FANDOM


Meurs un autre jour (Die Another Day en version originale) est un film d'action, d'espionnage et de science-fiction britannico-américain réalisé par le cinéaste néo-zélandais Lee Tamahori et sorti en 2002. Il s'agit de la vingtième aventure cinématographique du célèbre agent secret fictif James Bond ainsi que la quatrième et dernière dans laquelle le personnage est interprété par l'acteur Pierce Brosnan. Toujours produit par Michael G. Wilson et Barbara Broccoli par l'intermédiaire de leur société, EON Productions, le film est notable pour être le dernier opus de la contintuité de films dite "classique" avant le reboot Casino Royale (2006) avec Daniel Craig reprenant le rôle de 007.

Premier film de James Bond du 21ème siècle, Meurs un autre jour a marqué les 40 ans de la saga débutée avec le film James Bond 007 contre Dr. No (1962) ainsi que les 50 ans de la création de James Bond par l'écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming et comporte à ce titre des références à chacun des volets précédents tout en rendant des hommages à plusieurs romans de Fleming ainsi qu'aux ouvrages d'autres auteurs de la franchise. Comme les précédents, ce film met en scène une aventure originale qui reprend néanmoins de nombreux éléments du roman de Fleming Moonraker (1955). Dans celle-ci, James Bond est trahi au cours d'une mission en Corée du Nord et tente d'identifier la taupe tout en enquêtant sur un célèbre milliardaire connu sous le nom de Gustav Graves, apparemment lié à l'armée nord-coréenne et à sa trahison. Outre la présence de Brosnan, le film est aussi marqué par la présence de l'actrice Halle Berry en tant qu'homologue de la NSA de Bond surnommé Jinx et met également en vedete Toby Stephens, Rick Yune et Rosamund Pike alors que Judi Dench, Colin Salmon et Samantha Bond ont repris leurs rôles secondaires respectifs qu'ils tenaient dans les films précédents. Meurs un autre jour est également le premier long-métrage de la série depuis Vivre et laisser mourir (1973) à ne pas compter dans son casting l'acteur Desmond Llewelyn, qui a interprété le personnage iconique de Q dans la majorité des précédents volets et a été tué dans un accident de voiture en décembre 1999. Il est ici remplacé par l'acteur et humoriste John Cleese, qui était déjà apparu brièvement dans le film précédent, Le monde ne suffit pas (1999).

Le budget de Meurs un autre jour a été estimé à 142 000 000 $ ce qui en fait le James Bond le plus cher de l'ère de Brosnan et l'un des plus chers de la franchise. Il a rapporté plus de 430 000 000 $ et est donc le film de James Bond le plus rentable avant l'ajustement de l'inflation. Malgré cela, le film a généralement reçu des critiques mitigées, voire négatives, de nombreuses personnes ayant estimé qu'il resposait trop sur les gadgets et les effets spéciaux tout en remettant en cause l'absurdité de l'intrigue ainsi que le personnage de Gustav Graves, incarné par Toby Stephens. Les performances de Brosnan et d'Halle Berry ont en revanche été saluées mais Meurs un autre jour est considéré par beaucoup comme l'un des pires opus de la série. Comme les films précédents, il a par ailleurs été adapté en roman par l'écrivain américain Raymond Benson avant qu'une partie de l'intrigue n'ait été "ré-imaginée" pour le jeu-vidéo 007 Legends (2012).

Synopsis Modifier

En 2001, James Bond est envoyée en Corée du Nord pour éliminer un colonel et trafiquant d'armes et de diamants répondant au nom de Tan-Sun Moon et bien qu'il accomplisse sa mission, quelqu'un le trahi et il est alors capturé et torturé par l'Armée populaire de Corée avant d'être relâché 14 mois plus tard lors d'un échange contre Zao, l'ancien bras droit de Moon. Délaissé par son supérieur M et le MI6 (qui croient à tort qu'il a communiqué des informations sensibles à ses tortionnaires), l'agent 007 commence une enquête pour tenter de démasquer la taupe et se lance dans une mission qui le conduira d'abord à Hong Kong et à Cuba, puis à Londres et en Islande où il se retrouvera aux prises avec Gustav Graves, un inventeur milliardaire argentin aux origines mystérieuses. Aidé par son homologue de la NSA, Jinx, l'agent du MI6 va vivre une aventure périlleuse dont les explosions, les rebondissements, la prise de pouvoir par la sophistication, les conflits politiques et les confrontations toujours plus grandioses sont quelques-uns des ingrédients.

Distribution Modifier

Production Modifier

Genèse du projet Modifier

Les réflexions autour de "Bond 20" ont débuté peu de temps après la sortie du précédent opus, Le monde ne suffit pas avec les producteurs Barbara Broccoli et Michael G. Wilson et les scénaristes Neal Purvis et Robert Wade, qui ont déjà travaillé sur le film précédent. Les premiers scénarios prévoyaient le retour du personnage de Wai Lin, apparu dans Demain ne meurt jamais (1997), mais l'idée a dû être abandonnée en raison de l'indisponibilité de l'actrice Michelle Yeoh et le rôle de l'agent chinois aidant Bond à Hong Kong a finalement été repris par un personnage original nommé M. Chang, interprété par l'acteur Ho Yi. D'autres éléments du script ont également été modifiés, notamment l'inversion des rôles de Jinx et de Miranda Frost et la supression d'un affrontement entre Bond et Zao sur une cage aux vautours[1][2].

Dans un même temps, Broccoli et Wilson ont longuement réfléchi au choix du réalisateur de ce nouveau film et ont annoncé en août 2001 avoir choisi Lee Tamahori, qui s'est fait connaître avec son film L'âme des guerriers (1994) que Broccoli a particulièrement bien apprécié, confiant à ce propos "On voulait un vrai réalisateur. Quelqu'un qui ne soit pas intimidé par cette franchise hors du commun. Ce que Lee avait accompli était incroyable. L'âme des guerriers est l'un des meilleurs films des 50 dernières années."[2] Tamahori a cependant fortement surpris la production en voulant insérer des effets spéciaux et des infographiques, une première dans la saga[3]. De plus, le réalisateur, partisan de la théorie du nom de code stipulant que le nom de "James Bond" ne serait qu'un nom d'emprunt attribué aux meilleurs agents du MI6, aurait même envisagé un caméo pour l'ancien interprète de 007 Sean Connery en tant qu'ancien Bond venant délivrer celui de Pierce Brosnan au début du film, une idée qui a été rejetée par Broccoli et Wilson.

Distribution Modifier

Toby Stephens a passé des auditions pour le rôle de Gustav Graves au cours du deuxième semestre de 2001 et bien qu'il était persuadé de ne pas avoir beaucoup de chance d'obtenir le rôle, il a accepté de passer un essai deux mois plus tard avant que Tamahori, Wilson et Broccoli ne l'ait informé huit semaines plus tard qu'il a obtenu le rôle[4].

Avant que Rosamund Pike n'ait obtenu le rôle de Miranda Frost, l'auteure-compositrice-interprète, musicienne et mannequin britannique Sophie Ellis-Bextor a été suggérée pour incarner l'agent double alors que l'actrice et productrice américaine Alicia Silverstone a refusé le rôle ainsi que celui de Jinx. L'actrice et femme d'affaires Reese Witherspoon l'a également perdu lors des auditions, tout comme l'actrice et productrice Christina Applegate[5]. Pike a par ailleurs confié lors d'une interview en 2018 que la première chose qui lui a été demandée lors des auditions était de retirer sa robe pour apparaître en sous-vêtements, une chose qui l'a rendu très mal à l'aise. Elle a finalement obtenu le rôle seulement cinq jours avant le début du tournage[6].

L'acteur sud-coréen Cha In-pyo a refusé le rôle de Tan-Sun Moon avant que Will Yun Lee n'ait été choisi[6].

L'acteur Michael Madsen a obtenu le rôle de l'agent de la NSA Damian Falco grâce à ses contacts avec Tamahori et Pierce Brosnan dont il était le voisin à Los Angeles[7].

L'actrice et mannequin Rachel Grant, qui fait une brève apparition dans la partie hongkongaise en tant que Calmes Fontaines de Désir, la masseuse chinoise, aurait été retenue grâce à ses compétences d'arts martiaux qu'elle a démontré lors des auditions, bien que son personnage ne se bat jamais dans le film[8][9].

En décembre 2001, lors d'une réunion de pré-production, l'équipe du film s'est rendu compte qu'elle ne disposait que de deux cascadeurs asiatiques qualifiés pour jouer les soldats nord-coréens dans le pré-générique, ayant amené le coordinateur des cascades Vic Armstrong et le régleur des cascades George Aguilar à auditionner des pratiquants d'arts martiaux dans des clubs et à les entraîner[2].

Tournage Modifier

Le 25 décembre 2001, les surfeurs Laird Hamilton, Dave Kalama et Darrick Doerner se rendent à la plage de Peahi, à Hawaï, avec la seconde équipe dirigée par Vic Armstrong pour y tourner la scène d'ouverture du film présentant les trois surfeurs, qui nécessite notamment l'utilisation d'un hélicoptère et d'au moins deux jet skis pour les prises de vue[2][10].

Le tournage principale débute cependant le 11 janvier 2002 aux studios de Pinewood, à Londres, qui ont été utilisés pour la très grande majorité des films précédents de la saga. À ce moment-là, l'équipe se rend compte que la glace sur le lac islandais où il était envisage de tourner la course-poursuite entre Bond et Zao n'est pas suffisamment épaisse pour supporter les voitures des deux espions. L'Alaska est alors envisagée mais elle s'avère très coûteuse[2].

Depuis le 24 janvier, la deuxième équipe tourne avec Pierce Brosnan la scène de poursuite en aéroglisseur, qui figure également dans le pré-générique, mais Pierce Brosnan se blesse au genou sur les plateaux du studio en février et doit partir en Californie pour se faire opérer, interrompant le tournage pendant 7 jours pour la première fois de la franchise. Dans un même temps, des techniques sont employées pour épaissir artificiellement la glace du lac en Islande et la scène de poursuite est finalement tournée en mars avec la deuxième équipe[2][11].

En avril, l'équipe se rend à Cadix, en Espagne, pour y tourner les scènes censées se dérouler à Cuba. Cependant, les conditions météorologiques orageuses rendent le tournage désagréable et difficile pour les acteurs[2].

En mai, des scènes additionnelles dans lesquels des militaires fuient les explosions du satellite Icare ont étés tournées. Plusieurs mois de préparation et d'essais ont été nécessaires pour filmer un plan de seulement quelques secondes qui a amené les truquistes à disposer des explosifs durant plus de deux semaines pour créer 70 explosions[2].

En juin, la scène d'escrime est la dernière à être tournée. Devant initialement être filmée en mars, elle a été repoussée suite à la blessure de Brosnan. Toby Stephens, Rosamund Pike ainsi que Brosnan se sont entraînés depuis janvier à tourner la scène sous la supervision du chorégraphe Bob Anderson[2].

Notes Modifier

  • Il s'agit du film de James Bond de Pierce Brosnan que l'acteur apprécie le moins en raison de ses nombreux gadgets et effets qu'il juge exagérés. L'acteur Roger Moore, qui a incarné 007 entre 1973 et 1985, a également été déçu par le contenu du film[6]. Ironiquement, le film suivant, Casino Royale, mettra en scène une intrigue plus sombre et réaliste avec moins de gadgets.
  • C'est seulement le deuxième film après Au service secret de Sa Majesté (1969) à inclure une scène dans le bureau de Bond au MI6.
  • Malgré le fait qu'une grande partie du film se déroule en Islande, aucun des acteurs principaux ne s'est réellement rendu dans le pays pour le tournage, contrairement à la deuxième équipe et aux cascadeurs[6].

Vidéos Modifier

Références Modifier

  1. http://www.commander007.net/2015/wai-lin-et-les-premiers-scripts-de-meurs-un-autre-jour/
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5, 2,6, 2,7 et 2,8 Meurs un autre jour (2002) DVD, bonus : "Du script à l'écran"
  3. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-29274/secrets-tournage/
  4. https://jamesbond007.net/portfolio/gustav-graves-toby-stephens/
  5. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.notstarring.com/movies/die-another-day&prev=search
  6. 6,0, 6,1, 6,2 et 6,3 https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.imdb.com/title/tt0246460/trivia&prev=search
  7. https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.mi6-hq.com/sections/articles/interview_michael_madsen1.php3&prev=search
  8. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://jamesbondradio.com/jbr-interview-rachel-grant-talks-about-playing-peaceful-fountains-of-desire-in-die-another-day/&prev=search
  9. https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.mi6-hq.com/sections/articles/interview_rachel_grant.php3&prev=search
  10. Meurs un autre jour (2002) DVD, bonus : "Intro & surf"
  11. Meurs un autre jour (2002) DVD, bonus : "La poursuite en hovercraft"
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .