Flea-seydoux-madeleine-swann-video-interview%2F&sandbox=1
  8. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.imdb.com%2Ftitle%2Ftt2379713%2Ffullcredits%3Fref_%3Dtt_ql_1
  9. https://www.commander007.net/2018/12/bond-25-lea-seydoux-team-mi6-norvege/
 
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .