FANDOM


"À la mort !"
― Marco Sciarra trinquant avec Gallo.[src]

Marco Sciarra est un célèbre terroriste italien répondant de l'organisation criminelle du SPECTRE dont il est l'exécuteur des basses œuvres, ce qui signifie que son rôle consiste à superviser les activités criminelles du réseau[1]. Vivant à Rome, en Italie, Sciarra a une femme, Lucia, mais il semble passer plus de temps avec ses associés du SPECTRE qu'avec elle. Néanmoins, sa position haut placée au sein du SPECTRE et le respect de ses collègues qui en résulte lui donne les moyens de protéger sa chère-et-tendre des représailles de l'organisation. Il est aussi certain que Sciarra bénéficie d'importants revenus en échange de ses services.

Dans le film Modifier

En 2012, à l'époque des actions du hacker terroriste Raoul Silva (également un membre du SPECTRE) envers le MI6, la directrice du service, Olivia Mansfield, apprend les agissements de Marco Sciarra (et recueille peut-être même des informations sur le SPECTRE) et laisse une vidéo à l'un de ses meilleurs agents, James Bond, disant d'éliminer Sciarra et d'assister ensuite à ses funérailles à Rome s'il devait lui arriver malheur. L'agent 007 trouve et visionne le message après les morts de Silva et de Mansfield et suit Marco à la trace depuis ce jour.

Entre-temps, Sciarra est chargé par le SPECTRE d'éliminer le Roi Pâle, un traître de l'organisation, et de commettre un attentat à Mexico, au Mexique, en plein durant la Fête des Morts, afin que le gouvernement mexicain se joigne au comité "Neuf Sentinelles", un programme apparemment anti-terroriste supervisé par l'agent double Max Denbigh qui permettrait secrètement au SPECTRE d'obtenir un système de surveillance mondial qu'ils utiliseront pour coordonner des attaques terroristes. Cependant, le jour de l'attentat, Bond et sa collègue et amante Estrella trouvent Sciarra et le suivent à travers le défilé. Ensuite, Bond monte sur des toits et se prépare à abattre l'Italien dans l'appartement où il rencontre Gallo, un de ses associés du SPECTRE, qui lui dépose le porte-documents s'avérant être la bombe qu'il est censé utiliser lors de l'attentat. Bond écoute leur conversation mais Gallo le repère à cause du laser de son arme avant qu'il ne puisse descendre Sciarra. Pendant que 007 élimine l'homme et échange des coups de feu avec les deux complices qui l'accompagnaient, Sciarra disparaît de son champ de vision (il s'enfuit probablement). Le terroriste est néanmoins blessé par l'explosion qui s'ensuit lorsque Bond fait exploser le porte-documents pour tuer le dernier sbire. Bien que Bond lui-même manque d'être tué lorsque l'immeuble tout entier s'écroule sur le toit où il se trouve, il s'en sort miraculeusement en atterrissant sur un canapé.

Regagnant la rue de la ville, il repère Sciarra (qui porte désormais une blessure ensanglantée au visage) et le poursuit à travers le défilé. Tout en essayant de semer l'agent secret, Sciarra fait venir un hélicoptère sur le stade pour s'enfuir. Malheureusement pour lui, Bond assomme un autre homme de main et monte à bord avant que l'appareil ne puisse décoller, entraînant Sciarra et son pilote dans un affrontement sauvage et acharné. Finalement, l'Anglais prend le dessus sur Sciarra et lui vole la bague portant l'emblème du SPECTRE qu'il portait avant de parvenir à l'éjecter de l'hélicoptère toujours en marche d'un coup de pied. Sciarra meurt certainement de sa chute, tout comme son pilote après lui.

De retour au siège londonien du MI6, Bond est réprimandé par son nouveau supérieur, Gareth Mallory, qui, ignorant la raison de ses agissements, remet en cause son manque d'habilitation. Malgré cela, 007 poursuit sa mission en assistant aux funérailles de Sciarra. Il rencontre également Lucia et après qu'il l'ait séduit, celle-ci le redirige vers une réunion du SPECTRE à Rome visant à trouver pour Sciarra un successeur apte à poursuivre sa mission de tuer le Roi Pâle. L'homme élu, M. Hinx, n'aura cependant pas besoin de se salir les mains puisque le Roi Pâle se donne lui-même la mort devant Bond, ayant été empoisonné au thallium par le SPECTRE.

Après que Bond ait rencontré une nouvelle fois le chef du SPECTRE, Ernst Stavro Blofeld, Sciarra s'est révélé n'être qu'un pion utilisé par ce dernier dans son complot visant à faire souffrir Bond psychologiquement.

Production Modifier

Marco Sciarra est considéré comme l'antagoniste d'ouverture dans le film de 2015 007 Spectre. Il a été interprété par l'acteur italien Alessandro Cremona.

Dans un scénario du film datant du 8 octobre 2014, Sciarra avait un rôle encore nettement moins important que dans le film puisqu'il était abattu par Bond pendant qu'il discutait avec son associé. Bond récupérait ensuite la bague sur son cadavre qu'il trouvait après l'effondrement des bâtiments. En outre, nous apprenons que l'attentat de Sciarra visait la mort d'un gouverneur (alors que dans le film, aucune cible n'est précisée ; il est même possible qu'il ne visait personne en particulier)[2].

Dans un deuxième scénario daté du 17 octobre, il est dit que Sciarra était censé tuer le gouverneur lors d'un discours au stade Azteca (qui existe également dans la vie réelle). Le déroulement de la séquence où apparaît l'agent du SPECTRE était cette fois plus ou moins le même que dans la version finale du film, bien que nous pouvons relever quelques différences comme le fait que Bond tentait d'interroger Sciarra sur l'identité du Roi Pâle durant leur affrontement dans l'hélicoptère et qu'il était censé être montré que celui-ci mourrait en tombant dans l'hélice de l'aéronef. Nous ne savons cependant pas si sa chute était provoquée par Bond où s'il était tombé de l'hélicoptère à cause du pilote (qui faisait en sorte que son appareil vole presque à l'envers)[3].

La scène de Mexico semble cependant avoir connu d'autres changements au cours du développement du film. Notamment, dans un troisième script, daté du 1 décembre 2014, il était précisé que Sciarra tentait désormais d'assassiner un ambassadeur. De plus, lorsqu'il rencontre son associé, il lui présentait sa bague du SPECTRE, probablement pour signaler son identité. Enfin, Bond était cette fois repéré par le laser de son arme, qui était visible dans la fumée de la cigarette que fumait Sciarra (dans le précédent script, il était repéré à cause de feux d'artifices)[4].

En plus d'apparaître dans le film, Sciarra a également été "ré-imaginé" pour le jeu-vidéo mobile de 2015 James Bond : World of Espionage (qui accompagnait la sortie de 007 Spectre) dans lequel il a une apparence physique radicalement différente et est interprété par un acteur inconnu. Le jeu inclut une mission nommée "Spectre Part 1", qui est essentiellement basée sur le pré-générique du film tout en intégrant des scènes supplémentaires qui explorent plus le contexte de la séquence. En conséquence, Sciarra est à nouveau présenté comme un agent du SPECTRE chargé de perpétrer un attentat terroriste à Mexico durant la Fête des Morts avec la collaboration de Gallo et ses actions sont donc en grande partie similaires à celles de 007 Spectre et il semble mourir de la même manière. L'intrigue du jeu ne se poursuit étrangement pas après la mort du terroriste (bien que Bond vole à nouveau sa bague avant de le tuer) et il est donc impliqué que le personnage de Lucia n'existe pas dans cette continuité alternative.

Images Modifier

Notes Modifier

  • Marco Sciarra est le troisième antagoniste de la saga à avoir une femme, les deux premiers étant Elliot Carver dans Demain ne meurt jamais (1997) et Alex Dimitrios dans Casino Royale (2006).
  • Le fait que le costume de Marco Sciarra ressemble à celui de Raoul Silva et que M envoie Bond à la recherche de Sciarra laisse supposer que Sciarra et Silva ont pu avoir travaillés ensemble.

Références Modifier

  1. http://jamesbond007.net/Encyclo/marco-sciarra-alessandro-cremona/
  2. http://www.commander007.net/2015/11/spectre-scripts-8-octobre-9-novembre/
  3. http://www.commander007.net/2015/11/spectre-script-17-octobre-partie-1/
  4. http://www.commander007.net/2015/11/spectre-script-1er-decembre/
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .