FANDOM


Satoshi Isagura est un expert en armes chimiques ainsi qu'un terroriste recherché pour l'attaque au gaz sarin dans un métro de Tokyo, au Japon. Depuis la première guerre du Congo, il travaille pour les forces rebelles du Zaïre.

Dans le film Modifier

En 1997, Satoshi Isagura se rend à un bazar d'armements terroristes quelque part à la frontière russe. Cependant, le marché fait l'objet d'une mission de surveillance par le MI6, qui a envoyé sur-place l'un de ses meilleurs agents, James Bond 007. Isagura est alors identifié, de même que le techno-terroriste américain Henry Gupta et un amiral de la Roval Navy, Roebuck, fait tirer un missile sur les lieux pour éliminer les terroristes présents. Cependant, Bond révèle que des torpilles nucléaires russes ont étés installées au bazar ce qui risque de rendre les dégâts du missile bien considérables. Comme le missile ne peut pas être détruit, Bond est forcé d'évacuer d'urgence et commence à attaquer les criminels. Personne ne sait si Isagura est tué lors de l'attaque ou à cause du missile ou s'il parvient à s'échapper comme Gupta.

Production Modifier

Satoshi Isagura est considéré comme un antagoniste mineur dans le film de James Bond de 1997 Demain ne meurt jamais. Il a été interprété par le regretté acteur britanno-danois Khan Bonfils, qui a également incarné l'un des mercenaires de Raoul Silva.

Sous le nom Satochi Isagura, le personnage est également mentionné dans l'adaptation du film en roman de l'écrivain américain Raymond Benson où il est décrit comme possédant le type japonais et portant une moustache à la Fu-Manchu (ce qui n'est pas le cas dans le film). En outre, le roman laisse aussi ouverte la question de son sort[1].

En 1999, Satoshi Isagura apparaît dans l'adaptation en jeu-vidéo de Demain ne meurt jamais, toujours avec l'apparence physique de Khan Bonfils mais avec la voix de l'acteur zimbabwéen Miles Anderson, qui a doublé le Dr. Kaufman dans le même jeu. Cette fois, Isagura a un rôle beaucoup plus important puisqu'il a été engagé par Elliot Carver, l'antagoniste principal, pour mener une attaque de gaz neurotoxique à Yokohama, au Japon, qui sera rapportée dans son propre journal, Tomorrow. Le MI6 reçoit dans un même temps les détails d'une transaction de 3 000 000 $ entre Isagura et Carver et sa directrice Barbara Mawdsley envoie alors James Bond au Japon pour éliminer le terroriste. Lorsque Bond le trouve, il le confronte et l'affronte au cours d'une fusillade qui se solde par la mort d'Isagura.

Référence Modifier

  1. Benson, Raymond (1997), Demain ne meurt jamais. ISBN 9782871534969
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .