FANDOM



"Je suis peut-être petit mais j'ai une mémoire d'éléphant."
― Tric-Trac après avoir été capturé par James Bond.[src]

Tric-Trac est un criminel français atteint de nanisme (il ne mesure pas plus de 95 cm). C'est aussi un cuisinier de talent qui a été formé à l'école du Cordon Bleu. Il a été engagé par le tueur à gages hispanique Francisco Scaramanga qu'il sert désormais comme serviteur, homme de main, assistant personnel et assassin. Ainsi, Tric-Trac vit avec son maître sur son île privée en mer de Chine et partage sa vie de luxe et sa richesse. Cependant, le petit majordome rêve de pouvoir être le seul et unique bénéficiaire de toutes ces splendeurs et sachant qu'il est de toute évidence l'héritier de Scaramanga, il n'a plus qu'à trouver une personne capable de l'éliminer. Cependant, cela s'avère être extrêmement compliqué puisque le tueur est un homme très redoutable qui se sert d'un pistolet d'or et qui a la réputation de ne jamais manquer sa cible. Ainsi, aucune des personnes soudoyées par Tric-Trac ne parviennent vraiment à en finir avec lui et leurs tentatives d'assassinat ne font que figure d'entraînement pour Scaramanga et le préparent à faire face à de réelles menaces comme l'agent du MI6 James Bond, que le terroriste entend combattre et éliminer pour prouver son talent au monde, considérant que le Britannique serait le seul adversaire à sa taille. Néanmoins, Tric-Trac semble toujours prendre beaucoup de plaisir à assister aux duels entre son maître et ses tueurs et à diriger les étranges attractions du labyrinthe du repaire dans lequel ils ont lieu. Ce genre de spectacles le rendent même très enthousiaste et infantile. Par ailleurs, en tant qu'assistant et homme de main de Scaramanga, Tric-Trac l'accompagne aussi lorsqu'il voyage en dehors de son repaire, par exemple pour résoudre un contrat pour ses employeurs.

Tric-Trac est un personnage naturellement serviable, fidèle (en dépit de ses multiples tentatives d'assassinat sur la personne de Scaramanga) qui se démarque d'abord par sa jovialité presque permanente, son charisme et son sens de l'humour. C'est en effet quelqu'un de comique qui aime prendre à la rigolade des situations périlleuses qui ne le concernent pas, comme les duels dans le repaire de Scaramanga. En tant que serviteur, il est raffiné et porte pratiquement toujours des costumes élégants et distingués tout en ayant un vocabulaire soigné. En revanche, Tric-Trac peut tout autant se montrer dangereux, impitoyable, meurtrier en dépit de sa petite taille qu'il peut utiliser à son avantage lorsqu'il est confronté à des ennemis de taille normale, notamment pour se fondre dans la masse et se faufiler à des endroits où il serait insaisissable sous des canapés.

Dans le film Modifier

Duel entre Scaramanga et Rodney Modifier

Tric-Trac: "C'est notre plus beau coup, n'est-ce pas ?"
Scaramanga: "Pas mal, pas mal du tout. Mais il faudra que tu te surpasses si tu veux toucher mes primes."
Tric-Trac: "Alors c'est vous que j'aurais. Et je serais heureux d'hériter de vos biens."
Scaramanga: "Je t'adore mais tu es parfois tuant."
―Tric-Trac et Francisco Scaramanga après que Rodney ait été tué.[src]
Tric-Trac et la paie de Rodney

Tric-Trac remettant l'enveloppe d'argent à Rodney.

En 1974, toujours dans l'espoir d'éliminer Francisco Scaramanga et de pouvoir hériter de ses biens, Tric-Trac contacte un gangster de Las Vegas prénommé Rodney et l'invite sur l'île de son maître pour qu'il accomplisse ce meurtre. Après avoir servi du champagne à Scaramanga et à sa maîtresse Andrea Anders, le nain reçoit le tueur et le conduit dans la résidence tout en lui remettant une enveloppe contenant la moitié de l'argent promis en échange de l'assassinat (probablement des billets volés à Scaramanga). Tandis que Rodney se rend dans le fameux labyrinthe où il attend la venue de sa cible, Tric-Trac continue de servir l'homme au pistolet d'or, puis se rend à sa régie et enferme son maître avec son adversaire dans une des pièces du labyrinthe. Pendant le face-à-face, Scaramanga tente de récupérer son pistolet d'or que Tric-Trac a placé au centre du labyrinthe alors que le Français amusé assiste au duel depuis la régie et se moque plusieurs fois du propriétaire des lieux. Il se fait aussi un plaisir d'activer diverses attractions pour déstabiliser Rodney. Malheureusement pour lui, Scaramanga parvient à échapper à tous les coups de feu de l'Américain et à récupérer son pistolet d'or qu'il utilise pour tuer l'intrus d'une balle en pleine tête. Tric-Trac le rejoint ensuite et se vente de l'intensité du spectacle tout en récupérant l'enveloppe sur le corps inerte de Rodney. Scaramanga lui lance qu'il va devoir se surpasser s'il veut toucher à ses primes et celui-ci répond qu'il serait heureux d'hériter de ses biens tandis qu'il repart, laissant son maître détruire tous les doigts de la main gauche d'un mannequin grandeur nature de James Bond.

Récupération du Solex Agitateur à Hong Kong Modifier

Quelques jours plus tard, Tric-Trac accompagne Scaramanga tandis qu'il se rend à Hong Kong à bord de sa jonque pour éliminer un expert en énergie solaire nommé Gibson et récupérer un dispositif, le Solex Agitateur, destiné à mettre fin à la crise énergétique, pour le compte de son employeur et associé actuel, le multi-milliardaire thaïlandais Hai Fat. Le meurtre est censé se dérouler dans un centre-ville, lorsque Gibson ressortira d'un club de strip-tease où il rencontre Hip, son contact des services secrets britanniques. Peu avant que Scaramanga n'intervienne, Tric-Trac rejoint James Bond dans un magasin électronique et sourit à l'espion qu'il semble reconnaître après avoir admiré son reflet dans un écran de télévision. Il quitte ensuite le magasin mais réapparaît après que Scaramanga ait tué Gibson, lorsque Hip fait semblant d'arrêter Bond. Là, le majordome récupère discrètement le Solex sur le corps de Gibson, puis est chassé par Hip, qui ignore encore ce qu'il a fait. Tric-Trac rejoint donc Scaramanga avec le dispositif et les deux regagnent la jonque pendant que Bond semble être arrêté.

Bangkok Modifier

Piège et tentative d'assassinat de James Bond Modifier

"ARRÊTEZ ! Pas ici ! Vous êtes ici chez moi. Conduisez monsieur Bond à l'école !"
― Hai Fat empêchant Tric-Trac de tuer Bond.[src]
Tric-Trac sur le point de tuer Bond

Tric-Trac étant sur le point de tuer Bond.

Encore plus tard, Bond se rend à Bangkok, en Thaïlande, et rencontre Hai Fat dans son palais en se faisant passer pour Scaramanga, ignorant que le véritable tueur est lui aussi dans la demeure et que l'homme d'affaires l'a donc déjà vu. Aussi, Hai Fat décide de piéger Bond en l'invitant dîner chez lui le soir-même afin qu'il se fasse embusquer. Ainsi, lorsque 007 se rend dans la demeure à cette occasion (en espérant probablement récupérer le Solex que Scaramanga a remis au Thaïlandais), un Tric-Trac déguisé en statue miniature le voit passer, puis l'attaque avec deux lutteurs sumo. Assommant l'espion avec le trident qu'il utilise comme arme, il s'apprête à le tuer en le poignardant à la gorge avec celui-ci mais en est empêché par Hai Fat lui-même, qui ordonne à ce que 007 soit conduit à son école d'arts martiaux, ne voulant pas qu'un meurtre ait lieu dans sa propre demeure. Cela rend Tric-Trac furieux mais il est néanmoins contraint de s'exécuter.

Espionnage de Bond et de Mary Bonne-Nuit Modifier

Plus tard, alors que Bond dîne avec sa collègue Mary Bonne-Nuit dans le restaurant de leur hôtel après qu'il se soit échappé de l'école d'arts martiaux et que Hai Fat ait été tué par Scaramanga, Tric-Trac les espionne avec des jumelles depuis la jonque, puis rend probablement des comptes à Scaramanga. Au même moment, Andrea Anders rend visite à 007 dans sa chambre, révélant qu'elle veut que l'Anglais tue son amant en raison de la cruauté de ce dernier et proposant de lui faire avoir en échange le Solex (que Scaramanga a repris à Hai Fat en le tuant).

Course-poursuite et évasion Modifier

Le lendemain, Bond et Andrea arrangent un rendez-vous à un match de kick-boxing où la jeune femme est censée remettre le Solex à l'agent secret, mais Scaramanga, qui a manifestement compris la supercherie de sa maîtresse, arrive avant 007 et tue Andrea. Ne parvenant pas à retrouver le Solex, il attend la venue de son rival, puis se présente à lui alors que Tric-Trac le menace d'un pistolet en mangeant des pops-corns. Cependant, à l'insu des deux criminels, Bond parvient à récupérer le Solex (qui était en fait simplement tombé au sol) et à le remettre à Hip, déguisé en vendeur de cacahuètes, qui à son tour, le confie à Bonne-Nuit.

À un moment donné, Tric-Trac remonte dans la voiture de Scaramanga sans se douter qu'il est suivi par Bonne-Nuit et attend le retour de son maître dans l'automobile. Pendant qu'il est distrait, Bonne-Nuit dépose un émetteur magnétique dans le coffre du véhicule mais est surprise et capturée par Scaramanga, qui prend alors le volant et s'enfuit, Tric-Trac toujours à ses côtés. Enfermée dans le coffre, Bonne-Nuit transmet la description et l'immatriculation de la voiture des terroristes à Bond, permettant à celui-ci de les suivre au volant d'une autre voiture qu'il a volé dans un concessionnaire proche avec un shérif en vacances. Au terme de la course-poursuite, Tric-Trac et Scaramanga atteignent un hangar dans une campagne qui leur sert de repaire secondaire et dans lequel le majordome les enferme avant l'arrivée de Bond et du shérif. Ces derniers s'apprêtent à faire sauter l'entrée mais Scaramanga et Tric-Trac ont néanmoins le dernier mot puisqu'ils transforment leur voiture en avion et s'envolent jusqu'à l'île de l'homme au pistolet d'or, emportant avec eux Bonne-Nuit et le Solex.

Duel entre Bond et Scaramanga et destruction du repaire Modifier

Tric-Trac accueillant Bond

Tric-Trac accueillant Bond à son arrivée.

Plus tard, Bond arrive à l'île de Scaramanga aux commandes d'un hydravion afin d'achever sa mission. Envoyé par l'homme au pistolet d'or, Tric-Trac l'accueille et se présente à lui avec une bouteille de champagne de la cuvée Dom Pérignon que Scaramanga débouche d'un tir de pistolet, déversant quelques gouttes de la boisson sur son majordome visiblement confus. Celui-ci s'éloigne avec la bouteille car il doit cuisiner le déjeuner, des champignons parfumés. Lorsque le plat est près, il en avertit Scaramanga et 007 alors que l'homme au pistolet d'or venait de détruire l'avion de son "invité" avec son canon laser et leur sert le met ainsi que du champagne, puis disparaît à nouveau.

Finalement, Scaramanga révèle son intention de disputer un duel armé avec Bond afin de le tuer et de prouver son talent au monde et l'espion britannique accepte de l'affronter, voulant lui aussi éliminer l'assassin. Les deux adversaires se rendent donc à la plage de l'île après avoir terminé de manger et Tric-Trac agit comme arbitre au début du face-à-face, durant le commencement avec les vingt pas traditionnels et précise qu'en tant qu'arbitre, il se réserve le droit de porter le coup fatal en cas de blessure non mortelle. Cependant, durant les vingt pas, Scaramanga disparaît et 007 gaspille une première balle en essayant de l'abattre. En le cherchant sur l'île, il tombe sur Tric-Trac et pointe son Walther PPK sur lui en pensant probablement qu'il aide son maître mais le petit majordome le détrompe en l'informant que s'il gagne, tous les biens de Scaramanga deviendront sa propriété. Malgré cette affirmation, Bond répond en disant que jamais encore il n'a abattu de "nabot" mais qu'il y a un début à tout. Heureusement, il laisse la vie sauve à Tric-Trac, sans doute parce qu'il plaisantait. Tandis que Bond entre dans le labyrinthe, Tric-Trac se rend à sa régie et, comme lors du duel avec Rodney, contrôle les attractions tout en se moquant de l'adversaire de son employeur. Cependant, il finit par perdre la trace de Bond car celui-ci se déplace à un moment donné sous le plateau pour surprendre Scaramanga qu'il réussit à tuer en prenant la place de son propre mannequin. Malheureusement, Tric-Trac ne pourra finalement pas hériter des richesses de l'homme au pistolet d'or car Bonne-Nuit fait tomber l'agent de maintenance et de sécurité du repaire dans de l'azote liquide, entraînant la surcharge du réacteur ainsi que la destruction du repaire. Cependant, Tric-Trac parvient à survivre à cela sans blessure grave et se cache dans la jonque que Bond et Bonne-Nuit utilisent pour fuir. Le nain est désormais déterminé à tuer les deux agents secrets pour se venger de lui avoir fait perdre son héritage qu'il convoitait tant.

Affrontement contre Bond et défaite Modifier

Tric-Trac: "Je vous tuerais ! JE VOUS TUERAIS !"
James Bond: "Voyez-vous ça !"
―Tric-Trac et James Bond[src]
James Bond contre Tric-Trac

Tric-Trac étant sur le point d'affronter Bond.

Peu après le début du voyage, alors que Bond et Bonne-Nuit s'embrassent sur le lit de Scaramanga, Tric-Trac apparaît dans une trappe au-dessus d'eux et les observe tout en se préparant à tuer 007 avec un couteau. Malheureusement pour lui, Bonne-Nuit le voit et hurle, permettant aux deux amants d'esquiver l'assassin avant qu'il ne puisse tomber sur eux. Désarmé, Tric-Trac jure de les tuer, puis se faufile à des endroits où Bond ne peut pas l'atteindre et attaque ce dernier. Finalement, il grimpe sur la table du comptoir de la pièce et lance plusieurs bouteilles en direction de Bond mais celui-ci les esquive ou les détruit avec le dossier d'une chaise cassée durant la bataille. L'employé du MI6 parvient même à récupérer une valise dans une armoire, à avancer jusqu'à Tric-Trac et à l'enfermer dedans. Malgré les cris du nain déchu, Bond se rend sur le pont avec et l'enferme dans une petite cage en bois suspendue aux vergues du navire avant de rejoindre Bonne-Nuit. Il laisse entendre à cette dernière qu'il a jeté Tric-Trac par-dessus bord (ce qui émeut brièvement la jeune femme), puis le couple continue comme si de rien n'étais d'avoir des rapports sexuels.

Personne ne sait réellement ce qu'il adviendra de Tric-Trac après cette dernière humiliation mais il est probable qu'il reste prisonnier dans la cage durant le reste du voyage (qui selon Bond, dure environ 8 heures) avant d'être livré aux autorités hongkongaises lorsque la jonque atteint le port de Hong Kong. Moins probablement, il est peut-être mort dans sa prison puisqu'il était exposé au soleil et n'avait en plus de cela pas accès à de l'eau ou à de la nourriture. Aucune confirmation sur le sort de Tric-Trac n'a malheureusement été faite et il est donc entièrement spéculé.

Production Modifier

Tric-Trac est considéré comme l'antagoniste secondaire dans le film de James Bond de 1974 L'homme au pistolet d'or. Il a été interprété par le regretté acteur franco-américain Hervé Villechaize et a été doublé dans la version française par l'acteur et scénariste Guy Piérauld, Villechaize n'ayant pas assuré son propre doublage pour une raison inconnue.

Contrairement à ce que certains pourraient penser, Tric-Trac n'a pas été créé par l'écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming et n'est pas apparu dans son roman L'homme au pistolet d'or (1965) dont est inspiré le film. Au lieu de cela, le personnage a été conçu spécialement dans le cadre du long-métrage, peut-être par le scénariste américain Tom Mankiewicz. En tout cas, il apparaissait dans un scénario du scénariste vétéran Richard Maibaum daté du 12 novembre 1973 et avait un rôle assez similaire (bien que peut-être un peu moins important) que dans le film tel que nous le connaissons. On notera néanmoins par exemple que Tric-Trac (appelé Nick Nack comme dans la version originale du film) utilisait un pistolet en or (un Derringer) et non un couteau pour essayer de tuer Bond dans la jonque. De plus, il terminait emprisonné dans un panier[1].

Lors du tournage du film, Hervé Villechaize a couché avec un grand nombre de jeunes femmes, surtout des prostituées, principalement lorsque l'équipe se trouvait à Bangkok. Là-bas, l'acteur avait même déclaré à Roger Moore, interprète de James Bond, qu'il avait couché avec 35 femmes depuis leur arrivée en Extrême-Orient et que parfois, ses amantes d'un soir refusaient qu'il les paie. Apparemment, Villechaize aurait même fait des avances à l'actrice suédoise Maud Adams, qui jouait Andrea Anders[2].

Compte tenu de son rôle dans le film de 1974, Tric-Trac apparaît également dans l'aventure "L'homme au pistolet d'or" du jeu de rôle sur table James Bond 007, disponible depuis les années 1980. Dans celui-ci, il ne semble pas avoir un grand rôle mais il affronte une fois de plus 007 dans la jonque de Francisco Scaramanga après la défaite de ce dernier et on apprend par la même occasion qu'il travaillait en tant que clown dans le cirque de celui-ci avant de devenir son serviteur, une information qui n'est cependant peut-être pas considérée comme "canon".

Plus tard, au début des années 1990, Tric-Trac a été adapté dans la série télévisée animée James Bond Jr. Son rôle a néanmoins été considérablement modifié puisqu'il est cette fois un assassin de petite taille (mais avec un énorme menton) d'une organisation criminelle nommée SCUM. Il est représenté comme étant peu intelligent et est souvent associé au célèbre tueur aux dents d'acier Requin dans ses missions confiées par ses supérieurs.

L'assistant de Francisco Scaramanga semble aussi effectuer un caméo dans une scène post-générique du film Inspecteur Gadget (1999) où il est l'un des personnages présents aux côtés de Requin et d'Oddjob à ce qui semble être un groupe de seconds couteaux anonymes qui écoutent Einstein, un antagoniste racheté dans le film.

Sous l'apparence d'Hervé Villechaize, Tric-Trac est aussi un personnage que les utilisateurs du jeu-vidéo de 2002 007 : Nightfire peuvent déverrouiller dans le mode multijoueur sous le nom de Nick-Nack en obtenant une médaille d'argent dans la mission "En eaux troubles" ou en inscrivant un code de triche[3]. Scaramanga est également concerné par cela, tout comme d'autres personnages célèbres de la licence James Bond tels que Oddjob, Requin, Max Zorin ou encore Xenia Onatopp.

Enfin, Tric-Trac apparaît très brièvement dans un spot publicitaire de la marque de bière Heineken promouvant la sortie du vingt-quatrième long-métrage officiel de 007, 007 Spectre (2015). Cependant, Villechaize étant malheureusement déjà décédé à cette époque, les images où nous voyons son personnage sont en fait tirées du film de 1974 mais montées de façon à ce que le spectateur ait l'impression qu'il est présent à un mariage.

Images Modifier

Notes Modifier

  • Tric-Trac est l'un des quelques seconds couteaux qui sont encore en vie après la mort de leur patron et qui affrontent Bond après cela, quelques minutes à peine avant la fin du film. Cette catégorie comprend aussi notamment M. Wint et M. Kidd, Requin et Richard Stamper.
  • Tric-Trac est également l'un des rares antagonistes majeurs avec Irma Bunt, Requin et peut-être Georgi Koskov à ne pas être tué (du moins, pas dans un film). Ernst Stavro Blofeld ne fait pas partit de cette catégorie puisqu'il semble mourir dans le pré-générique de Rien que pour vos yeux (1981). Le redoutable chef du SPECTRE est néanmoins toujours vivant dans la chronologie de films actuelle.
  • Il est possible que Scaramanga ait mentionné dans son testament que Tric-Trac ne puisse hériter de ses biens que s'il était tué par un assassin, ce qui justifierait pourquoi le majordome n'a jamais essayé de le tuer personnellement et engageait d'autres criminels pour l'éliminer.
  • Nous pouvons nous demander pourquoi Tric-Trac a enfermé Scaramanga avec Rodney durant leur duel en permettant à son maître d'accéder à son pistolet d'or alors qu'il lui suffisait simplement de l'enfermer dans un endroit sans issue où Rodney pouvait le tuer.
  • Nous pouvons également nous interroger sur la raison pour laquelle Tric-Trac a essayé de tuer Bond dans la demeure de Hai Fat alors que Scaramanga voulait confronter le protagoniste à un duel et que le domestique pouvait donc espérer que 007 puisse tuer son maître au cours de cette confrontation afin qu'il puisse hériter de ses biens comme il le souhaitait.
  • Nous ignorons comment Scaramanga a découvert la supercherie d'Andrea Anders. Néanmoins, comme Tric-Trac était en train d'espionner Bond et Mary Bonne-Nuit au restaurant de leur hôtel, il est possible que le serviteur ait vu Andrea entrer ou ressortir de la chambre de 007 et qu'il en ait donc informé Scaramanga.

Références Modifier

  1. http://www.commander007.net/2016/09/script-lhomme-pistolet-dor-premiere-tentative-de-maibaum-ecrire-moore/
  2. http://www.commander007.net/2016/12/quelques-anecdotes-films/
  3. https://gamefaqs.gamespot.com/gamecube/561313-007-nightfire/faqs/21420
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .