FANDOM


On ne vit que deux fois (You Only Live Twice en version originale) est un film d'espionnage et d'action britannique. Il s'agit du cinquième long-métrage de la célèbre série de films de James Bond créée et produite par Albert R. Broccoli et Harry Saltzman, par l'intermédiaire de leur société EON Productions. Le film est sorti en 1967, soit la même année qu'un film de James Bond non-"canon", la parodie Casino Royale. Il est marquant pour être la première réalisation de la saga du cinéaste Lewis Gilbert, lequel mettra en scène L'espion qui m'aimait (1977) et Moonraker (1979), tous deux avec Roger Moore et Richard Kiel, et la cinquième participation du célèbre acteur britannique Sean Connery, qui reprend son rôle de James Bond. L'Anglais se lassait d'ailleurs vivement des intrigues répétitives et de sa liaision à l'image de 007, si bien qu'il sera absent du film suivant, Au service secret de sa majesté (1969), où il est remplacé par l'ancien mannequin australien George Lazenby. On ne vit que deux fois met en scène majoritairement des acteurs japonais puisque c'est dans le pays asiatique que se déroule la plus grande partie de l'histoire. Celle-ci, écrite par Roald Dahl, est bien entendu une adaptation du roman du même nom écrit par l'écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming et publié en 1964 mais est à la première à dévier fortement de l'histoire originale. En effet, mise à part le lieu de l'action et quelques personnages, l'intrigue du roman de Fleming est très différente.

Synopsis Modifier

Dans l'espace, des capsules américaines et russes disparaissent de façons assez mystérieuses. Ces disparitions sont en réalité l'œuvre du SPECTRE qui cherche à provoquer une guerre de grande envergure. Se faisant passer pour mort, James Bond 007 est bien décidé à empêcher cette terrible catastrophe d'avoir lieu et se rend au Japon pour son enquête.

Poursuites, cascades, combats, explosions et ninjas sont au rendez-vous de cette nouvelle aventure de 007.

Distribution Modifier

Production Modifier

En novembre 1965 soit un mois environ après la sortie du film précédent, Opération Tonnerre, le scénariste Sydney Boehm remet à la production un projet de 9 pages. L'intrigue est assez proche du roman On ne vit que deux fois de Ian Fleming mais comprend l'ajout de scènes d'actions et d'une espionne chinoise nommée Chiyono.

En janvier 1966, il soumet cette fois un premier script de 139 pages.

Le 21 janvier 1966, le scénariste Harold Jack Bloom remet à son tour un projet où le personnage d'Ernst Stavro Blofeld est absent.

Le 28 janvier, il en propose un autre plus détaillé qui s'ouvre avec la "mort" de James Bond. Bloom s'était inspiré du travail de Boehm et du roman On ne vit que deux fois.

Depuis février de la même année, l'équipe technique part faire des repérages au Japon, là où se déroulera en grande partie l'action du film. Ils cherchent un château pour y inclure le repaire de Blofeld mais n'en trouve point. Ils font toutefois fascinés par des volcans et décident que le repaire du méchant sera dans un volcan éteint.

Le 23 février, Harold Bloom leur remet une ébauche où les antagonistes sont à l'origine de détournements de capsules spatiales. Le projet est rejeté et les producteurs Harry Saltzman et Albert R. Broccoli font appel à un troisième scénariste, le Gallois Roald Dahl. Ce dernier était un écrivain un assez connut mais qui manquait d'expérience dans l'écriture cinématographique. C'était aussi un ami de Ian Fleming qui déclarait que son roman On ne vit que deux fois était l'un de ses plus mauvais, qu'il était dépourvu d'une intrigue qui pourrait être adaptée en film. C'est ainsi que le film d'On ne vit que deux fois est le premier dont le script diffère presque totalement du roman.

On a donné l'idée à Dahl que James Bond rencontre trois femmes (Aki, Helga Brandt et Kissy Suzuki) et que les deux d'entre elles trouvent la mort et la dernière termine dans les bras de Bond dans la scène finale du film.

Note Modifier

  • Il s'agit du seul et unique film de James Bond dans lequel Bond ne conduit aucun véhicule à moteur. Il ne conduit en effet pas de voiture dans Moonraker (1979) mais on le voit aux commandes d'un bateau à moteur.

Vidéo Modifier

Film On ne vit que deux fois bande annonce VF

Film On ne vit que deux fois bande annonce VF

full