FANDOM


"Qui est Bond comparé à Kronsteen ?"
― Les derniers mots de Tov Kronsteen.[src]

Tov Kronsteen est le champion du monde des échecs. Il n'y a donc aucun doute sur le fait que cet homme est extrêmement stratégique, tacticien et intelligent. Cependant, à l'insu du monde entier, Kronsteen est pleinement au service de l'organisation criminelle du SPECTRE, dirigée par le puissant terroriste Ernst Stavro Blofeld. Dans la hiérarchie de l'organisation, Kronsteen est le N°5 et occupe le poste de directeur des planifications. Glacial, sociopathe, sinistre, inquiétant et sans humour, pour lui, les êtres humains sont les pièces d'un échiquier et il peut ainsi anticiper leurs réactions.

En 1963, cela fait environ un an que le N°8 du SPECTRE, Julius No, a été assassiné par l'espion britannique James Bond. Le SPECTRE, qui envisage de prendre une revanche personnelle auprès de cet espion, emploie Kronsteen pour mettre en œuvre un plan qui lui ferait connaître une mort humiliante et indigne.

Dans le film Modifier

Tournoi d'échecs Modifier

Tov Kronsteen fait partit des grands champions d'échecs qui sont amenés à participer à un tournoi international de la discipline qui a lieu à Venise, en Italie. Durant ce championnat, Kronsteen représente son pays natal, la Tchécoslovaquie. Il finit par disputer une partie contre le champion d'échecs canadien MacAdams. L'agent du SPECTRE mène le jeu tout en jetant des regards sinistres à son adversaire. À un moment donné, un serveur remet à Kronsteen un verre d'eau avec un message caché du SPECTRE l'invitant à se joindre à eux au cours d'une réunion. Néanmoins, le grand stratège prend le temps de terminer sa partie et l'emporte finalement sur MacAdams sans avoir perdu le moindre pion. Les deux joueurs se serrent ensuite respectueusement la main et Kronsteen quitte les lieux en ignorant la foule de spectateurs admiratifs.

Première réunion Modifier

Kronsteen, Klebb et Blofeld durant la réunion

Kronsteen, Klebb et Blofeld durant la réunion.

Plus tard, Kronsteen rejoint Ernst Stavro Blofeld sur son bateau de luxe qui est aussi l'un des nombreux quartiers généraux du SPECTRE. Une troisième personne, le colonel Rosa Klebb, aussi un membre du SPECTRE, est également présente à la réunion. Kronsteen annonce à Blofeld qu'il a suivi ses dernières instructions en ayant prévu de faire dérober le dernier lecteur de déchiffrement que les Russes ont conçus. Il précise que, pour que la mise en œuvre de ce plan, il aurait besoin des services d'une femme membre du consulat russe d'Istanbul, en Turquie, ainsi que de l'aide des services secrets britanniques. Comme il le dit lui-même, ni les Russes et ni les Anglais ne doivent savoir qu'ils travaillent pour le SPECTRE. Kronsteen ajoute que son plan fera connaître à James Bond une mort humiliante puisque ce sera inévitablement lui que les Britanniques enverront pour obtenir le lecteur et qu'il est infaillible.

Deuxième réunion et mort Modifier

À la surprise de tous, le plan de Kronsteen est un échec total car la jeune femme du consulat, Tatiana Romanova, tombe amoureuse de Bond et l'assassin qui était censé tué Bond et récupérer le lecteur de déchiffrement, Donald Grant, est tué par Bond. C'est ainsi que Blofeld convoque une nouvelle fois Kronsteen et Klebb sur son yacht pour les blâmer de leur échec commun. Kronsteen souligne le fait que Grant a été choisi par Klebb alors que cette dernière dit que le plan sous-estimait Bond. Kronsteen nie le fait que son plan ait pu échoué car il était parfait et tiré de son génie. Blofeld est possiblement agacé par cela et fait entrer l'un de ses agents, Morzeny, se rangeant donc apparemment du côté de Kronsteen. Celui-ci sort de sa chaussure une lame contenant du venin de poison et empoisonne finalement Kronsteen. Kronsteen échange un regard avec Blofeld, sans doute pour lui dire qu'il n'est pas responsable de l'échec du plan, avant de finalement succomber. Sa mort a été passablement lente mais pas suffisamment au goût de Blofeld qui commente qu'un venin plus rapide encore devra être confectionné.

Le corps de Kronsteen est plus tard retrouvé dans la lagune par les autorités italiennes qui ne parviennent pas à identifier les causes exactes de sa mort en raison de l'état de son corps. Il n'est réclamé de personne[1].

Allié Modifier

Production Modifier

Tov Kronsteen est considéré comme l'un des deux antagonistes principaux (l'autre étant Rosa Klebb) dans le film de James Bond de 1963 Bons baisers de Russie. Il a été interprété par l'acteur polonais Vladek Sheybal, qui a été doublé dans la version française par l'acteur suisse Howard Vernon.

Le personnage de Tov Kronsteen a été largement et librement inspiré de celui du colonel Tov Kronsteen qui a été créé par l'écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming dans le cadre de son roman de 1957 Bons baisers de Russie, ouvrage dont est bien entendu basé le film éponyme. Le personnage du film comporte de nombreuses similitudes avec celui du roman (les deux sont des grands stratèges travaillant pour l'Ennemi) mais également quelques petites différences. Par exemple, celui du film travaille pour le SPECTRE alors que celui du roman travaille pour le SMERSH. De plus, le sort final du Kronsteen du roman est inconnu alors que dans le film, il est empoisonné par Morzeny, lequel est totalement absent du roman (il a été créé et développé spécialement pour le film).

À l'époque de la production du film, Vladek Sheybal était une célébrité très estimée et avait hésité à accepter le rôle, convaincu que ce ne serait pas un bon choix en vue de sa carrière. Cependant, Sean Connery, interprète de James Bond, l'avait convaincu de signer et contrairement à ce dont Sheybal s'attendait, ce rôle l'a énormément aidé dans sa carrière[2].

La scène de la partie d'échecs opposant Kronsteen à MacAdams a en fait été tournée dans les studios londoniens de Pinewood en début avril 1963. Elle est basée sur une célèbre partie disputée en Union Soviétique en 1960 par deux grands champions d'échecs soviétiques : Boris Spassky et David Bronstein[2].

Notes Modifier

  • Kronsteen est l'un des très rares antagonistes de la franchise qui ne croise jamais la route de James Bond. D'autres exemples notables seraient les agents du SPECTRE présents lors de la réunion du film Opération Tonnerre (1965) ou encore Lenkin de Octopussy (1983).
  • Bien qu'il soit l'un des antagonistes principaux dans Bons baisers de Russie, Kronsteen a un temps d'apparition à l'écran très petit, n'apparaissant que dans trois scènes.
  • Dans la série de films, Kronsteen est le premier antagoniste principal à ne pas être tué directement par Bond.

Références Modifier

  1. http://jamesbond007.net/Encyclo/tov-kronsteen-wladyslaw-sheybal/
  2. 2,0 et 2,1 https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.imdb.com/title/tt0057076/trivia&prev=search
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .