FANDOM


Phoenix International, également appelé Phoenix Corporation ou tout simplement Phoenix, est une société écran vert fondée et dirigée par l'industriel et écologiste romano-brésilien Rafael Drake. L'entreprise, dont le siège est la bâtiment du même nom à Tokyo, au Japon, est apparemment dédiée à l'éradication de déchets post-industriels, au démantèlement des réacteurs atomiques obsolètes et à la décontamination des arsenaux nucléaires hors service et elle est rapidement devenu le premier organisme de "régénération" de la planète, faisant de Drake un homme d'affaires riche et apparemment opposant aux armes nucléaires. Cependant, Phoenix n'était en réalité qu'un front pour permettre à son PDG d'obtenir légalement des installations nucléaires et des équipements astronautiques censés être désaffectés tout en les développant à des fins militaires dans le cadre de l'opération Nightfire, un plan machiavélique visant à mener une "OPA" à l'échelle mondiale afin de supprimer toutes les frontières nationales pour laisser place à des continents entiers consacrés à l'agriculture, à la production d'énergie ou à la recherche. Drake prévoit par la même occasion de remplacer les gouvernements par un seul conseil d'administration (impliquant que toute la population de la Terre sera forcée de travailler sous ses ordres) et d'écraser la résistance via un arsenal de missiles nucléaires que le puissant criminel dissimule dans les grottes aquatiques de sa base paramilitaire localisée sur l'île qu'il possède dans le Pacifique Sud. Enfin, Drake envisage de détourner une plate-forme de défense spatiale américaine en se servant d'un module de guidage de missiles volé par Alexander Mayhew, un de ses subordonnés qui est à la tête de la branche japonaise de Phoenix, pour lancer une frappe prévente de missiles contre les principales bases de l'OTAN, anéantissant ainsi la sécurité mondiale.

Outre le bâtiment Phoenix à Tokyo, les nombreuses ressources de l'organisation comprennent un château dans les Alpes autrichiennes appartenant à Drake ainsi que sa piste d'atterrissage adjacente, une centrale nucléaire près de Tokyo secrètement remise en service dont Drake et ses cohortes se servent pour développer des fusils lasers à la pointe de la technologie ainsi que des jets packs. Le site permet aussi aux astronautes de Drake de s'acclimater à l'environnement de microgravité de l'espace dans le cadre de l'opération Nightfire. Toutes ces installations sont protégées par des groupes de soldats, d'astronautes et de scientifiques dirigés par Armitage Rook, le chef de la sécurité de Drake, mais le milliardaire dispose aussi de contacts au sein des Yakuzas qu'il n'hésiterait pas à envoyer éliminer des cibles. Les sites sont pour la plupart utilisés pour le développement de l'équipement militaire et astronautique de Drake à l'abris des regards indiscrets. En terme de capacités technologiques, Phoenix a collecté un stock incroyablement vaste d'armes à feu, de véhicules de combats et d'équipement spatiaux incluant des navettes spatiales. La société est également remarquable pour avoir mis au point des armes uniques comme les fusils lasers susmentionnés.

En raison de sa notoriété et de ses nombreuses ressources, Phoenix International est une organisation puissante et capable d'atteindre facilement ses objectifs quels qu'ils soient.

Dans le jeu Modifier

Incidents lors de la soirée en Autriche Modifier

"Si les origines de cet incident remontent jusqu'au Japon, Mayhew, vos jours sont comptés !"
― Drake menaçant Mayhew après que ses gardes aient découvert Zoé Nightshade.[src]

Le MI6 ayant connaissance du vol du module de guidage de missiles par Alexander Mayhew et soupçonnant déjà Drake d'en être le commanditaire malgré son statut d'humanitaire apparemment respectable, sa directrice Barbara Mawdsley envoie son meilleur élément, James Bond, entreprendre une enquête sur les activités du milliardaire en s'infiltrant à une célébration de son château dans les Alpes autrichiennes. Les festivités ne sont en réalité qu'un front pour que Mayhew remette le dispositif volé à Drake. Dans un même temps, le PDG de Phoenix International est séduit par une jeune femme nommée Dominique Paradis et qui devient sa maîtresse, bien qu'elle est à son insu un agent de la DGSE sous couverture qui agit comme contact de Bond durant sa mission dans le cadre de leur enquête commune. Une autre espionne, l'agent de la CIA Zoé Nightshade, est également sur l'affaire.

Drake s'adressant à ses invités

Drake s'adressant à ses invités.

Contournant la sécurité du château dirigée par Rook, Bond parvient à s'infiltrer à la fête et voit Drake s'adresser à certains de ses invités qui ont fait des dons à Phoenix. Ses soupçons à l'égard de son suspect semblent être confirmés peu de temps après alors qu'il rencontre Paradis et Nightshade dans la bibliothèque de la propriété où il apprend que Mayhew est arrivé avec le dispositif. Avec cela dans l'esprit, 007 accède à la salle de conférence dans laquelle Mayhew remet le dispositif à Drake en présence de Rook et de Kiko Hayashi, une autre alliée du criminel. Cependant, les agents de Phoenix entrent avec Nightshade sur laquelle ils ont trouvé un kit de crochetage ainsi que son arme de service et Drake, furieux, menace de tuer Mayhew si les origines de l'incident venaient à être révélées au grand public, puis les gardes reçoivent l'ordre d'emmener l'espionne à la station de téléphérique pour l'interroger, Drake déclarant ne pas vouloir déranger les autres invités. L'antagoniste disparaît ensuite avec Rook et Kiko mais Bond est en mesure de voler le module de guidage et de s'échapper du château tout en rejoignant Nightshade (qui est apparemment parvenu à se libérer de ses ravisseurs). Alors que les deux protagonistes s'enfuient alors dans un téléphérique, Rook intervient aux commandes d'un hélicoptère dont il se sert pour mitrailler leur cabine mais 007 utilise un lance-missile également volé pour détruire l'appareil durant l'attaque, laissant le chef de la sécurité de Drake pour mort, avant de fuir l'Autriche avec Nightshade au terme d'une course-poursuite au cours de laquelle d'autres agents de Phoenix sont tués (version console) ou à bord d'un avion volé à un aérodrome voisin (version PC), au grand désarroi de Drake. Cependant, d'une manière ou d'une autre, Rook réussi à survivre au crash de l'hélicoptère mais l'impact lui fait perdre l'usage de son œil gauche et génère une cicatrice hideuse à la moitié de son visage, des blessures qui le rendent déterminé à retrouver Bond et à se venger.

Assassinat de Mayhew Modifier

"Je vous le promets... Drake payera !"
― Kiko à Bond après que Mayhew ait été tué.[src]

Plus tard, sachant que Drake le tient pour responsable des incidents survenus en Autriche et menace de le tuer, Mayhew contacte les services secrets britanniques et demande la protection de Bond en échange de lui délivrer des informations prioritaires sur l'opération Nightfire. En conséquence, Drake fait appel à un commandos de Yakuzas qu'il envoie au domicile japonais de son subordonné traître pour l'éliminer. Kiko prête implicitement main-forte aux criminels et l'assassinat est finalement un succès mais le meurtrier et ses complices sont tous éliminés par 007 que Mayhew redirige dans son dernier souffle au bâtiment de Phoenix pour récupérer les données de Nightfire. Kiko réapparaît à ce moment-là en prétendant être restée coincée. Elle manifeste alors son chagrin en voyant son maître mort et jure à Bond que Drake paiera, se rangeant apparemment de son côté.

Confrontations avec Bond Modifier

Kiko, Bond et la sécurité

Kiko mettant Bond en garde sur la sécurité du gratte-ciel.

Alors que Bond et Kiko arrivent au centre-ville de Tokyo, la Japonaise met le Britannique en garde sur la sécurité du gratte-ciel, puis elle le guide lorsqu'il s'infiltre dans le bâtiment. Après que Bond ait déposé un virus dans un ordinateur pour permettre au MI6 de surveiller les systèmes de Phoenix et ait récupéré les fichiers de Nightfire sur le terminal sécurisé des bureaux, Kiko semble être impliquée dans une altercation avec les forces de sécurité de Drake et affirme à 007 par radio que les gardes les attendaient pour leur tendre une embuscade au rez-de-chaussée mais sa ligne est ensuite coupée. Pendant ce temps, Bond se dirige vers l'héliport du bâtiment et rencontre Dominique Paradis, qui confirme qu'il est tombé dans un piège, bien qu'aucun des deux ne se doute que c'est Kiko qui est à l'origine du guet-apens. À ce moment-là, le couple est filmé à son insu par une caméra de surveillance, permettant par la suite à Drake de découvrir que son amante est une traîtresse. Néanmoins, malgré les efforts de la sécurité pour l'abattre, 007 parvient à s'enfuir en sautant en parachute depuis l'éliport.

Drake interviewé

Drake étant interviewé à la centrale.

Le lendemain, Bond est envoyé à la centrale nucléaire désaffectée près de Tokyo que le MI6 considère comme suspecte après avoir analysé les données récupérées par leur agent, ignorant encore que la centrale abrite l'arme secrète de Phoenix. Au même moment, Drake est interviewé dans cette même centrale sur sa supposée opération de démantèlement et fait semblant de se préoccuper de l'humanité durant l'entretien et une fois la journaliste et son cameraman repartis, il ordonne à Rook et à ses tireurs d'élite de se remettre en position. Malheureusement pour eux, Bond est capable d'éliminer toutes les forces de sécurité et d'obtenir des informations sur l'arme avant de s'enfuir.

Toutefois, en dépit de son succès apparent, 007 est trahi par Kiko, qui révèle sa véritable nature en lui administrant un tranquillisant avant de l'emmener face à Drake à l'héliport du bâtiment Phoenix alors que le criminel est en train de boire du vin avec Dominique. À ce moment-là, Drake révèle qu'il est au courant que son amante est une espionne et ordonne donc à Kiko de la jeter dans le vide. Cependant, Dominique se défend contre la garde du corps traîtresse, démontrant par la même occasion des compétences dans le combat au corps-à-corps qui distraient les ennemis suffisamment pour permettre à James de s'échapper. Néanmoins, Kiko prend facilement le dessus sur l'alliée de Bond et lui donne un coup de pied à l'intestin qui lui fait perdre l'équilibre et tomber 70 étages plus bas, lui faisant connaître une mort certaine. Néanmoins, bien qu'elle ait été tuée, Paradis aura permis à James de s'enfuir avec Alura McCall, un agent des services secrets australiens, mais l'agent "00" n'en reste pas moins affecté par la perte de sa partenaire, développant vraisemblablement une haine encore plus profonde à l'encontre de Kiko.

Infiltration dans la base par Bond et Alura McCall Modifier

"Soyez maudit, Bond !"
― Les derniers mots de Kiko à Bond.[src]

Plus tard encore, Bond et Alura McCall infiltrent la base de désassemblage de missiles sur l'île de Drake grâce au mode sous-marin de l'Aston Martin du protagoniste et découvrent que le PDG de Phoenix International a amassé les missiles au lieu de les désarmer. Heureusement, 007 fait exploser tous les projectiles avec des mines, puis il détruit le système de défenses antiaériennes de l'île en employant divers véhicules armés de Phoenix avant de s'infiltrer dans la base de Drake où Rook est à nouveau en charge de la sécurité. Afin d'empêcher l'espion de progresser jusqu'à Drake, le garde du corps cicatrisé tente de couper l'alimentation dans le secteur Delta du repaire pendant que ses gardes affrontent l'agent secret mais après que ceux-ci aient à nouveau été tués, il se voit contraint d'affronter 007 lui-même avec son fusil laser. Durant la confrontation, Rook continue de démontrer sa grande résistance en survivant à plusieurs rafales de balles ou à des grenades tirées par son ennemi mais il fini par être tué pour de bon.

Kiko et l'interrupteur

Kiko actionnant l'interrupteur libérant la plate-forme d'atterrissage pour tuer Bond.

Pendant ce temps, Drake se réunit avec ses associés et leur explique ses plans avant de décoller dans des navettes et d'accéder à la plate-forme de défense spatiale américaine dont ses soldats restants et lui-même prennent le contrôle avant de se préparer à lancer les missiles sur les bases de l'OTAN. Au même moment, Bond atteint le silo de lancement des navettes du repaire mais Kiko intervient alors qu'il allait entrer dans une fusée et actionne un interrupteur qui libère la plate-forme d'atterrissage, faisant tomber James dans le silo de lancement. Tout en raillant le protagoniste derrière un ascenseur en verre blindé, la subordonnée de Drake envoie d'autres sbires dont deux ninjas tuer 007 pour de bon mais heureusement, le Britannique parvient à tous les éliminer avant d'utiliser son grappin pour se fixer à son ascenseur alors qu'elle remonte, la suivant à nouveau sans être remarqué. Ensuite, alors que Kiko se dirige vers la navette, Bond ferme les portes derrière elle comme elle lui a fait, la piégeant. Finalement, il la fait à son tour tomber dans le silo de lancement pendant qu'il prend sa place dans la navette dont le décollage est imminent. Réalisant qu'elle court un grave danger, Kiko se précipite désespérément vers une salle de sécurité mais il est trop tard car les portes se referment juste devant elle et n'ayant aucun moyen de s'enfuir, elle est incinérée vivante par les flammes du moteur de la navette de Bond, qui a donc vengé la mort de Dominique.

Confrontation finale contre Bond et défaite Modifier

"Profitez de la vue, monsieur Bond. C'est la dernière fois que vous verrez la Terre."
― Drake à Bond.[src]
Drake à bord de la plate-forme

Drake étant à bord de la plate-forme de défense.

Toujours guidé par Alura McCall, Bond sabote les systèmes de lancement des missiles avant que Drake ne puisse les lancer sur la Terre tout en affrontant ses derniers soldats. Furieux, le PDG de Phoenix International tente d'éliminer l'espion avec le laser de la station dont l'énergie est tirée du cœur de la station mais en tirant sur les raccords des portiques de lancement de missiles, Bond amène (accidentellement ou non) un des projectiles à détruire les régulateurs de la station, entraînant une surcharge du réacteur qui s'aggrave de plus en plus avec les multiples utilisations du laser par Drake, causant finalement la destruction totale de toute la station. Enragé, l'antagoniste sort de la station à la dernière seconde pour essayer de tuer 007 lui-même mais il est alors abattu par le fusil laser de Phoenix que l'Anglais a pris à Rook après l'avoir tué et son corps sans vie flotte désormais dans l'espace.

Production Modifier

Phoenix International est considérée comme la faction antagoniste principal dans le jeu-vidéo de 2002 007 : Nightfire.

Notes Modifier

  • Le sort de Phoenix International après la mort de Drake aux mains de Bond est resté un mystère mais un gratte-ciel portant le logo de Phoenix peut être aperçu dans le jeu-vidéo 007 : Quitte ou double (2003), laissant supposer que l'organisation serait malgré tout toujours active malgré les assassinats de son PDG et de la plupart de ses agents.
Malprave Industries (Nightfire)

L'épave du cargo des Malprave Industries apparu dans 007 : Nightfire.

  • Phoenix a possiblement entretenu des relations commerciales avec la femme d'affaires Adrienne Malprave, l'antagoniste principale dans le jeu-vidéo 007 : Espion pour cible (2001), puisque l'épave d'un cargo portant le logo de la société de cette dernière, les Malprave Industries, peut être aperçu dans les eaux entourant l'île de Drake au début de la mission "En eaux troubles".
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .