James Bond
Advertisement

Truman-Lodge: "Merveilleux ! Franz, superbe ! Encore 80 millions de dollars partis en fumée !"
Franz Sanchez: "Moi, je crois qu'il est grandement le temps de réduire les frais."
―Dernière échange entre William Truman-Lodge et de Franz Sanchez[src]

William Truman-Lodge est un jeune américain expert dans le domaine de la finance et du marketing. Cependant, il se rend responsable de délits d'initié dans la célèbre rue de Wall Street, à New York, ce qui lui vaut d'être activement recherché par les autorités américaines. Truman-Lodge fuit alors son pays et finit par se mettre au service du puissant trafiquant de drogue Franz Sanchez. Grâce à son talent et à ses excellentes compétences, le jeune homme devient officiellement le comptable en chef et l'associé du Colombien. Cela signifie que son rôle au sein de l'organisation du célèbre criminel est d'assurer la rentabilité de son empire de drogue. Truman-Lodge est également chargé de lui trouver des clients potentiels et face à eux, il endosse accessoirement le rôle de porte-parole. Le comptable est plutôt fidèle à Sanchez et concentre pratiquement toute son attention sur les aspects financiers des activités du Colombien mais parfois même de façon excessive. Il fait par exemple de temps à autre des remarques et des protestations sur les décisions de ce dernier ce qui peut facilement l'énerver.

Dans le film[]

Sanchez et Truman-Lodge accueillent des clients asiatiques potentiels dans la raffinerie que possède le dealer. Cependant, James Bond, qui était l'un d'entre eux, est identifié par Dario, le plus jeune des hommes de mains de Sanchez, et l'espion britannique est contraint de mettre le feu au laboratoire ce qui provoque rapidement un incendie dans toute l'installation. Le baron de la drogue s'enfuit alors dans une voiture et finit par croiser Truman-Lodge, qui tente de fuir les lieux à pied. Il l'invite donc à se joindre à lui. Tous deux sont alors témoins de plusieurs actions de Bond, qui tente de les arrêter et de détruire la cargaison de cocaïne qu'ils transportent dans quatre camions-citernes. Une course-poursuite intense s'engage alors ce qui perturbe le trajet du chargement. Trois des pétroliers sont finalement détruits ce qui incite Truman-Lodge à féliciter sarcastiquement Sanchez. Le Colombien est tellement agacé par l'attitude de son comptable qu'il décide de l'abattre froidement avec sa mitraillette. Il récupère ensuite sa serviette sur son cadavre.

Notes[]

  • Le prénom de Truman-Lodge, "William", n'est jamais mentionné dans le film mais est appris dans le roman du même nom qui est basé sur le scénario du film.
  • Permis de tuer est un des rares films de James Bond à ne pas suivre des conspirations exagérées d'organisations comme le SPECTRE ou à ne pas avoir des thèmes liés à la guerre froide, abordant au lieu de cela les problèmes sociaux des années 1980. Outre le trafic de drogue, d'autres problèmes concernent les sbires de Sanchez ; Truman-Lodge est un as des chiffres qui est devenu le comptable de Sanchez après avoir fui des accusations de délit d'initié aux États-Unis, une référence à la culture de l'argent rapide de Wall Street et au krach boursier qui a eu lieu quelques années avant la production du film.
  • Lorsque Truman-Lodge déclare à Sanchez que le convoi de camions-citernes leur a coûté 32 000 000 $, il s'agit d'une référence au budget du film[2].

Références[]

Advertisement