FANDOM


Les Zorin Industries, parfois abrégé simplement ZI, est une entreprise multinationale qui a été créée par l'homme d'affaires français Max Zorin, qui voulait être un fournisseur de renommée mondiale de puces électroniques. Cependant, à l'insu du grand public, l'agent du KGB exploite secrètement la société pour superviser des opérations menées par son scientifique et père adoptif, Carl Mortner, consistant à implanter des micropuces dans des chevaux pendant des courses pour leur permettre de surpasser des concurrents potentiellement supérieurs. Ces micropuces injectent des stéroïdes dans le sang des animaux et se dissolvent avant que des tests ne puissent être effectués à ce sujet, empêchant ainsi les autorités d'avoir des preuves concrètes de dopage. Cette action a permis à Zorin de gagner suffisamment d'argent pour financer les Zorin Industries et il tente aussi d'acheter d'autres entreprises comme la Sutton Oil, la compagnie pétrolière familiale de la géologue d'État Stacey Sutton en versant la somme de 5 000 000 $ à cette dernière mais la jeune femme refuse de vendre son entreprise, entraînant donc des litiges juridiques entre Zorin et elle.

Dans les années 1980, Zorin est de plus en plus dégoûté par la forte concurrence des Zorin Industries dans la Silicon Valley, en Californie, aux États-Unis, si bien qu'il exploite à nouveau ses nombreuses ressources pour diriger une opération nommée Le Filon, qui vise à éradiquer la Silicon Valley en créant un double séisme artificiel dans une mine abandonnée sous des lacs à la faille de San Andreas, générant une inondation qui anéantira toutes les sociétés informatiques concurrentes tout en tuant des millions de personnes vivant dans la vallée. En conséquence, Zorin et un certain nombre de partenaires commerciaux devant lui payer une très grosse somme d'argent demeureraient les seuls fournisseurs de micropuces de l'Amérique. Dans le cadre de ce plan, le criminel pompe également de l'eau via de vastes systèmes de puits de pétrole avec l'aide involontaire de W.G. Howe, le maire de San Francisco, aggravant davantage la situation.

En tant que société détenue par Max Zorin, les Zorin Industries s'imposent comme une organisation puissante dont les vastes ressources permettront à son dirigeant d'atteindre facilement ses objectifs quel qu'ils soient malgré la surveillance massive d'autres factions tels que le KGB, la CIA ou encore le MI6. Ses membres sont pour la plupart loyaux et dévoués et certains sont presque aussi sombres que Zorin lui-même, bien qu'en raison de sa nature psychopathe, l'industriel se révèle être la plus grande menace puisqu'il n'aurait aucun scrupule à trahir ses propres subordonnés pour faire avancer ses plans.

Dans le film Modifier

Premières confrontations avec James Bond Modifier

James Bond: "Mon service sait où je me trouve. Il y aura des représailles en cas d'accident."
Max Zorin: "Si vous êtes leur meilleur élément, ils ne penseront qu'à tenter de couvrir votre embarrassante incompétence."
James Bond: "Je vous laisse à vos illusions."
Max Zorin: "Vous m'amusez follement, monsieur Bond !"
James Bond: "La réciproque est fausse."
―James Bond et Max Zorin[src]

Quelques semaines avant la mise à exécution prévue de l'opération Le Filon, le MI6 découvre que le KGB aurait obtenu des puces informatiques capables de résister aux impulsions électromagnétiques (ce qui permettrait en conséquence à l'équipement informatique soviétique de fonctionner encore après une explosion nucléaire) et envoie un de ses agents, 003, enquêter sur cela. Après la mort de ce dernier aux mains de l'armée russe, son collègue James Bond est amené à poursuivre la mission et il ramène à ses supérieurs un microprocesseur puce auparavant volé aux Russes par 003. Une comparaison entre le circuit intégré et un autre par Q, le quartier-maître des services secrets britanniques, le met alors sur la piste des Zorin Industries et de Max Zorin, qui est alors soupçonné de travailler pour l'Union Soviétique malgré son profil insoupçonnable. Le supérieur de Bond, Marian Hargreaves, autorise une enquête sur l'homme d'affaires que le MI6 aperçoit pour la première fois à une course de chevaux à l'hippodrome d'Ascot, en Angleterre. Le comportement étrange du pur-sang de Zorin participant à la compétition amène le MI6 à envisager l'hypothèse du dopage et Bond rencontre alors Achille Aubergine, un détective privé engagé par le Jockey Club français pour enquêter sur Max, dans le restaurant de la tour Eiffel, à Paris, en France. Ce dernier est cependant tué par May Day, la maîtresse et garde du corps de Zorin, qui parvient ensuite à échapper à Bond avec son amant au terme d'une course-poursuite dans la capitale française.

Zorin et l'alerte de Scarpine

Zorin étant informé par Scarpine de l'intrusion.

Plus tard ce mois-ci, Bond et son collègue Godfrey Tibbett se vont inviter à une vente de pur-sang que Zorin tient au château de Chantilly qu'il possède et découvrent finalement la technique de dopage du milliardaire par les microprocesseurs en s'infiltrant dans son laboratoire d'expérimentions génétiques dissimulé dans la propriété. Informé par Scarpine, son chef de la sécurité, de l'intrusion dans son laboratoire, Zorin soupçonne déjà Bond d'être l'intrus puisque May Day se souvient de lui comme étant l'homme qui l'a poursuivi à la tour Eiffel. Aussi, il convoque l'espion le lendemain matin sous prétexte de trouver un cheval à lui vendre et parvient secrètement à établir sa véritable identité grâce à un dispositif informatique. Cela entraîne la mort de Tibbett aux mains de May Day alors que Bond parvient à contrecarrer une tentative d'assassinat sur sa personne à l'insu des terroristes.

Péripéties à San Francisco Modifier

Après avoir déserté le KGB au cours d'une réunion tendue avec son ancien supérieur Anatol Alexis Gogol, Zorin et ses cohortes se rendent à San Francisco pour y superviser les derniers préparatifs de l'opération Le Filon, toujours suivis par Bond ainsi que la CIA et le KGB. En surveillant Max et ses associés à une station de pompage de la ville, l'espionne russe Pola Ivanova enregistre leur conversation sur une bande magnétique avant que Bond ne subtilise la cassette en ayant des rapports sexuels avec la jeune femme dans des bains à remous au spa Nippon, ce qui lui permet de creuser d'autres pistes dans son enquête.

Zorin et May Day surprenant Bond et Sutton

Zorin et May Day surprenant Bond et Sutton dans les archives de l'hôtel-de-ville.

Alors que Bond s'associe avec Stacey Sutton (qu'il a déjà rencontré à la réception officielle de la vente de chevaux), Zorin envoie May Day tuer son contact de la CIA avant que le couple ne surprenne les deux protagonistes dans les archives de l'hôtel-de-ville dans lequel ces derniers ont découvert les plans de la mine désaffectée dans la faille de San Andreas dans laquelle les membres des Zorin Industries prévoient de créer le tremblement de terre en faisant sauter des centaines de sacs ANFO. Amenant Bond et Sutton devant W.G. Howe, Zorin demande au maire d'appeler la police pour les faire arrêter en prétendant qu'ils sont venus le tuer en guise de représailles du renvoi de Stacey de la mairie et qu'ils seraient morts dans les flammes de l'incendie qu'ils auraient créées pour tenter de couvrir leur crime. Howe réalise alors qu'il devrait être mort et Zorin le confirme avant de le tuer avec le Walther PPK de Bond, révélant ainsi son intention d'incriminer le Britannique ainsi que Sutton pour le meurtre. Après avoir piégé le duo dans l'hôtel-de-ville en flamme, Zorin et ses subordonnés s'enfuient mais Bond et Stacey sont finalement en mesure de sortir du bâtiment et d'échapper à la police.

Tentative de mise à exécution du plan et défaite Modifier

"C'est le moment d'inonder la faille."
― Scarpine aidant Zorin à trahir ses subordonnés.[src]
Zorin, Scarpine et le détonateur

Zorin faisant sauter le détonateur.

Le lendemain, Zorin et ses subordonnés se préparent à faire exploser la faille mais Bond et Sutton s'infiltrent dans la mine et découvrent les véritables plans de leur ennemi avant d'être repérés, amenant Max à envoyer May Day et ses femmes de mains Jenny Flex et Pan Ho après eux. Alors que celles-ci ne sont pas revenues, Zorin trahi les mineurs en faisant sauter un détonateur installé par Scarpine dans un puis à proximité d'eux, noyant la plupart de ses sbires dont Flex et Pan Ho dans l'inondation qui s'ensuit et manquant de tuer Bond ainsi que May Day. Zorin et Scarpine massacrent en plus de cela les mineurs survivants par pur sadisme avant de rejoindre Carl Mortner dans un de leurs dirigeables dans lequel ils comptent assister en toute sécurité au cataclysme à venir. Malheureusement pour eux, une May Day furieuse s'allie à Bond pour sortir la bombe principale de la mine sur un chariot pour déjouer les plans de Zorin, bien qu'elle meurt dans la détonation de l'explosif.

James Bond contre Max Zorin

Zorin affrontant Bond.

Horrifié par la mise en échec de ses plans et probablement encore plus déterminé à se débarrasser de Bond, Zorin enlève Sutton dans son dirigeable avec Scarpine et Mortner mais l'agent 007 s'accroche aux filins d'amarrage du ballon qu'il attache ensuite au pont du Golden Gate, empêchant ainsi ses occupants d'aller plus loin. Zorin est alors tué au cours d'un affrontement entre Bond et lui qui s'ensuit sur un des piliers du pont, amenant Mortner à tenter de venger son fils adoptif en essayant d'abattre Bond et Sutton, puis en se préparant à leur lancer un bâton de dynamite. Cependant, Bond utilise la hache auparavant employée par Zorin pour couper le filin, piégeant Scarpine et Mortner avec la dynamite dans le dirigeable avant qu'ils ne soient tous deux emportés par l'explosion qui s'ensuit.

Le sort des Zorin Industries suite à toutes ces péripéties est resté abscond mais la société a vraisemblablement été dissoute après la mort de son PDG et de ses cohortes.

Membres connus Modifier

Production Modifier

Les Zorin Industries sont considérés comme la faction antagoniste principale dans le film de James Bond de 1985 Dangereusement vôtre.

Depuis la sortie du film, des membres des Zorin Industries tels que Max Zorin, May Day, Scarpine ou encore Jenny Flex sont apparus dans plusieurs jeux dérivés du long-métrage comme le jeu de rôle sur table James Bond 007 mais la société elle-même n'est nommée dans aucun de ces médias, bien que son existence dans ces continuités alternatives est rendue implicite par la présence de ses employés. En revanche, un dirigeable portant le logo de l'entreprise peut être aperçu dans le jeu-vidéo de 2004 GoldenEye : Au service du mal, dont l'une des cartes multijoueur est le pont du Golden Gate, faisant ainsi référence à la fin du film. Cependant, les Zorin Industries n'ont joué aucun rôle dans l'intrigue solo de ce jeu, qui ne propose que des lieux en multijoueur qui font référence à certaines scènes des films.

Note Modifier

  • Outre le château de Chantilly, les Zorin Industries ne semble pas avoir de siège réel, les membres de l'entreprise ayant l'habitude de se déplacer dans leurs dirigeables.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .