Sandor est un homme de main et assassin travaillant pour le riche industriel et criminel misanthrope Karl Stromberg de la société des Stromberg Shipping Lines. Il semble être de temps en temps jumelé à l'imposant Requin dans ses missions et présente tout comme lui, une certaine loyauté et probablement un certain respect à son employeur (malgré le fait qu'il est susceptible de révéler des informations compromettantes à un ennemi lorsqu'il se trouve en fâcheuse posture). Un adversaire redoutable malgré sa petite taille, sa corpulence fait de lui un bon combattant au corps-à-corps, bien qu'il préfère avoir recourt à des armes à feu dans ses meurtres.

Dans le film[modifier | modifier le wikicode]

Briefing à bord de l'Atlantis[modifier | modifier le wikicode]

"Chaque personne ayant pu avoir un contact avec ce microfilm devra être éliminée."
― Karl Stromberg à Sandor et Requin.[src]

En 1977, Stromberg se rend compte que son assistante, Kate Chapman, a vendu sur le marché noir la copie microfilmée du système de suivi de sous-marins qu'il a récemment mis au point avec la collaboration de deux scientifiques afin de pouvoir pister et voler des sous-marins nucléaires dans le cadre de ses plans et tue impitoyablement la jeune femme en la nourrissant à son requin à bord de l'Atlantis, son centre de recherche marine, puis il convoque Sandor ainsi que Requin dans la salle à manger de la citadelle et charge le duo de retrouver le microfilm et d'éliminer toute personne ayant pu s'en approcher.

Confrontation avec Bond au Caire et mort[modifier | modifier le wikicode]

"Quel homme serviable !"
― James Bond, après avoir tué Sandor.[src]

Sandor observant Bond.

Arrivant au Caire, en Égypte, dans le cadre de leur mission, Sandor et Requin s'intéressent à un homme d'affaires local qui a servis d'intermédiaire auprès d'un acheteur ayant récemment acquis le microfilm et l'assassin chauve est alors envoyé dans la propriétaire de l'intermédiaire pour l'éliminer. Cependant, il est témoin de l'arrivée de l'agent de renseignement du MI6 James Bond 007 sur le site et observe subrepticement le Britannique alors qu'il est séduit par la secrétaire du propriétaire des lieux, implicitement une autre alliée de Stromberg. Voyant le binôme s'embrasser passionnément, Sandor décide de saisir l'opportunité pour tirer sur Bond depuis une fenêtre à un étage supérieur mais la jeune femme se met à crier et est abattue dans le dos à la place de 007, qui se sert vraisemblablement d'elle comme bouclier humain contre le tireur.

Sandor affrontant Bond.

N'ayant pas pu atteindre sa cible, Sandor s'enfuit sur le toit du domaine où il tue une embuscade à Bond, l'engageant dans un bref combat au corps-à-corps après qu'ils aient été désarmés tous les deux. Les deux hommes atteignent finalement un toit voisin où le protagoniste prend le dessus sur l'assassin de Stromberg, qui s'accroche désespérément à la cravate de son adversaire alors qu'il est sur le point de tomber du toit. Bond le force alors à lui révéler que l'intermédiaire se trouve aux pyramides de Gizeh (où se trouve également Requin) avant de dégager sa cravate, laissant Sandor mourir en tombant dans la cour pavée au-dessous.

Production[modifier | modifier le wikicode]

Sandor est considéré comme un antagoniste supporter dans le film de James Bond de 1977 L'espion qui m'aimait. Il a été interprété par le regretté acteur et lutteur britannique Milton Reid, qui a été doublé dans la version française du long-métrage par l'acteur Roger Rudel, qui a aussi prêté sa voix à plusieurs personnages dans la série de films comme Donald Grant, Dikko Henderson et Gibson.

Sandor et Requin semblent avoir été inspirés des personnages de Sluggsy Morent et Sol Horror du roman Motel 007 de l'écrivain britannique Ian Fleming, le créateur James Bond.

Images[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.