James Bond: "Ma chère petite, ne vous flattez donc pas. Ce que j'ai fait ce soir, je l'ai fait pour la reine et pour mon pays. Vous ne pensiez pas que ça m'avait causé le moindre plaisir, j'espère ?"
Fiona Volpe: "Mais bien sûr, j'avais oublié votre standing, monsieur Bond. James Bond, l'homme qui n'a qu'à faire l'amour à une femme pour qu'elle entende chanter tout-à-coup le chœur des anges ! Elle se repent et sans plus attendre, elle revient sur la route du Bien et de la Vertu… Mais pas celle-là ! Quel choc ce doit être pour vous, vous avez essuyé un rude échec !"
―James Bond et Fiona Volpe[src]

Opération Tonnerre, ou Thunderball en version originale, est un film d'espionnage britannique réalisé par Terence Young et sorti en 1965. Il s'agit du quatrième opus de la saga cinématographique de James Bond et de l'adaptation du roman éponyme de l'écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming, lui-même inspiré sur une histoire originale de Jack Whittingham. Étant donné que Fleming n'avait aucune autorisation de retranscrire les éléments du scénario de Whittingham dans son roman, il a été poursuivit en justice par ses collaborateurs dont le scénariste irlandais Kevin McClory, qui a finalement obtenu les droits littéraires du roman avant de produire son adaptation cinématographique avec Albert R. Broccoli et Harry Saltzman, les deux producteurs de la saga qui n'ont exceptionnellement pas étés crédités dans les génériques. Des années plus tard, McClory a produit le remake d'Opération Tonnerre, Jamais plus jamais (1983).

Tout comme James Bond 007 contre Dr. No (1962), Bons baisers de Russie (1963) et Goldfinger (1964), ce film met en scène l'acteur écossais Sean Connery dans le rôle principal de James Bond. Tout comme Goldfinger, il a été l'un des plus gros succès de la franchise aux box-office (il surpasse Goldfinger selon certaines sources) et reste aujourd'hui encore l'un des films les plus connus de la célèbre saga.

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

À Dreux, en France, l'agent du MI6 James Bond 007 enquête avec sa collègue, Mlle La Porte, sur la mort apparente de Jacques Bouvard, un membre de l'organisation criminelle du SPECTRE qui a auparavant tué deux collègues de l'agent 007 et qui assiste à ses fausses funérailles déguisé en sa propre veuve. À l'issue d'une confrontation spectaculaire, Bond élimine le militaire et s'échappe grâce à un jet pack et à son Aston Martin DB5 gadgétisée. Pendant ce temps, lors d'une réunion secrète des agents du SPECTRE à Paris, Emilio Largo, le commandant en second de la société, expose à ses cohortes les détails du "Projet OTAN", un stratagème audacieux qu'il a lui-même imaginé et qui vise à détourner le vol de l'Avro Vulcain, un bombardier de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN), lors d'un exercice d'entraînement afin de subtiliser les deux bombes atomiques que l'appareil transporte et d'extorquer une grosse somme d'argent au gouvernement britannique. Dans le cadre de ce complot, un subordonné de Largo, le comte Lippe, a recruté un agent italien du nom d'Angelo Palazzi, qui a subit une chirurgie esthétique pendant deux ans dans la clinique de relaxation de Shrublands, en Angleterre, pour avoir l'apparence de François Derval, le pilote du bombardier, tandis que l'assassin Fiona Volpe séduit le véritable Derval avant de le tuer avec Palazzi. Exécutant le plan, l'Italien détourne le Vulcain, tuant son équipage avec une cartouche de gaz et faisant couler l'appareil dans les eaux des Bahamas. Alors que les bombes sont récupérées par ses hommes et montées à bord de son yacht, le Disco Volante, Largo laisse Palazzi se noyer pour avoir demandé plus d'argent que convenu à Volpe.

Pendant ce temps, Bond, qui récupérait dans la clinique de Shrublands suite à sa confrontation avec Bouvard, remarque la présence de Lippe et découvre le corps du véritable Derval. Alors qu'il est appelé d'urgence à Londres, il est pris pour cible par Lippe mais le comte est également tué par Volpe car il a failli compromettre le stratagème de Largo. Convoqué à Whitehall, à Londres, avec les autres agents "00" du MI6, Bond est informé avec ses collègues que le SPECTRE a demandé une rançon de 100 000 000 £ en menaçant de faire exploser les bombes dans une grande ville d'Angleterre ou des États-Unis dans les sept jours à venir. Reconnaissant Derval sur une photo donnée aux agents durant leur briefing, Bond demande à son supérieur Miles Messervy d'être envoyé à Nassau, aux Bahamas, pour entrer en contact avec Domino, la jeune sœur du commandant défunt.

Bond faisant connaissance avec Domino.

Rencontrant Domino à Nassau, Bond apprend qu'elle également la maîtresse de Largo et rencontre l'agent criminel à un casino local et les deux hommes commencent rapidement à se livrer à un jeu du chat et de la souris tendu alors que l'un fait semblant d'ignorer la véritable identité de l'autre. Dans un même temps, 007 rencontre son ami de la CIA Felix Leiter et se voit remettre du matériel par Q, le quartier-maître du MI6, afin de l'aider à trouver les bombes. Cela permet au commandeur de remarquer une trappe sous-marine intrigante sous le Disco Volante mais il est repéré et les hommes de Largo tentent de le tuer avec des grenades sous-marines. Il est récupéré par Volpe, qui est consciente de son identité et le ramène à son hôtel. Cependant, l'assistante de 007, Paula Caplan, est enlevée et emmenée à Palmyra, la villa de Largo, pour être interrogée. Bond tente de sauver cette dernière mais la jeune femme se suicide avec du cyanure avant son arrivée et bien que le protagoniste parvienne à s'échapper, il est piégé par Volpe et est capturé à son tour. Le Britannique se libère néanmoins de l'emprise des criminels lors du défilé du Junkanoo, laissant Volpe être abattue accidentellement par un de ses complices en essayant de le faire tuer.

Domino étant prise en flagrant délit par Largo.

Plus tard, 007 et Leiter trouvent l'épave du Vulcain que les hommes de Largo ont caché sous l'eau ainsi que le corps de Palazzi. Bond apprend ensuite à Domino que son frère est mort et que son amant est impliqué dans l'assassinat afin de solliciter son aide pour rechercher les bombes dans le Disco Volante. Malheureusement, Largo prend sa maîtresse en flagrant délit et l'emprisonne. Alors que les agents du SPECTRE déplacent les bombes sous l'océan Atlantique et se préparent à les larguer à Miami, Bond et Leiter sollicitent l'aide de la marine américaine pour intercepter les criminels, donnant lieu à une longue bataille sous-marine à l'issue de laquelle Largo et ses hommes restants s'enfuient à bord du Disco Volante dont ils détachent la partie arrière pour transformer le bateau de plaisance en hydroptère. Réussissant à monter à bord du bateau, Bond se livre à un combat acharné avec Largo et ses cohortes et l'Italien est finalement tué par Domino, qui tire un harpon dans son dos pour venger son frère alors qu'il tenait Bond en joue avec une arme. Le corps de Largo bloquant les commandes du bateau, Bond et Domino se jettent à l'eau juste avant que le navire explose en heurtant des récifs et sont repêchés par un avion de sauvetage de la marine américaine équipé d'un système crochet.

Distribution[modifier | modifier le wikicode]

Production[modifier | modifier le wikicode]

Création de l'histoire de base[modifier | modifier le wikicode]

Nous sommes en 1958. Kevin McClory, un cinéaste irlandais d'environ 32 ans, collabore avec un certain Ivar Bryce pour adapter une nouvelle de Leon Ware au cinéma. Les deux hommes créent une compagnie de production qu'ils baptisent Xanadu Productions (en référence à la maison que Bryce possède aux Bahamas). Bryce est alors le producteur du film tandis que McClory en est le réalisateur. Alors que le film est en train d'être monté, Bryce invite son ami Ian Fleming à une projection privée du film. Ce dernier est un écrivain et ancien espion britannique et se trouve être à l'origine du personnage de James Bond. C'est donc durant la projection privée qu'il rencontre Kevin McClory et les deux se revoient plusieurs fois par la suite afin de discuter d'un projet : créer un long-métrage sur James Bond[1].

Cela faisait déjà quelques années que McClory avait dans l'idée de créer un film de chasse au trésor sous l'eau des Bahamas et comme il avait vu le potentiel de James Bond après avoir lu quelques-uns des romans de Fleming (sur une suggestion de Bryce), il se montre enthousiaste à ce projet. Cependant, il préférait créer une aventure inédite de l'agent secret et non pas reprendre une des histoires de Fleming. Le créateur de James Bond, lui, avait du mal à concevoir une intrigue inédite et au cours de l'année 1959, plusieurs personnes dont Ernest Cuneo, l'avocat américain de Fleming, sont alors invitées à participer à plusieurs avants-projets pour une possible adaptation cinématographique sur Bond[1].

Vers fin mai 1959, Fleming a conçu une synopsis où un sergent russe prévoyait de faire exploser des bombes atomiques sur une base américaine. L'histoire est quelque peu modifiée par la suite. Par exemple, les Russes sont remplacés par une organisation criminelle baptisée SPECTRE car ce mot fascinait quelque peu Fleming qui l'avait déjà utilisé dans certains de ses romans. Fin juillet 1959, des sociétés de production commandent un deuxième téléfilm de Bond (le premier étant Casino Royale, sorti en 1954) dont la durée doit être de 90 minutes (Casino Royale avait une durée de 48 minutes). Fleming conçoit une histoire où le SPECTRE est remplacée par une mafia qui cherche à obtenir des bombes atomiques et où l'antagoniste se nomme Henrico Largo. Pour sa part, la James Bond Girl se nomme Domino Smith. Le personnage de Felix Leiter et la scène de la bataille sous-marine étaient déjà compris. Reste ensuite à trouver un acteur pour incarner James Bond. Fleming propose plusieurs noms dont celui de David Niven. McClory propose ensuite de collaborer avec un autre écrivain en plus de Fleming et il choisit le scénariste britannique Jack Whittingam. Il rejoint donc la production courant septembre 1959. Son travail consiste à adapter le scénario en script. Début octobre 1959, l'histoire est développée. Elle introduit notamment le personnage de Sofia, une tueuse de Largo passant finalement du côté de Bond.

Controverses[modifier | modifier le wikicode]

Pendant la mise en œuvre de ce projet, Fleming avait publié un septième roman de James Bond : Goldfinger.

Le 4 janvier 1960, le créateur de Bond se rend en Jamaïque, dans sa résidence du nom de "Goldeneye" afin d'y entreprendre l'écriture de son huitième roman. C'est dans cette résidence qu'il avait écrit tous les huits premiers romans de l'agent 007 sans exception. Après avoir signé un contrat avec l'éditeur Jonathan Cape garantissant que son prochain roman sera original, l'écrivain décide pourtant de transcrire une grande partie des éléments du scénario dans son roman d'Opération Tonnerre et cela sans l'autorisation de ses collaborateurs. En faisant cela, il viole également le contrat qu'il avait signé avec Cape. Ce roman comporte toutefois quelques différences avec les scénarios : par exemple, le personnage d'Henrico Largo et rebaptisé Emilio Largo et la mafia est remplacée par le SPECTRE. Ce roman présente la première preuve écrite de l'existence du personnage d'Ernst Stavro Blofeld, chef suprême du SPECTRE. Lorsqu'il termine la rédaction du roman, Fleming le dédicace uniquement à Ernest Cuneo et ne cite donc pas les noms de ses autres collaborateurs, aggravant donc la situation. Ainsi, McClory et Whittingham, qui apprennent rapidement ce qu'il a fait, décident de le poursuivre en justice. Du fait que 32 000 exemplaires de ce roman avaient été expédiés dans diverses librairies et que 2000 £ avaient étés dépensés pour des publicités sur le roman, le juge a décidé d'accepter la publication de ce huitième roman. Publié officiellement le 27 mars 1961, le livre se vend assez bien. À la suite d'un long procès, Fleming conserve les droits littéraires sur le roman alors que McClory en conserve les droits pour l'adaptation cinématographique[2].

Genèse du projet[modifier | modifier le wikicode]

Entre-temps, Fleming avait vendu au scénariste canadien Harry Saltzman les droits des livres de James Bond afin qu'il puisse adapter les romans (à l'exception de Casino Royale) au cinéma. Saltzman n'ayant nullement l'intention de faire évoluer cette série, il s'associe à l'Américain Albert R. Broccoli, qui désirait ardemment les droits et qui avait tenté de les lui racheter. Le 21 juin 1961, un accord est fondé avec la société de distribution United Artists. Le roman Opération Tonnerre devait initialement servir de base à leur premier film mais, pour des raisons financières, ils décident d'utiliser Docteur No, sixième roman de Fleming. Le 21 juillet de la même année, ils engagent l'écrivain Wolf Mankowitz pour écrire le script de "Dr. No" et le scénariste Richard Maibaum pour écrire celui d'Opération Tonnerre afin d'en faire le deuxième film. Après avoir lu le roman, Maibaum envoie ses remarques aux producteurs et, le 18 août 1961, il termine le premier script d'Opération Tonnerre. Dans ce scénario, la séquence qui précède le générique d'ouverture comporte la réunion du SPECTRE à Paris mais cette dernière diffère quelque peu de celle de la version finale. De plus, le personnage d'Angelo Palazzi, qui détourne le vol de l'avion de l'OTAN, s'appelle ici Giuseppe Petacchi et est tué non pas par Largo mais par Vargas, l'un de ses hommes de mains. À noter aussi que Largo n'est apparemment pas présent à la réunion du SPECTRE. Par ailleurs, le comte Lippe a ici pour nom comte Lippi.

En 1965, Albert R. Broccoli et Harry Saltzman sont à l'origine de James Bond 007 contre Dr. No (1962), Bons baisers de Russie (1963) et Goldfinger (1964), les trois premiers films de James Bond, et sont obligés de passer un accord avec McClory afin de pouvoir adapter le roman Opération Tonnerre au cinéma et c'est ce qu'ils font. En revanche, ils interdissent à McClory de produire un remake d'Opération Tonnerre durant les dix prochaines années. En compensation, Broccoli et Saltzman ont l'interdiction d'utiliser le SPECTRE après Les diamants sont éternels, en 1971. McClory est alors crédité au générique comme producteur alors que Broccoli et Saltzman ne sont pas crédités.

Sortie au cinéma[modifier | modifier le wikicode]

Le film Opération Tonnerre sort au cinéma en fin 1965 et connaît l'un des plus gros succès de la franchise. En effet, aujourd'hui, c'est le troisième plus grand succès de la franchise derrière Skyfall (2012) et 007 Spectre (2015). Les principales raisons qui expliquent le succès de ce film sont le jet pack que Bond utilise pour s'enfuir du château de Jacques Bouvard lors de la séquence de pré-générique et la longue bataille sous-marine qui se déroule durant l'apogée du film.

McClory a finalement créé un remake d'Opération Tonnerre, Jamais plus jamais, qui sort au cinéma en 1983. Dans ce film, c'est également Sean Connery qui incarne James Bond.

Note[modifier | modifier le wikicode]

  • Opération Tonnerre est le premier film de la franchise dont la durée est supérieure à deux heures.

Vidéo[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

 

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.