FANDOM


Zora est une jeune gitane vivant dans une tribu de bohémiens installée dans une banlieue pauvre de la ville d'Istanbul, en Turquie. Malheureusement, il se trouve que Zora et Vida, une autre bohémienne, sont amoureuses d'un seul et même homme, le fils de Vavra, le chef de leur tribu[1]. Selon la tradition de la tribu, les deux jeunes femmes devront tôt ou tard s'affronter au court d'un combat à mort pour savoir qui épousera le jeune homme.

Dans le film Modifier

Un soir de 1963, le Turc Ali Kerim Bey, un vieil ami de Vavra, emmène son collègue James Bond 007 au camp gitan où se trouvent Zora et Vida. Sur-place, un des gitans les informe que les deux jeunes femmes vont s'affronter le soir-même et qu'ils ont donc mal choisit leur moment. Néanmoins, comme Kerim est un vieil ami de la famille, il sera autorisé à assister au combat avec Bond, bien que ce dernier est totalement inconnu de la tribu. Les deux invités partagent alors un repas en compagnie de Vavra et de sa femme présumée lorsqu'un des gitans fait sortir la belle Zora de sa caravane. Il en fait de même pour Vida et déjà, les deux ennemies jurées commencent à se battre et le gitan les interrompt alors que Kerim recommande à Bond de ne rien dire, quoi qu'il puisse se passer. Le fameux duel débute bientôt : Zora et Vida s'affrontent au corps-à-corps, assistées par Kerim, Bond, Vavra et le reste de la tribu. Toutes deux semblent dans un premier temps égales mais Vida prend le dessus en plaquant son adversaire sur une table en bois et alors qu'il s'apprêtait à la tuer[1] en fracassant une bouteille de vin sur son visage, un coup de feu retentit. S'ensuit l'arrivée fracassante du tueur bulgare Krilencu et de son groupe d'hommes de mains qui commencent à attaquer les personnes présentes ce qui donne lieu à une intense fusillade au cours de laquelle Bond sauve la vie de Vavra en abattant un homme qui allait le tuer alors qu'il tentait une contre-attaque[2]. Zora et Vida, elles, ne sont heureusement pas touchées et sont donc encore vivantes lorsque les criminels repartent. Vavra décide ensuite d'accorder à Bond une faveur pour lui avoir sauver la vie et l'agent secret britannique lui demande alors de mettre fin à l'affrontement entre Zora et Vida. Vavra accepte et les deux belles jeunes femmes passent finalement la nuit auprès de James.

Le lendemain matin, lorsque Bond quitte le camp avec Kerim, les deux jeunes femmes le saluent.

Production Modifier

Zora a été interprétée par l'actrice et ancienne mannequin britannique Martine Beswick, qui a également joué Paula Caplan. Elle est l'un des personnages supporters dans le film de James Bond de 1963 Bons baisers de Russie.

Apparemment, le personnage aurait été crée par l'écrivain et ancien agent du gouvernement britannique Ian Fleming dans le cadre de son cinquième roman d'espionnage, Bons baisers de Russie, publié en 1957. C'est bien entendu cet ouvrage qui est à l'origine du film éponyme.

Avant de tourner Bons baisers de Russie, Martine Beswick connaissait déjà le réalisateur Terence Young qu'elle avait rencontré pour la première fois lors d'un entretien qui avait eu lieu à l'occasion du casting de James Bond 007 contre Dr. No (1962) pour le rôle de la méchante Mlle Taro[3].

L'affrontement entre Martine Beswick (Zora) et Aliza Gur (Vida) peut largement être considéré comme l'une des scènes cultes du film. Beswick et sa partenaire avaient dû s'entraîner durant pas moins de trois semaines sur des matelas avec le chorégraphe des cascades Peter Perkins[4] où elles avaient apprit à tomber et à esquiver[5][6][7]. La scène du combat avait été jugée scandaleuse à l'époque et les deux actrices se détestaient également cordialement hors caméra[7]. L'actrice avait par ailleurs beaucoup apprécié la prestation de Terence Young en tant que réalisateur.

Zora et Vida apparaissent aussi également dans le jeu-vidéo de 2005 Bons baisers de Russie, tiré du film et du roman.

Vida et Zora figurine

Figurine de Zora et de Vida.

La notoriété de la scène de combat entre Zora et Vida est telle qu'il existe notamment des figurines ayant les effigies des deux gitanes.

Note Modifier

  • Au moins une source mentionne que l'actrice française Danièle Ajoret (qui double Annabel Chung) aurait doublé Beswick en temps que Zora dans la version française mais cela est impossible étant donné que Beswick n'a aucun dialogue en français dans le film[8].

Références Modifier

  1. 1,0 et 1,1 https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.jamesbondwiki.com/page/Zora&prev=search
  2. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.007james.com/characters/vavra.php&prev=search
  3. http://jamesbond007.net/Encyclo/paula-caplan-martine-beswick/
  4. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.imdb.com/title/tt0057076/trivia&prev=search
  5. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.007.com/meet-zora/&prev=search
  6. http://www.commander007.net/2013/12/007-com-a-la-rencontre-de-zora/
  7. 7,0 et 7,1 Levin, Guillaume (2015). James Bond: L'encyclopédie 007. ISBN 9782755622270.
  8. http://allodoublage.com/glossaire/definition.php?val=967_bon+baisers+russie
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .