FANDOM


Sasha[1] Davidov a été engagé par la compagnie pétrolière de King Industries courant 1992. Il était le bras droit de son fondateur et directeur, Robert King, et était témoin de sa relation compliquée avec les villageois d'Azerbaïdjan, qui, d'après lui, n'appréciaient pas qu'un oléoduc soit construit sur leur territoire[1]. Davidov travaille aussi secrètement pour le terroriste international Renard, qui a aidé Elektra King, la fille de Robert, a tué son père afin de pouvoir reprendre la direction de King Industries. C'est donc désormais à la jeune femme que Davidov répond, en plus de Renard.

Sasha Davidov semble être un homme ferme en qui Elektra peut avoir confiance. Il est cependant victime de la cruauté de Renard et n'est pas vraiment respecté, ni même écouté, par ses différents employeurs.

Dans le film Modifier

En décembre 1999, Sasha Davidov rencontre en Azerbaïdjan l'espion anglais James Bond 007, chargé par sa supérieur hiérarchique, Barbara Mawdsley, de rencontrer Elektra King en pensant que Renard pourrait s'en prendre à elle (à ce moment-là, le MI6 ignore encore que la femme d'affaires est en fait alliée à l'anarchiste). Ne sachant d'abord pas qui il l'est, le chef de la sécurité lui demande de repartir, mais se ravise lorsque Bond se présente. Après avoir verifié la carte de l'inconnu, Davidov lui apprend qu'il avait conseillé à Elektra de rester dans leurs bureaux de Bakou à cause des villageois mutins mais il aperçoit son hélicoptère et court la rejoindre pour la réprimander, ce que la fille de Robert King ne prend pas au sérieux. Après s'être entretenu avec un pope, elle ordonne au contremaître du chantier de faire dévier l'oléoduc, ce qu'il désapprouve. Davidov dit qu'il va essayer de convaincre Elektra d'abandonner. Les deux hommes sont ensuite dans la foule alors qu'Elektra rencontre Bond et commence à faire connaissance avec lui.

Plus tard, Bond et Elektra sont poursuivis par des engins militaires russes appelés parahawks. À l'insu de 007, l'attaque a été orchestrée par Renard avec la complicité de Davidov et d'un scientifique, Mikhail Arkov, dans le but de l'éliminer. Malheureusement, l'Anglais réussi à détruire tous les parahawks et à "protéger" Elektra avant que Davidov ne les retrouve avec des secours et les escorte[1].

Le lendemain, dans la villa de King, Davidov joue la comédie pour que 007 ne se soucie pas de son alliance avec Renard en faisant semblant de se questionner sur l'attaque[1]. Un médecin les rejoint ensuite en disant qu'Elektra aimerait voir Bond.

Le soir-même, alors que Bond se rend au casino l'Or Noir[1] de l'homme d'affaires russe Valentin Zukovsky pour obtenir plus d'informations sur Renard, Elektra donne congé à Davidov mais uniquement pour qu'il ait rejoindre Renard et Arkov dans un endroit en flammes appelé le Devil's Breath où il doit répondre avec le physicien de l'échec des parahawks. Arkov annonce qu'il dispose de toutes les autorisations nécessaires à la suite de leur plan consistant à se rendre au Kazakhstan pour voler du plutonium militaire que Renard et Elektra projettent d'utiliser pour provoquer une grande catastrophe à Istanbul, en Turquie, pour éliminer la concurrence de l'oléoduc de King. Le Russe insiste cependant pour que l'opération soit supprimée, craignant d'attirer des soupçons, et remet la faute sur Davidov. Semblant approuver les propos d'Arkov, Renard force Davidov à tenir une roche brulante afin de le faire souffrir comme châtiment à son échec. Tandis qu'il gémit et le supplie, l'anarchiste semble ordonner son exécution mais c'est finalement Arkov que son garde du corps élimine. Suite à cela, Renard ordonne à un Davidov blessé de prendre la place d'Arkov pour infiltrer le site militaire où se trouve le plutonium et insiste pour qu'il se présente à l'heure.

Durant les heures qui suivent, Davidov se rend probablement chez un médecin puisqu'il a désormais la main droite bandée à cause de sa blessure. Malheureusement pour le complice de Renard, Bond semble douter de sa loyauté puisqu'il abandonne Elektra durant son sommeil pour aller inspecter son bureau. Il ne trouve rien de compromettant avant l'arrivée de Davidov et part se cacher lorsque ce dernier approche de son bureau. Tandis que Davidov se prépare à se photographier avec un Polaroïd pour coller son portait sur celui d'Arkov sur la carte d'identité du Russe afin de se faire passer pour lui en infiltrant le site militaire, Bond trouve le cadavre d'Arkov dans la voiture de Davidov, confirmant ses possibles soupçons sur l'allégeance de l'homme. Lorsque Davidov revient après avoir modifié la carte d'identité d'Arkov, il ne se doute pas que Bond a pris la place d'Arkov dans le coffre de la voiture. Aussi, lorsque le chef de la sécurité de King Industries arrête sa voiture près d'un aéroport pour jeter le cadavre d'Arkov dans une benne à ordure, il est choqué de trouver Bond à la place. Après lui avoir donné un coup de pied, 007 l'abat avec son Walther P99, puis jette son corps dans la benne à ordures. Il est découvert peu de temps après et déclare à un sbire que Davidov avait trop de travail pour se présenter et que c'est pourquoi il le remplace. Grâce à cette ruse, Bond peut rencontrer Renard au Kazakhstan mais ne parviendra pas à l'empêcher de s'échapper avec le plutonium.

Le corps de Davidov est quant à lui découvert par les autorités pendant ce temps-là et Elektra en est informée. Elle utilise cette information pour faire semblant d'être en danger et supplier Barbara Mawdsley de venir elle-même à Bakou afin de pouvoir la kidnapper, ce qu'elle réussit.

Production Modifier

Sasha Davidov est considéré comme l'un des antagonistes supporters dans le film de James Bond de 1999 Le monde ne suffit pas. Il a été interprété par l'acteur, producteur exécutif, réalisateur et scénariste danois Ulrich Thomsen. Celui-ci a été doublé dans la version française par le célèbre et regretté acteur de doublage Marc Alfos, qui a aussi prêté sa voix à M. Krug.

Curieusement, Davidov était absent du premier script du film du duo de scénaristes Neal Purvis et Robert Wade, qui était pourtant assez fidèle au film tel que nous le connaissons. Il y avait cependant un script postérieur où le second couteau apparaissait dans la scène du casino. Il essayait de solliciter une prostituée qui se révélait être une des sbires de Renard. Suite à cela, d'autres sbires embusquaient Davidov, puis Renard lui-même le convoquait et au lieu de le faire tenir une roche brulante, il l'aspergeait d'huile bouillante. Enfin, ce n'était pas le cadavre de Mikhail Arkov que 007 trouvait dans la voiture de Davidov mais celui d'un certain Leonid Tasha, un contrôleur[2].

En plus d'apparaître dans le film, Davidov apparaît aussi dans le roman du même nom de l'écrivain américain Raymond Benson, qui est basé sur le scénario du média. C'est cet ouvrage qui révèle que le prénom du bras droit d'Elektra King est "Sasha" (il n'était pas mentionné dans le film). En plus de cela, il rallonge ou rajoute certaines scènes comme celle où Davidov sauve Elektra et James Bond après l'attaque des parahawks[1].

Comme la majorité des personnages principaux de Le monde ne suffit pas, Davidov est également visible dans les versions Nintendo 64 et PlayStation de l'adaptation en jeu-vidéo du film, doublé par le dramaturge, scénariste et acteur britannique Tim Whitnall.

Dans la version Nintendo 64, dans le niveau suivant celui de l'affrontement contre les parahawks, Bond est briefé par l'agent du MI6 Charles Robinson qui le charge de surveiller Davidov tout en échappant à la sécurité de la villa d'Elektra. Après avoir photographié des documents prouvant que le bras droit est un traître, 007 s'introduit dans le coffre de sa voiture que Davidov conduit jusqu'à un ancien aérodrome militaire russe à l'extérieur de Bakou. Arrivé là-bas, il sort de sa voiture et s'éloigne, suivi par Bond. Après avoir éliminé un garde, le joueur est amené à se débarrasser de Davidov. Il est ensuite libre de poursuivre sa mission concernant l'infiltration dans l'avion des hommes de mains de Renard.

La version PlayStation inclut la scène du casino de Valentin Zukovsky et le Russe révèle à Bond que Davidov a commencé à travailler pour Renard bien avant de devenir le chef de la sécurité d'Elektra. Le niveau suivant met Davidov en scène. Cette fois, il est beaucoup plus menaçant et robuste et sert de boss dans ce niveau. À la fin, ses hommes et lui-même sont confrontés à Bond lors d'une fusillade dans le parking de la villa d'Elektra et tous sont tués par ce dernier.

Images Modifier

Note Modifier

  • Le roman mentionne à plusieurs reprises que Davidov est ukrainien. Cependant, l'auteur se réfère aussi à lui comme "le Russe" et mentionne que son accent est peut-être moscovite[1]. Bien qu'il peut s'agir d'une erreur, cela nous fait douter de la véritable nationalité du personnage, bien qu'il peut être à la fois ukrainien et russe.

Références Modifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6, 1,7, 1,8 et 1,9 Benson, Raymond (1999). Le monde ne suffit pas. ISBN 2738659381
  2. http://www.commander007.net/2015/09/monde-ne-suffit-scripts-originaux/
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .